Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 13:24

 

La Société Nationale de Construction Aéronautique

 

du Centre

 

En examinant les études réalisées par la SNCAC nous avons trouvé certains appareils qui furent rapidement abandonnés.

 

 

 

Le SNCAC NC.270/271

 

© Jacques Moulin 2012

 

 

 

Le NC.270 était un projet qui devait conduire à un appareil stratosphérique de bombardement propulsé par deux turboréacteurs « Nene » construits sous licence par Hispano-Suiza. Cette étude date de 1946. L’appareil était prévu pour le transport de 5.000 kg de bombes.

 

 

 

img561

 

La maquette du NC.271 n° 1 sur son lanceur (Photo constructeur).

 

 

 

img570.jpg

 

Caractéristique du NC.270 

 

Dimensions :

Envergure :                                        19 m

Longueur :                                         20,47 m

Hauteur :                                            6,995 m

Surface allaire :                                71,5 m²

Motorisation

Deux NENE de 2270 kg/p au décollage et 940 kg/p en croisière

Masse

Masse à vide :                                11780 kg

Poids du combustible :                  9120 kg

Poids de l’équipage :                        185 kg

Poids de l’armement :                    1905 kg

Bombes :                                            5000kg

Masse total :                                   27990 kg

Performance

Vitesse max à 9000m :                  970 km/h

Vitesse de croisière :                     900 km/h

Vitesse d’atterrissage :                 165 km/h

Long de décollage :                        1200 m avec fusée auxiliaires

Montée a 9000m :                          17 mn

Distance franchissable :                3000 km à 9000 m.

Distance franchissable :                3600 km à 12000m.

 

 

Le NC.271

 

 img564--2-.jpg

 

 img558

    La maquette du NC 271 n°1 sur son lanceur.(Photo constrcteur).La maquette du NC 271 n°1 sur son lanceur.(Photo constrcteur).

 

Pour sa part le NC.271 était la maquette volante à l’échelle un peu moins de ½ (non motorisé) du 270, seul cette maquette fut construite et essayé en vol, monté sur un. S.N.C.A.S.E. SE-161 « Languedoc » le n° 31 F-BCUT.

Deux versions du NC. 271 furent développés, sans certitude que la seconde ai été terminé, la première était purement une maquette, la deuxième devait être propulsé par une fusée SFPR de 800 kg de poussée.

Entre les deux variantes les empennages avaient été modifiés probablmenet suite aux essais  du premier appareil.

Les caractéristiques de la version final de la dernière version était :

 

Dimensions :

Envergure :                                        7,60 m

Longueur :                                         8,187 m

Hauteur :                                            2,945 m

 

Motorisation

Un fusée SEPR de 800 kg de poussée

Masse

Masse à l’atterrissage :                 1584 kg

Masse total :                                     3400 kg

 

Performance

Vitesse d’utilisation :                     900 km/h

Vitesse d’atterrissage :                160 km/h

 

img559

    La maquette du NC 271 n°1 sur son lanceur.(Photo constrcteur).

 img565 (2)

 

 

    Le SNCAC NC.280/281.

 

© Jacques Moulin 2012

 

 

  img562.jpg

 

 

 

 

 

Ces deux projets de mai 1946 correspondaient à la réalisation d’un avion postal, c’était la grande mode à l’époque, les deux versions était très semblables mais utilisaient des moteurs différents. Moteurs qui auraient dû être facilement disponible quoi que je ne sache pas si les G&R 14 M étaient encore fabriqués en 1946.

 

  img563.jpg

 

Caractéristiques :

 

 

 

                                                      NC 280                                      NC 281

 

 

 

Motorisation :                  4X Renault 12 S 00 (1)                         4x G&R 14M (2)

 

Puissance unitaire :                        580 ch                                                  725 ch

 

Volume soute :                                38 m3                                                   38 m3

 

 

 

Dimensions.

 

 

 

Envergure :                                       24,20 m                                               24,20 m

 

Longueur :                                         17 m                                                     17 m

 

Hauteur :                                            5,8 m                                                    5,80 m

 

Surface allaire :                  b              65 m²                                                   65 m²

 

 

 

Masse

 

 

 

A vide :                                                6980 kg                                                7180 kg

 

Masse totale :                                  11280 kg                                             11880kg

 

 

 

Performances :

 

 

 

Vitesse à 1000 m :                           410 km/h                                            450 km/h

 

Vitesse d’atterrissage :                    120 km/h                                            123 km/h

 

Distance franchissable :                  700 km                                                700 km

 

Décollage :                                         700 m                                                   600 m

 

 

 

 

 

(1) Le Moteur Renault 12S.00 était la version construite en France de l’Argus AS 411 TA moteur abondement utilisé après-guerre.

