Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 14:52

 

Lettonie.png

 

Qui était Herbert CUKURS !

1900-1965

 

(C)  Jacques MOULIN 2009.

 


Original WEB
Photo originale du Cukurs C 3 YL-AAB prise au Bourget lors de son voyage en 1933. ((C) Photo André Alibert Le Bourget)

 

Les premières traces d’un avion construit par Herbbert Cukurs dans la presse française date de 1933. En fait Herbert Cukurs qui était né le 17 mai 1900 à Liepaja en Lettonie, c’était un ancien pilote de l’Armée Lettone, et il s’était intéressé très jeune à l’aviation.

Il commença par le Cukurs C1 dont je n’ai pas trouvé de traces, puis ce fut le C2, mais ce fut enfin avec le Type C3 qu’il se fit connaître à l’étranger, voila ce qu’en disais « Les Ailes » n°640 du 21/9/1933 agrémenté de deux photos André le Bourget.

« Hubert Cukurs, (…) découvrit un jour un Renault de 80 CV, débris d’un avion de guerre. Il acheta ce prototype du « Gipsy » et sans se laisser intimider par son poids de 240 kg, se mit courageusement à construire pour lui une cellule moderne de monoplan surbaissée et contreventé. »

Il semble que le rédacteur ne connaissait pas bien Cukurs puisqu’il ne parle pas de ses deux premiers prototypes, mais il est certain que l’avion de ce voyage et bien le C 3.

« Quand il se sentit près, Cukurs décida un voyage en Gambie parce que, dans l’ancienne Lettonie, la Courlande avait eu des colonies dans ce pays. Il partit donc de Riga en route vers Bathurst, et arriva à Paris le 30 août 1933. »

« Là, le pilote letton resta quelques jours pendant lesquels Steinmetz et Déis, mécanicien des usines Renault, firent une révision complète – et bien nécessaire – du moteur. Cela fait, Cukurs reprit son vol le 14 septembre, à 13 h 35. Le même jour, il gagna Poitiers où il arriva à 16 h 30. Il repartit le lendemain, à 10 heures, fit escale à Bordeaux où il passa la nuit du 16. Le 17 septembre), à 7 h 34, il décolla en direction de Barcelone ; mais, obligé d’atterrir à 60 Km de la ville, il endommagea son avion. Habile comme il est, l’aviateur letton pourra, sans doute, réparé très rapidement et poursuivra son voyage en direction de Bathurst. »

Dans le numéro 645 du 26/10/33 on peu lire :

« L’aviateur Cukurs, (…) est arrivé à Casablanca le 21 octobre après avoir traversé l’Espagne. 

Son appareil le Cukurs C-3 YL-AAB était équipé d’un moteur Renault type 8 C, la vitesse de l’appareil était de 190 Km/h. Plus rien ne parait après, il est possible que Cukurs ait rejoint son but.

Pourtant il semble qu’en cours de route son moteur ait été remplacé par un moteur Anglais  « Gipsy ».

Bien plus tard je retombe sur un article dans un journal local traitant de la chasse aux criminels de guerre nazis. Et la je retrouve trace d’Herbert Cukurs je résume ainsi ma lecture :

Il adhéra très tôt, aux début des années trente au parti Nazi Letton.

Pendant la guerre, il allait se faire une solide réputation de bourreau (Le Henkers de Riga) particulièrement sanguinaire et sadique :

Le 4 juillet 1941, il fit enfermer 300 juifs dans une synagogue de Riga et y fit mettre le feu. Il fit noyer 1200 juifs dans le lac Kuldiga.

En novembre 1941, il organisa la liquidation du ghetto de Riga, plus de 10000 morts, etc…

A la fin de la guerre, après s’être caché à Berlin, il réussit à rejoindre le Brésil en 1947. Mais son intempérance allait le perdre et après avoir révélé son vrai passé lors de libations dans les bars de Rio, il fut repéré par la communauté juive de cette ville.

Il pris la fuite et tout allais rentrer dans l’ordre pour un temps. Il repris son métier d’ingénieur en aéronautique et se maria avec une brésilienne dont il eu trois enfants. Il créa une compagnie d’avion taxi. Mais en 1957 son passé le rattrape et des étudiants indignés attaque le siège de sa société et dévastent les bureaux.

