Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 11:17

 

 

Suite

File7738 WEB 

 

 

 

IV ARMEMENT

 

L’installation des armes est étudiée par la Société S.A.M.M.

Elle comprend :

 

A l'avant :

- 6 mitrailleuses M.A.C. à alimentation continue ( MAC 34/39)

- 2 canons .H. S 20 mm ( HS 404)

 

A 1'arrière :

- 5 mitrailleuses M.A.C de 7,5

 

File7770 WEB

 

Les six mitrailleuses avant sont logées derrière le pilote et de part et d'autre de celui-ci par groupes de trois.

Chacune est approvisionnée à 1000 cartouches. Les six boîtes à munitions, identique s, sont installées derrière le pilote, entre les groupes d’armes. Leur accessibilité est parfaitement réalisée par démontage rapide du capotage supérieur du fuselage.

Deux portes latérales donnent accès aux mitrailleuses et facilitent leur démontage. Les supports n’interférant pas avec la structure du planeur, l'accessibilité est absolue. Les couloirs d'éjection débouchent à la partie inférieure du fuselage.

Les deux canons sont fixés sous le fuselage par des supports S.A.M.M Type AB 39 D.

Les chargeurs sont directement accessibles du compartiment mitrailleur pendant le vol.

Quatre chargeurs de rechange portent l'approvisionnement à 180 projectiles par canon.

L'armement AR, (3 mitrailleuses M.A.C) est monté sur un affut S.A.M.M 170 bis, modifié, avec approvisionnement 800 cartouche par arme.

Le poste AR, est caréné par une coupole profilée en Plexiglas moulé ; la partie postérieure s’articule pour se loger à l'intérieur du fuselage en position de tir.

Les champs de tir sont les suivants :

 

En Site             0 + 40

0 - 30 (en dehors du fuselage)

En azimut ± 40°

 

File7771 WEB

Deux vues de la maquette d'aménagement  (Origine Roger Robert)

 

 

 

File7772 WEB

 

 

V. BLINDAGE.

 

Le blindage de l'équipage est prévu par des 'plaques facilement amovibles disposées comme suit :

 

a) Pilote.-

1 bouclier avant           0 = 7mm.

1 bouclier arrière          0 = 7mm (éventuellement).

 

b) Mitrailleur.-

1 bouclier arrière en 3 éléments en chicane e =7mm

Eventuellement, deux verres épais pare-balles peuvent être montés , l’un a l’avant du collimateur, l’autre derrière la tête du pilote.

 

c) Réservoir d’aile.-

Le réservoir d’aile comporte deux blindages déflecteurs l'un en avant l'autre en arrière, selon une disposition brevetés (voir description ci-joints).

 

VI. RECHAUFPAGE

 

Une alimentation en air chaud assure le réchauffage du pilote et du mitrailleur, ainsi que les compartiments des armes et des munitions.

Un réglage permet de faire varier la température.

 

 

File7793 WEB

 File7794 WEB

 

File7795 WEB

 

 

File7796 WEB

Les copie des dessins joint aux brevets

 

 

-  CARACTERISTIQUES .GENERALES  -

 

I - DIMENSIONS

A. ENCOMBREMENT.

 

Envergure :                                                                 13,900 m

Longueur totale :                                                         10,520 m

Hauteur au sol, train sorti :                                             3,220m

Hauteur en ligne de vol :                                                3,400 m

 

B. VOILURE.-

 

Type                                                                          monoplan

Dièdre                                                                            

Envergure                                                                   13,900 m

Profondeur max                                                          2,400 m,

Surface                                                                       26,300 m²

Calage                                                                       

 

C. FUSELAGE.-

 

Longueur                                                                    10,520 m

Hauteur                                                                      1,800 m

Largeur                                                                      0,880 m

Maître couple :                                                          1,20 m²

 

D. PLANS DE QUEUE.-

 

Empennage horizontal :

- Envergure                                                                 4,32 m

- Surface partie fixe                                                    3,73 m²

- Surface partie mobile                                              1,53m²

- Surface totale                                                           5,26 m²