 

(2) Le Moteur Gnome et Rhône type 14 M était celui qui équipait les Breguet 693 et autres Potez 63 en 1940.

 

img568-copie-1 Moteur Renault 12S.00 (Extrait de la notice de 1946)

 

 

 img569.jpg

 

 

 

 Moteur G&R 14M b  (Extrait d ela notice de 1940)

 

 

Le SNCAC NC.290

 

 

 

© Jacques Moulin 2012

 

 

 img566.jpg

 

 

Un autre projet sorti en 1946, était un quadrimoteur a réaction de transport de passagers mais avec une distance franchissable en pleine charge de 1400 km, ou 2500 km (avec modulation de la charge de fret) ce qui était bien peu.

 

L’appareil de ligne classique avait les réacteurs implantés dans l’épaisseur de l’aile comme c’était l’habitude à l’époque.

 

Le type de réacteur utilisé était le NENE le seul qui était disponible en France à cette époque puisqu’il devait être construit sous licence par Hispano-Suiza.

 

Deux aménagements étaient prévus soit avec 40 soit avec 60 passagers la différence de poids était compensé par une modulation du fret.

 

Le personnel de bord était de 6 personnes probablement 2 pilote un mécanicien et 3 PNC.

 

 

 

Caractéristiques prévues par le constructeur:

 

 

 

Type appareil de transport de fret et passager

 

Motorisation :

 

4 x réacteurs NENE avec une poussé :   Au sol (point fixe) 4x2265 kg.

                                                                            En croisière 4x550kg.

 

    Dimensions.

 

Envergure :                                       44 m

Longueur :                                         31 m    

Hauteur :                                            9,80m

         

Masse

        

A vide :                                                21755 en version 40 pax .

                                                                   21995 en version 60 pax

 

Masse totale :                                   45000 kg

 

    Performances :

         

Vitesse maxi de croisière :                          610 km/h

Vitesse de croisière économique :           540 km/h

Vitesse d’atterrissage :                                140 km/h  

Distance franchissable :                              1400 km avec 8815 kg de charge marchande

                                                                         2500 km avec 3300 kg de charge marchande.

 

 

 

 

 

 

 

Le SNCAC NC.300

 

© Jacques Moulin 2012

 

 img567.jpg

 

Un autre appareil déjà un peu dépassé lors de son étude fut aussi étudié a la même date le type 300, c’était un appareil de transport de fret à trois moteurs Wasp junior probablement étudié pour remplacer les Junkers 52 3m qui était abondamment utilisé, mais il n’est pas certain que cet appareil aurait été plus économique.

 

 

 

Caractéristiques :

 

 

 

Motorisation :

 

3 moteurs Type Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior

 

 pratt985face.jpg

 

Dimensions.

 

 

Moteur Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior

 

 

 

 

 

Envergure :                          27 m

Longueur :                           18,42 m  

Hauteur :                                5,9 m

 

    Masse

 

 

 

A vide : 5123 kg

 

Masse totale : 8353 kg

 

Performances :

 

 

Vitesse maxi                                 265km/h

 

Vitesse de croisière :                   215 km/h

 

Vitesse d’atterrissage :                  90 km/h

 

Distance franchissable                   500 ou 1000km suivant la charge.

 

 

Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior

 

 

Moteur 9 cylindres en simple étoile à refroidissement par air, sans réducteur et avec compresseur.

 

Sens de rotation vu de l'avant : sens inverse des aiguilles d'une montre.

 

Alésage :                                            131,76 mm

 

Cylindrée :                                         16,15 l.

 

Taux de compression :                 6 : 1.

 

Diamètre hors tout :                      1 174 mm

 

Longueur hors tout :                     1 093 mm

 

Poids standard à vide :                 310 kg.

 

Puissance maximum:                    455 ch.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aerophile - dans Avion de papier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le bloc-note de aerophile
  • Le bloc-note de aerophile
  • : Receuil de reportages et de textes divers et variés sur l'histoire aéronautique pour faciliter la vie des chercheurs et des amateurs d'aviation.
  • Contact

Profil

  • aerophile
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.

Recherche