Cukurs s’enfuit à Sao Paulo, quand en 1960 les services secrets israéliens enlèvent Eichmann, il demande la protection de la police.

Comme il était bien protégé au Brésil et comme les justiciers craignaient des représailles des Nazi particulièrement nombreux dans ce pays, le Mossad (c’est une supposition car jamais les faits ne furent revendiqués par Israël) décida de le faire sortir de ce pays .L’un d’eux se faisant passer pour un ancien nazi, Anton Kunzle, ce n’est probablement qu’une couverture, lui donne rendez-vous à Montevideo en Uruguay.

Le 23 février 1965 deux agents probablement israélien Kunzle et un nommé Oswald Tausig aidé semble-t-il par quatre hommes, se charge de l’exécution. Bien qu’armé et d’une constitution robuste Cukurs fut tué, non sans mal, par les agents israéliens.

Son corps fut placé dans une malle jaune avec dans le couvercle le texte suivant :

« Etant donné la gravité des faits reprochés à l’accusé, à savoir qu’il a personnellement supervisé le massacre  de plus de 30 000 hommes femmes et enfants , étant donné également l’extraordinaire cruauté dont il a fait preuve dans l’accomplissement de ces forfaits, le dénommé Herbert Cukurs est condamné à mort . Le jugement a été exécuté, le 23 février 1965 par ceux qui n’oublierons jamais »

Un coresponsable anonyme préviens alors l’Associated-Press et l’Agence Reuter à Bonn et l’agence UPI à Francfort en lisant le document ci-dessus et précise l’adresse d’un pavillon de Montevideo.

L’AP de Bonn avertit son agence de Montevideo, qui avertit la police Uruguayenne et la malle fut retrouvée dans le pavillon.

Toutes les investigations de la police Uruguayenne seront sans résultat.

Mais depuis le passage de Cukurs il n’y a plus de juifs en Lettonie.


 

(C)  Jacques MOULIN 2009.

 

 

 

Cukurs C 3 WEB 



           File3202 WEB

Deux  autre mauvaises photos du Cukurs C 3 publié dans la presse de l’époque qui complète bien les marques de la bête, elles ont été probablement prise a la même époque.(Photo DR probablement André le Bourget).





Repost 0
Published by aerophile - dans Aviateur
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 14:26

La liste ci-dessous contient peut-être des erreurs merci de me les indiquer pour que je les rectifie.
******************
Liste Alphabétique des pilotes aviateurs brevetés en France avant le 2 août 1914.
(I)
De A à C


 

Compilation Jacques MOULIN (2009) .


 

ACEVEDO Louis. Brevet n°740 Dcd acc le 15/4/1913 à San Diego (Chili).

ACQUAVIVA Paul. Brevet n°68 Dcd en 1944.

ADAM xxx. Brevet n°1712

ADAM-GIRONNE  Jean. Brevet n°818 Dcd acc. Le 5/6/14

ADAMIDIS Christos, Brevet n°824

ADRIAN xxx. Brevet n°1141

AGABABA Nikita, Brevet n°688

AHUMADA xxx. Brevet n°1720

ALEX COCHE Joseph. Brevet n°898

ALEXANDROFF Dimitri. Brevet n°472

ALGRIN René. Brevet n°252 Dcd 11/32

ALLARD Georges. Brevet n°1567

ALLARD Maurice. Brevet n°480

ALLEMAND Auguste Brevet n°959

ALLIOT René. Brevet n°1483

ALMENDOS Amononail. Brevet n°1698

ALMERIGI François. Brevet n°996

ALZIEU Jules. Brevet n°1252

AMANS Charles. Brevet n°910 Dcd acc.

AMMESCA Vicente Brevet n°1467

ANDOYER Raphaël Brevet n°1487

ANDREINI xxx. Brevet n°1667

ANDRIEUX Jean. Brevet n°1170

ANGSTROM Tord. Brevet n°799

ANTONINI Louis. Brevet n°719

ARCHER Ernest. Brevet n°214

ARDLE Mac. Brevet n°72

ARGENTERE Joseph. Brevet n°1397

ARGOUGES Antonin. Brevet n°1538

ARGYROPOULOS xxx. Brevet n°614 Dcd le 17/4/1913 à Salonique.