 

Empennage vertical :

- Nombre                                                                     2

- Hauteur                                                                     1,67 m

- Surface partie fixe                                                    1,82 m²

- Surface partie mobile                                              1,08 m²

- Surface totale                                                           2,90 m²

 

E. FUSEAUX-MOTEURS.-

Nombre                                                                       2

Longueur                                                                    4,97 m

Maitre-couple                                                             1,95 m²

 

F.TRAIN D’ATTERRISSAGE.-

Roues

            - Nombre                                                       2

            - Dimensions                                                   950 x 335

            - Voie du train                                                 3,95 m

Roulette de queue

            - Nombre                                                       1

            - Dimensions                                                   450 x 190

            - distance à l’axe des roues                             6 m

 

NOTA.-

Les dimensions ci-dessus s’appliquent à l’avion R.40 (2 moteurs HS 12 Y 51). Dans le cas du R.41 (2 moteurs HS 12 Z 89) l’envergure et la voie du train sont augmentés de 0,300 m. la surface de l’aile passe à 27 m².

 

II DEVIS DE POIDS

 

(Pour la mission la plus chargée)

 

                                                                                              R.40                R.41

 

B. Groupe motopropulseur                                                   1730 kg           1955 kg

C. Réservoirs                                                                           260 kg             290 kg

D. Planeur proprement dit                                                    1560 kg           1590 kg

E. Aménagements , équipements fixes                             347,5 kg         347,5 kg

F. Materiel signalisation                                                        ..6,5 kg              6,5 kg

            Armement                                                                    377 kg            377 kg

            Munitions                                                                    367,5 kg         367,5 kg

G. Combustible                                                                      990 kg             990 kg

H. Equipage                                                                           182 kg             182 kg

                                               Poids total                               5820,5 kg        6105,5 kg

                                               Charge au m²                           221 kg/m²        226 kg/m²

                                               Charge au ch                           2,91 kg/ch       2,55 kg/ch

 

III PERFORMANCES

 

                                                                                    R.40                R.41

 

Vitesse max :    au sol                                                  500 km/h         530 km/h

                        à 4000 m                                            585 km/h         610 km/h

                        à 6250 m                                            640 km/h         665 km/h

Temps de montée        à 4000 m                                 4 mn 30 s         4 mn

                                   à 8000 m                                 11 mn              10 mn

 

Plafond                                                                       10 000 m         10 500 m

Vitesse d’atterrissage                                                  125 km/h         125 km/h

Rayon d’action à 4000m a 520 km/h                           1350 km          1350 km

 

(1) Le CAPRA S 20 ou 200 est aussi le nom du CAPRA R R., en fait S 20 (S pour Sport), d’après Roger Robert.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by aerophile - dans Avion de papier
commenter cet article
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 08:36

HYDRAVION BREGUET 880

(D’après documents Breguet).

 

Missions : exploration

 

CARACTERES GENERAUX :

 

Hydravion monoplan à coques et ballonnets.

Ailes Cantilever en quatre parties structure à deux mono longerons et revêtement travaillant, assemblage par axes (interchangeabilité).

Coque à redan et éperon.

Deux moteurs dans le bord d’attaque.

Construction métallique

Gouvernes entoilées (sauf volets de courbure).

 

 

CATACTERISTIQUES.

 

DIMENSIONS :

 

Longueur hors tout                                       21,0775 m

Hauteur hors tout                                            8,600 m

Envergure                                                       30,420 m

Surface allaire                                                    100 m²

 

MOTEUR :

 

Deux Gnome et Rhône 14 R5

Puissance au sol                                         1590 ch à 2600 t/mn

Hélice Ratier tripales métalliques à pas variable.

 

PERFORMANCES

 

Vitesse max au sol                                      325 km/h

Vitesse max à 2700 m                                392 km/h

Vitesse de croisière sur 3000 km             278 km/h

Poids à vide                                                   8988 kg

Poids  total en charge                                 17000 kg

 

 

PLAN trois vues Origine Breguet

 

File7684 WEB

 

  File7685 WEB

 File7686 WEB

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by aerophile - dans Avion de papier
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 08:52

Un Projet de 1936 le Breguet 760.