ARONDEL Paul. Brevet n°827 Dcd ac le 30/11/1912 à Juvisy

ARRETEAU Joseph. Brevet n°895.

ASK DROMMOND xxx. Brevet n°1612.

AUBRUN Emile Eugène.. Brevet n°21.

AUBRY Ernest. Brevet n°1587.

AUBRY Jules. Lieutenant Brevet n°931  Mcd’h

AUBRY Pierre. Brevet n°1701.

AUDEMARS Edmond. (Suisse) Brevet n°100.

AUDENIS Charles. Brevet n°788.

AUDRAIN Tony, commandant Brevet n°1750.

AUGER Alfred. Brevet n°1410.

AULLEN Marcel. Brevet n°1374.

AURRAN Jean. Brevet n°1150.

AUTIN Jean. Brevet n°1527.

AVALOS Manuel. Brevet n°558.

AVRON Camille. Brevet n°1753.

AWOODE Luang. Brevet n°1385.

BABIN Charles. Brevet n°1702.

BACHOT Anastase Brevet n°271.

BACK VARY Emile. Brevet n°1254.

BACQUET Joseph. Brevet n°1593.

BADET xxx. Brevet n°622.

BAEDER (de) Ferdinand. Brevet n°107.

BAGNOL Rodolphe. Brevet n°1360. Dcd acc le 18/9/1914 à Dijon.

BAGUE Edouard. Lieutenant. Brevet n°337 disparu en Mer méditerranée au cours d’une tentative de traversée, le 5/6/1911.

BAILLIENCOURT (de) André (dit André Courcol). Brevet n°1406.

BAILLOD Louis. Brevet n°236.

BAILLOUD Emmanuel. Brevet n°1652. Dcd ac

BALAYE Auguste. Brevet n°275.

BALENCIE Henri. Brevet n°425.

BALENSI Albert capitaine. Brevet n°173.

BALIGANT Gaston. Brevet n°587

BALSAN Jacques. Brevet n°22 Dcd 5/11/56

BAPT Marcel. Brevet n°1594

BARACCA Francesco. Brevet n°1037 (brevet italiens n°1) Dcd 19/6/1918

BARATOUX xxx . Brevet n° 49

BARAULT Lucien. Brevet n°1611

BARBAROU Marius, Brevet n°702 Dcd 8/12/56

BARBEROUSSE Julien. Brevet n°1063

BARBIER André. Brevet n°1727

BARBIER Jean lieutenant. Brevet n°1478 Mcd'h

BARBOT Georges. Brevet n°1288

BARBOTTE Ernest. Brevet n°268

BARILLON Pierre. Brevet n°307

BARRA Franck. Brevet n°171

BARRES Joseph. Brevet n°543

BARRIER René. Brevet n°64

BARRY Martyn. Brevet n°1032

BASSET xxx. Brevet n°145

BASTION xxx. Brevet n°1738

BATHIAT Georges. Brevet n°237

BATHIAT Léon. Brevet n°110  Fondateur des Vieilles Tiges, Dcd le 3 mai 1967.

BATTESTI François. Brevet n°1501

BATTINI Gabriel. Brevet n°508 Dcd à Tunis.

BATTINI Louis. Brevet n°1263 .

BAUDRIN Emile. Brevet n°609

BAUDRY Jacques. Brevet n°1554

BAUER Camille. Brevet n°1631

BAUGNIES Jean. Brevet n°193 Dcd le 8/9/35

BAULAINCOURT (de) Antoine. Brevet n°1576. Mcd'h

BAUWENS Maurice. Brevet n°802.

BEARD Pierre. Brevet n°276.

BEATRIX Charles. Brevet n°781.

BEAUCHAMP (de)Louis. Brevet n°1083 Mcd'h 18/12/16.

BEAUD Edouard. Brevet n°150.

BEAUMON Jean. Brevet n°1386 Mcd'h le 13/7/1918.

BEAUMONT André (voir Conneau)

BEAUSIRE DE SEYSSEL (de) Pierre. Brevet n°756 Dcd le 17/6/1932.

BEAUVAIS Joseph. Brevet n°1259.

BECHELER Jean. Brevet n°1349.

BEDEL René. Brevet n°608. Dcd acc le 9/7/1912 à Mourmelon.

BEGOU Lucien. commandant. Brevet n°1411.

BEGUE Jean. Brevet n°263.

BELLEMOIS Georges. Brevet n°546.

BELLENGER Georges, lt col . Brevet n°45.

BELLIER Albert. Brevet n°297.

BELLO Alexandre. Brevet n°1514.

BELLOT André. Brevet n°317.

BENOIST Georges. Brevet n°667.

BENOIST Jean. Brevet n°389 Dcd acc.

BENOIST Raoul. Brevet n°1179.

BENOIT André. Brevet n°1006.

BENOIT Octave. Brevet n°771. Mcd'h

BEQUET Maurice. Brevet n°1294.

BERGER Henri. Brevet n°1645.

BERGER Prosper. Brevet n°1459.

BERLIOUX Albert. Brevet n°918.

BERLOT Henri. Brevet n°450 Dcd le 1381281920 au Congo.

BERNARD Auguste. Brevet n°505.

BERNARD Jean Claude. Brevet n°930.

BERNARD-THIERRY Alphonse Louis. Brevet n°1269. Dcd en 1953.

BERNI Louis. Brevet n°760.

BERTIN Eugène. Brevet n°1085. Dcd ac le 28/6/1914 en Italie.

BERTIN Louis. Brevet n°1233 Dcd en 1932.

BERTIN Louis. Brevet n°801.

BESSON Roger. Brevet n°1343.

BIBESCO Prince. Brevet n°20.

BIDER (de) Oscar. (Suisse) Brevet n°1194 Dcd acc le 11/7/1919 à Dübendorf (Suisse)

BIDOT André. Brevet n°1182.

BIELOVUCIC Jean, pilote d’origine péruvienne Brevet n°87. Dcd le 14/1/1949.

BIENAIME Maurice. Brevet n°1523.

BIENAIME Robert Brevet n°1537.

BIGEAR Gaston. Brevet n°1201.

BIGOT Edmond. Brevet n°1505.

BILL xxx Brevet n°205. Pilote d’essais Farman.

BILLARD Paul. Brevet n°1603.

BINDA Léon. Brevet n°232.

BIONDETTI Victor. Brevet n°1526. Dcd en janvier 1952.

BIOT Marc, capitaine . Brevet n°1309.

BIRCH Ulrich. Brevet n°872.

BISSON Jacques. Brevet n°871

BLAIGNAN André. Brevet n°633

BLAMONT (de) René, lieutenant. Brevet n°1293. Dcd acc le 21/4/1913 à Villacoublay

BLANCHARD Fernand. Brevet n°215 Dcd acc 26/10/1910 à Issy les Moulineaux.

BLANCHET Georges. Brevet n°244

BLARD Désiré. Brevet n°460

BLARD xxx . Brevet n°261

BLERIOT Louis. Brevet n°1 Dcd le 1/8/1936 d’une crise cardiaque.

BLETTERIE Henri. Brevet n°.956

BLONDEAU Gustave. Brevet n°101

BLOT Louis. Brevet n°1272. Dcd acc le 13/6/1914 à Toul.

BOBBA André. Brevet n°309 Mcd_h en 1916

BODIN René. Brevet n°1733

BOERLAGE xxx. Brevet n°666

BOERNER Edmond. Lieutenant Brevet n°705 Dcd ac le 21/1/1912 à la Vidanée

BOGDANOF Nikifor. Brevet n°950

BOILLOT Georges. Brevet n°395 Mcd’h le 20/5/1916

BOISE DE COURCENAY (de) xxx. Brevet n°283

BOISSIERE Honoré. Adjudant. Brevet n°897

BOISSONNAS Louis. Brevet n°443

BOITEAU Georges Brevet n°833

BOIVIN Albert. Brevet n°248

BOLAND André. Brevet n°975

BOLAND Guillaume. Brevet n°1378

BOLLA Gaspare (italien) . Brevet n°718 Mcd'h le 18/7/1915.

BON Paul. Brevet n°433

BONAMICI Lionello. Brevet n°510

BONCOUR Henri. Lieutenant  Brevet n°678. Dcd ac le 13/4/1912.

BONNEFOND René. Brevet n°942

BONNEFOY (de) Robert. Brevet n°1204

BONNEFOY Jean. Brevet n°1107

BONNETETE Louis. Brevet n°1384. Dcd ac juillet 1931 en Turquie.