  

(C) Jacques Moulin 2010

 

 

 

        Un petit plan sans commentaire d'un projet de quadrimoteur conçu en 1936, un appareils avec un étrange train fixe...

         Les moteurs prévus auraient été des Gnome & Rhône d'un modèle inconnu, d'une puissance unitaire de 1100 ch, à cette époque de nombreux projets de moteur devaient (?) donner ce type de puissance.

 

             Le train est étrange, il ne semble pas que l'avion aient facilement resté sur son train double... Mais une roulette de queue a été prévue.

 

         Il semble avoir été en concurrence avec un appareil Wibault ( Air Wibault 1-00) Air Wibault désignait en fait un appareils fabriqué par l'Arsenal d'après des étude Wibault). L'appareil était également à deux ponts un appareils qui fut en partie fabriqué mais qui ne vola jamais, le prototype mon terminé fut détruit dans le bombardement de son hangar à Villacoublay le 3 juin 1940.

 

De toute façon , il semble bien que cet appareil deviendra le Br 761 deux pont après Guerre .

 

 

 

 

File7670 WEB

 

  Ci dessous les petits encadrés du plan qui sont hélas peu lisible.

 File7671 WEB

.File7672 WEB

 

 

Si vous avez des informations, je suis preneur...

 

Un lecteur nous a indiqué le numero de FLIGT de mars 1938:Br 760

 

 Sur ce dessins (du bas) on voit l'aménagement interieur prévu. 

 

 

 

Repost 0
Published by aerophile - dans Avion de papier
commenter cet article
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 17:21

Deux autres projets de la SNCASO !

 

© Jacques MOULIN 2010

 

 

Le SNCASO 1070 et un prototype connu d’avion d’attaque, nous vous présentons deux variantes prévues à l’époque les SO 1071 et SO 1072.

 

(Voir le NC 1070 :  

http://www.aviafrance.com/aviafrance1.php?ID=1522&ID_CONSTRUCTEUR=1141&ANNEE=0&ID_MISSION=0&MOTCLEF=)

 

Nous ne n’en savons pas plus, mais comme le 1070 était prévu avec deux moteur SNECMA 14 R  nous pensons que les deux SO étaient équipés des même moteurs.

 

Ces plans sont évidemment ceux des maquettes réalisées pour des essais. Les longueurs et envergures sont les dimensions réelles.

 

SO 1071 WEBSO 1072 WEB

Repost 0
Published by aerophile - dans Avion de papier
commenter cet article
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 10:54

BREGUET 820

 

 

 

© Jacques MOULIN 2010.

 

 

 

 

L’ami Pierre CORTET écrivait en 1969 dans « Air Journal » Volume II n°4 de 1969 :

 

« Le BREGUET 820 est l'un des nombreux projets français qui n'eurent même pas le temps de voir le jour, du fait de l'Armistice franco-allemand du mois de Juin 1940. »

« On ne connait que très peu de détails sur cet appareil. Donné C 1 par le constructeur, il semblerait plutôt que cet appareil fut un biplace de chasse, étant donné l'importance des parties vitrées (?). »

« Version très améliorée du Br-690/693, il présente une certaine ressemblance avec l'appareil anglais De Havilland Mosquito. »

« Le 820 devait recevoir deux moteurs Hispano Suiza 12 Y 51. Ses caractéristiques et performances sont inconnues. »

 

File7232 WEB

Plan de Pierre Cortet de 1969 publié dans Air Journal.

 

On peut observer en regardant le plan qu’il était très près de la réalité.

C’était la première fois que nous entendions parler de cet appareil, mais depuis nous avons trouvé quelques précision.