BONNETTE Eugène. Brevet n°1408

BONNIER xxx, Général. Brevet n°137

BONNIER Marc. Adjudant. Brevet n°478. Mcd’h en 1916 sur le front russe.

BONZON Maurice. Brevet n° 355. Dcd le 17/11/1911.

BOOTHBY Frédéric. Brevet n°1258

BORCQUIAT Eugène. Brevet n°1613

BORDAGE Alfred Jean , Colonel. Brevet n°650

BORDE André,  Commandant. Brevet n°1330

BORDES Paul. Brevet n°1064

BORDET Léon. Brevet n°1502

BORDEUX Georges, Brevet n°1190

BORIE Alexandre. Brevet n°803 Dcd ac le 13/11/1912 en Belgique.

BORRIS Joannès. Brevet n°1646

BORSALINO Gabriello. Brevet n°512

BOSANO Félix. Brevet n°828.

BOUCHER Florentin. Brevet n°600.

BOUCHER Max. Brevet n°1321. Dcd le 17/12/1929.

BOUCHEZ Georges. Brevet n°1124. Dcd le 2/8/1929.

BOULARD Georges. Brevet n°1030.

BOULZAGUET Paul. Brevet n°746.

BOURDES (de) Jean. Brevet n°1656.

BOURDON Maurice. Brevet n°1245. Dcd ac à la Paz le 3/9/1921.

BOURGEOIS Albert. Brevet n°1372.

BOURGEOIS André, Brevet n°1061.

BOURHIS Jean. Brevet n°1297. Mcd'h

BOURKADAM Constant. Brevet n°1058. Dcd en service au Maroc.

BOURNIQUE Pierre Marie. Brevet n°141. Dcd ac le 18/5/1911 a Reims.

BOURRILLON Paul. Brevet n°1703.

BOUSQUET Brevet n°295. Mcd'h

BOUTMY (de) Etienne. Brevet n°403.

BOUVIER André. Brevet n°120.

BOYER Louis. Brevet n°303.

BRABAZON of TARA (Lord) John Theodore Moore Brevet n°40 (brevet anglais n° 1).

BRACH PAPA xxx. Brevet n°988.

BRAHY Fernand. Brevet n°943

BRANDT Ditler. Brevet n°769

BRAULT André. Brevet n°1580

BRAUN Robert. Brevet n°407

BREGI Henri. Brevet n°26. Dcd ac au large de Toulon en 1917.

BREGUET Louis. Brevet n°52. Dcd le 4/5/55.

BREHIER Louis. Brevet n°1496

BRESSON Georges. Brevet n°280

BRESSON René. Lieutenant. Brevet n°965. Dcd ac le 28/5/1912 à Verdun.

BRETEY Léon. Brevet n°1143

BRETONNIERES Marcel. Brevet n°1332

BREUIL Edouard. Brevet n°1364

BREZILLON André. Brevet n°1076

BRIANÇON Lucien. Brevet n°277

BRIAULT Fernand,  Lieutenant. Brevet n°958. Dcd ac le 16/11/13 à Reims .

BRIDOU André,  Sergent. Brevet n°1242. Dcd ac le 12/8/1914

BRIEY (de)François. Brevet n°492

BRINDEJONC Des Moulinais Marcel. Brevet n°448. Mcd’h le 19/8/1916.

BROCARD Antonin, Général. Brevet n°770. Dcd en mai 50.

BRODIN Emile. Brevet n°838. Dcd ac le 19/4/1914.

BROU Georges. Brevet n°1347

BROUARD Emile. Brevet n°807

BRUGIERE Albert. Brevet n°813

BRUGNIET Léon. Brevet n°1569

BRULE Léon. Brevet n°436

BRULLARD Louis. Brevet n°1366

BRUN Henry. Brevet n°1461

BRUNCHER Jules. Général. Brevet n°630

BRUNEAU DE LABORIE xxx. Brevet n°67. Dcd ac en AOF

BRUNETTA D'USSEAUX G. Brevet n°961

BRUYERE Max. Brevet n°1749

BUDIG Frédéric. Brevet n°1438

BULIMBASIC Ignace. Brevet n°1570

BULLER Winnie. Brevet n°848

BULTEAU Albert. Brevet n°1230

BUNAU VARILLA Etienne. Brevet n°16

BUREL Jean. Brevet n°644

BURGEAT xxx. Brevet n°44

BURKE C.-J. Brevet n°260

BURROUGHS J.-E.-G. Brevet n°1213

BURZIO Henri. Brevet n°997

BUSCH Ernest. Brevet n°1092

BUSCHATTER Adalbert. Brevet n°496

BUSSON Guillaume. Brevet n°121. Dcd le 17/3/1958

BYASSON Louis.  L/V. Brevet n°175. Dcd ac le 14/4/1911.

CABEZAS Sote. Brevet n°980

CACHEUX   Henri. Brevet n°1662

CAILLARD Edmond. Brevet n°1704.

CAILLAUX Abel. Brevet n°617

CAILLE Albert. Brevet n°200

CALCIN Auguste. Brevet n°1412

CALZADA Roméo. Brevet n°1430

CAMARACGESCO Nicolas. Brevet n°1383

CAMARENA Manuel. Brevet n°1451

CAMERMAN Félix, Lieutenant Brevet n°33. Dcd le 29/12/1963.

CAMINE Victor , capitaine. Brevet n°427. Dcd ac le 2/11/1911.

CAMPAGNE Fernand. Brevet n°782

CAMPBELL HEATHCOTE John. Brevet n°1711

CAMPO SCIPIO (de) xxx. Brevet n°211

CANAL Joseph. Brevet n°851. Dcd ac le 28/10/1913 a Reims.

CANOT Eugène. Brevet n°1600. Dcd ac à Toussus.

CAPSA Jean. Brevet n°1581

CAPSA Nicolas. Brevet n°763. Dcd ac en 1918.

CARABELLI Charles-Louis. Brevet n°406

CARAGIANI Hélène. Brevet n°1591

CARAMANLAKI Alexandre. Brevet n°761. Dcd ac le 11/1/1912 à Corinthe.

CARBERY Jean. Brevet n°1437.

CARBON (de) Robert. Brevet n°1307.

CARLES Fred. Brevet n°362.

CARLIN Louis. Brevet n°554.

CARMINATI DE BRAMBILLA xxx. Brevet n°1000.

CARNOY Charles. Brevet n°1391. Dcd ac en 1914.

CARON Georges. Brevet n°945. Mcd’h le 28/4/1915.

CARPIER François* Brevet n°1676.

CARRE Emile. Brevet n°887.

CARTAULT Pierre. Brevet n°1298.

CARUS François. Commandant. Brevet n°1040.

CASABELLA Gulllo. Brevet n°934.

CASARINO Amédée. Brevet n°1456.

CASSE Gilbert. Colonel. Brevet n°415.

CASSIN Ernest. Colonel. Brevet n°1253.

CASTAGNERIS Ronato. Brevet n°1192.

CASTEL (de) François. Brevet n°1539.

CASTELLAN Edouard. Brevet n°639.

CASTINGER E. (dit Verdier) Brevet n°455.

CASTRE Emilio. Brevet n°1495.

CASTRIES (de) Jacques. Brevet n°432.

CAUDRON Gaston. Brevet n°434. Dcd ac le 12/12/1915 à Bron.

CAUDRON René. Brevet n°180. Dcd le 27/9/59.

CAUMONT (de) . Lieutenant. Brevet n°156. Dcd ac le 30/12/1910 a Saint Cyr.

CAVELIER Marcel, Brevet n°764.

CAYE Maurice. Brevet n°672.

CAYLA Pierre. Brevet n°458.

CAZES Jean. Lieutenant. Brevet n°1095. Dcd ac le 22/9/1913 à Mogador (Maroc).

CEDESTROM Cari. Brevet n°74

CEl Joseph. Brevet n°353. Dcd ac le 28/3/1911 à Puteaux.

CELSO TORQUAT Junqueira . Brevet n°1471.

CERVETTI. Brevet n°1405.

CESARI Antoine. Brevet n°870.

CHABERT Victor. Brevet n°631.

CHABOT (de) Pierre, Lt Colonel . Brevet n°783.

CHAGNOT Robert. Brevet n°1407.

CHAILLEY Henri Brevet n°163.

CHAIRE Vidai. Brevet n°1429.