L’avion était bien un monoplace bimoteur, mais les étrangetés de l’appareil sont ailleurs, en particulier dans l’armement :

- Les canons HS 404 sont montés dans l’axe des hélices comme sur les chasseurs monomoteur et les mitrailleuses MAC 34/39 sont des armes synchronisées montés dans les fuseaux moteurs. Comme nous savons qu’il est toujours plus important que les armes soit le plus près possible de l’axe de l’avion, ont peux s’étonner de ces emplacement.

Il semble que les concepteurs aient privilégiés la visibilité vers l’avant du pilote.

Mais le programme de chasseurs monoplace n’a pas été poursuivi, seul le P 38 utilisait ce principe.

Donc on peut penser que le programme de 1939, pour des chasseurs lourds C1-C2-C3 qui ne déboucha pas et seul (a ma connaissance) le Capra a été commandé et ait été lancé, (maquettes d’aménagement grandeur) et lancement de quelques pièces pour le prototype qui aurait dû être prêt à l’été 1940, si les moteurs avaient été disponibles.

 

File7669 WEB

 

Plan d'origine Breguet .

 

 

 

Il est possible que les versions C2 et C3 aient existées chez Breguet sous d’autres appellations (par exemple Br 821, 822 etc...

Si vous avez des informations…

 

 

 

 

 

 

 

File7665 WEB

 

 

Une version d'aménagement du Breguet 820 d'origine Breguet.

 

 

File7666 WEB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le cartouche de cette première version

 

 

 

File7668 WEB

 

Deuxième version d'aménagement .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

File7667 WEB

 

Cartouche de la deuxième option.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by aerophile - dans Avion de papier
commenter cet article
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 09:20

Le SO-3030 avion transatlantique...

 

 

                            (C) Jacques Moulin 2010.

 

 

Voila maintenant un appareil étudié lui aussi pendant la guerre , il est donné comme appareil de transport transatlantique mais il est apparemment un bimoteur, ce qui aurait été étrange pour l'époque, donc ont peux penser que les moteurs étaient doublés.

Voici deux version du fuselage étudiées. Le SO 3030 aurait été commandé en 1945, mais jamais fabriqué.

 

Les plan ci après sont ceux de maquettes d'essais a la soufflerie de Banlève apparemment en 1943. ce  qui explique les côtes differentes de celle de l'appareil:

 

Envergure                          49 m

Longueur                           31,35 m

 

Surface allaire                242 m²

 

 

SO 3030 1 WEB

 

 

SO 3030 2 WEB

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by aerophile - dans Avion de papier
commenter cet article
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 14:36

Le Morane-Saulnier 520 C1(1931).

Documents (C) Jacques Moulin.

 

      Il semble que cet appareil comme le MS 420 que nous avons déjà vu, était une variante du programme qui conduisit au MS 225(?).

 

       Nous avons aussi un parasol (MS 225), un biplan (MS 520) et un monoplace à moteur propulsif (MS 420).

 

File7645 WEB

 

 

File7646 WEB

 Grossissement de la date sous le cartouche.

 

File7642 WEB 

 File7643 WEB

File7644 WEB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by aerophile - dans Avion de papier
commenter cet article
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 14:02

L’amphibie S.E.C.A.T. S.20

 

 

© Jacques MOULIN 2010

 

File2280 WEB

 

 

La SECAT est une société dont nous ne connaissons que bien peu de chose, pas même la signification des abréviations, nous n’avons trouvé trace que de deux fabrications, qui semble avoir été construits ( ?) :

Le SECAT S.4 « Mouette » construit en 1938, et le SECAT S.5 construit en 1947, mais nous n’en savons pas plus, mais entre ces deux fabrications un projet le SECAT S.20 est ressorti des cartons.

Les plans et les calculs de l’appareil en notre possession sont signés par G. Bourdin que nous avons déjà rencontré sur l’affaire du ROB :

 

http://aerophile.over-blog.com/article-le-projet-d-avion-transsonique-de-marcel-riffard-le-rob-gamma-46022455.html

 

Donc cet appareil est un Amphibie bimoteur quadriplace, dont l’étude date de 1943, les dates extrêmes portées sur les divers plans en notre possession vont du 6/10/1943 au 7/2/1944 (tous signé G. Bourdin)… Donc cette étude fut réalisé pendant la guerre et même pendant l’occupation de la zone sud.

Si nous regardons bien les plans de l’appareil nous nous apercevons que les moteurs prévus pour équipé cet hydravion-amphibie, devaient être des moteurs à plats, refroidissement par air, c’est un type de moteurs de 6 ou 8 cylindres à plats, qui semble le mieux correspondre ces types ne sont pas nombreux à cette époque, en plus il semble que pour pouvoir être opérationnel avec quatre personnes ces moteurs devaient avoir une puissance minimum de 175 ch unitaire. Il semble qu’aucuns moteurs de ce type n’ai été disponible ou même en étude en France à cette époque.

 

Si vous avez des renseignements aussi bien sur G. Bourdin, la SECAT ou leurs fabrications merci de nous les faire savoir.

 

File2281 WEB

 

 

 

 File2282 WEB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by aerophile - dans Avion de papier
commenter cet article
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 11:26

UN PROJET le SNCASO SO-1040 (?) C1.

 

                                                      © Jacques MOULIN 2010.

 

Ce projet est un mystère, le plan de la maquette essayé à Banlève indique SO C1, les cotes indiqués sont au 1/7ème et donnerait des dimensions approximatives :

 

Envergure              12,50 m

Longueur environ     9,60 m

 

Cela ressemble bien à un monoplace de chasse classique à moteur à piston.

Les photos existantes des essais semblent indiquer que ce pourrait bien être le SO 1040, mais sans aucune certitude.

Enfin une maquette nommée SO C1 et correspondant au plan a bien été essayée à Banlève à diverses dates connues : 1/42, 3/42, 6, 42

Voila le plan de la maquette et les deux seules photos de la maquette, toutes informations supplémentaires serait appréciées.

Nous ne savons même pas quel était le type de moteur prévu pour cet appareil, en ligne ou plutôt en étoile...(?)

 

 

File7626 WEB

 File7640 WEB

 

File7641 WEB

 

Nota: Après diverses consultations cet appareil pourrait avoir été le SO 1014 (et non 1040) un dérivé du Bloch 1011, les ligne générale correspondent mais pourquoi le plan ne porte pas ce numéro(?) ...

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by aerophile - dans Avion de papier
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 10:06

Un  autre projet de chasseur Morane-Saulnier le MS 540 !

 

 

(C) Jacques MOULIN 2010

 

 

               Encore un autre projet d'avion de chasse , mais le plan de ce Morane est daté du 14/10/1941, remarquez que le train est celui du Morane Saulnier 406...

              Ont peut pensé que ce travail à été fait juste pour occupé  le bureau d'étude des Établissement Morane Saulnier, une société qui n'avait pas été nationalisé.

 

File7635 WEB

 

 

File7636 WEB

 

 

File7637 WEB

 

 

 

 

File7638 WEB

 

Ces plans n'ont pas été retouchés par manque de temps.

 

 

  Note d'un correspondant:

 

  • Bonjour,

  • J'ai vu avec beaucoup d'intérêt votre "post" sur le projet MS 640 en recherchant des informations sur le MS 460 - qui serait soit un chasseur, soit un projet de trimoteur transatlantique - lequel projet visait à justifier l'affectation de l'usine d'Ossun à Morane-Saulnier auprès de la commission d'Armistice.
    D'après des documents d'usine, le MS 540 aurait été aussi l'appelation MS du D-3802 étudié pour les Suisses.

    Cordialement

    Philippe de Segovia
    secrétaire de l'association des amis du patrimoine historique Morane-Saulnier-Socata

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by aerophile - dans Avion de papier
commenter cet article

Présentation

  • : Le bloc-note de aerophile
  • Le bloc-note de aerophile
  • : Receuil de reportages et de textes divers et variés sur l'histoire aéronautique pour faciliter la vie des chercheurs et des amateurs d'aviation.
  • Contact

Profil

  • aerophile
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.

Recherche