CHALAMBEL Jean, Brevet n°1359.

CHALIKLAS Jean. Brevet n°1628.

CHALLE Maurice. Brevet n°523. Mcd’h le 7/10/16.

CHAMBENOIT Marcel. Brevet n°557. Dcd ac le 27/7/1913.

CHAMPEL Florentin Brevet n°94 .

CHANDENIER Louis. Brevet n°804. Dcd ac le 28/8/1912.

CHANOVSKY. Brevet n°401.

CHANSON Albert. Brevet n°1241.

CHANTELOUP Pierre. Brevet n°549.

CHAPELLE Jacques. Brevet n°547.

CHAPIER Louis. Brevet n°1301. Mcd’h en 1914.

CHAPOULE Jules. Brevet n°578.

CHAPUT Jean.  Sous lieutenant. Brevet n°1718. Mcd’h le 27/4/1918.

CHARAMELET Emile Brevet n°1453. Dcd en 1923.

CHARET Charles. Brevet n°903.

CHARPENTIER Louis. Brevet n°286.

CHARPENTIER. Brevet n°1744.

CHASSAGNE Jean. Brevet n°160.

CHATAIN Louis. Brevet n°296.

CHATAIN Marius. Brevet n°267.

CHATEAU Edouard. Brevet n°135.

CHATELAIN Joseph. Colonel. Brevet n°1025. Dcd en 1950.

CHAUDEUR Albert Brevet n°1300.

CHAUNAC-LANZAC (de) H.  Colonel. Brevet n°394.

CHAUROUX Henri. Brevet n°925.

CHAUSSE Paul. Brevet n°519. Dcd ac en 1916.

CHAUSSIER Pierre. Brevet n°384.

CHAVAGNAC Elie. Brevet n°551.

CHAVEZ Edouard. Brevet n°559.

CHAVEZ Géo. Pilote péruvien. Brevet n°32. Dcd ac le 27/9/1910 à Domodossola.

CHEIZE Henri. Brevet n°1062.

CHEMET Géo. Brevet n°159. Mcd’h.

CHEMINE Ernest. Brevet n°426. Dcd le 9/2/1937.

CHEURET Léon. Brevet n°62.

CHEUTIN Etienne. Général. Brevet n°233.

CHEVALIER  Adrien. Brevet n°1725.

CHEVALIER Louis. Brevet n°333.

CHEVALLIER Joseph. Brevet n°515.

CHEVEAU René. Brevet n°1072.

CHEVILLARD Maurice. Brevet n°385.

CHEVREAU René. Brevet n°132.

CHEVRIER Pierre. Colonel. Brevet n°1322. Dcd le 16/12/1955.

CHIONI Basile. Brevet n°250.

CHOMIENNE Georges Brevet n°1169. Dcd ac le 9/9/1913 à Bron.

CINTRE Alfred. Brevet n°1658.

CLAMADIEU Alfred. Brevet n°1162. Mcd’h en octobre 1914.

CLARYSSE Léon. Capitaine. Brevet n°1345.

CLAUDE André. Brevet n°192.

CLAVENAD xxx. Capitaine. Brevet n°294. Dcd ac.

CLEMENT André. Brevet n°1357.

CLEMENT BAYARD Maurice. Brevet n°108.

CLEMENT Pierre. Brevet n°1292.

CLERC Paul Brevet n°465.

CLERCK (de) Joseph. Colonel. Brevet n°855.

CLOLUS Commandant. Brevet n°97.

CLOWOECKI Hordyan. Brevet n°1621.

COBLYN Louis. Brevet n°735.

COHEN Georges. Brevet n°1620.

COLARD Charles. Colonel. Brevet n°1199.

COLLARDEAU. Brevet n°393.

COLLIEX Maurice. Brevet n°85. Dcd le 15/12/1954.

COLLILIEUX Henri Georges. Brevet n°902.

COLLIN Georges. Brevet n°279.

COLOMB. Brevet n°310.

COLOMBE. Brevet n°1730.

COLOMBIER René, Brevet n°1532.

COMBALL Carlos. Brevet n°1435.

COMBETTE Paul. Brevet n°1048.

COMBRET Etienne. Brevet n°1654.

CONARD Marius. Brevet n°647.

CONNEAU Jean (dit André Beaumont). Brevet n°322. Dcd le 10/8/1937 à Lodève.

CONRAN xxx. Brevet n°1420.

CONSTANT Albert. Brevet n°1615.

CONTAL René. Brevet n°1093.

CONTARD Paul. Brevet n°351.

CONTENET Henri. Brevet n°447.

CONTOUR Ernest. Brevet n°371.

CONTREE Henri. Brevet n°657.

CONTRERAS Victor Brevet n°1546.

COPIN Georges. Brevet n°437.

COQUELIN Henri. Brevet n°1260.

CORBEIL Joseph. Brevet n°1019.

CORBETT Wilson. Brevet n°722.

CORBON Edmond. Brevet n°1547. Dcd ac le 24/11/1913 à

CORDONNIER Robert. Brevet n°221. Dcd ac le 9/6/1932 à Denain.

CORNEMONT René. Brevet n°1055.

CORNIER Raymond. Brevet n°605.

CORNILLON Pierre, Brevet n°1651.

CORNUAT Marcel. Brevet n°1481.

CORREARD Georges. Brevet n°779.

CORSINI Alfred. Brevet n°654.

CORSO Emmanuel. Brevet n°529.

COSTANTINI Dominique. Brevet n°1395.

COSTES Dieudonné. Brevet n°1046.

COTTAN Georges. Brevet n°852.

COTTAVE CLAUDET Paul. Capitaine. Brevet n°1684.

COTTRETS Paul. Brevet n°1624. Mcd’h le 3/6/1916.

COUFFIN Lucien. Brevet n°619. Dcd ac en 1914.

COUPET Lucien. Brevet n°1661.

COURET Octave. Brevet n°843.

COURRIERE Paul. Brevet n°1287. Mcd’h le 13/5/1915.

COUTISSON Armand. Colonel. Brevet n°1306.

COVILLE Frédéric. Brevet n°594.

COVILLE Julien. Brevet n°751.

COVIN. Brevet n°1729.

CRAUW (de) Auguste Brevet n°987.

CROCHON André. Brevet n°43.

CRONIER André. Brevet n°352. Dcd le 26/6/1927

CUMMINGO. Brevet n°442.

CURE Gaston. Brevet n°242.

CURTISS Glenn Brevet n° 2. Dcd le 23/7/1930 en Floride.

CURUTCHET Gaston. Brevet n°978.

 

Repost 0
Published by aerophile - dans Aviateur
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 14:26


Liste Alphabétique des pilotes aviateurs brevetés en France avant le 2 août 1914.
La liste ci-dessous contient peut-être des erreurs merci de me les indiquer pour que je les rectifie.

 

Compilation Jacques MOULIN (2009)


de D a G

D'AIGUILLON. Brevet n°308.

DAILLENS Jean. Brevet n°119.

DAL MISTRO Achille. Brevet n°569. Dcd le 25/5/1917.

DALLA NOCE Gaston. Brevet n°566.

DAMBERVILLE Robert Brevet n°1022. Mcd’h en 1915

DAMBRICOURT Pierre. Brevet n°773. Dcd le 25/6/1955.

DAMEDOZ Carmen. Brevet n°1449.

DANGOISE Robert. Brevet n°1146.

DARBOS Jean. Brevet n°1605.

DAUCOURT Pierre. Brevet n°520.

DAUPHIN Paul. Brevet n°1333.

DAVID DE LASTOUR. Brevet n°552.

DAVID Louis. Brevet n°1185.

DAVID René. Brevet n°1340. Mcd’h le 23/9/1916.

DAVRICHEWY (de) Joseph dit Jacques. Brevet n°1138 Etait géorgien et le Frère de Staline ( ?) écrivain sous le nom de Jean Violan.

DAX Ernest. Brevet n°570.

DEBERGUE Georges. Brevet n°1227.

DEBEVER Marcel. Brevet n°562. Dcd ac en 1913 à Etampes.

DEBROUTELLE Pierre. Brevet n° 806.

DEBUISSY André. Brevet n°376.

DECARRIERE Charles. Brevet n°831.

DECORBY Charles. Brevet n°1681.

DEFAY H. Brevet n°1695.

DEFOUGERE Georges. Brevet n°1142.

DEGORGE René. Brevet n°805.

DEHLI. Brevet n°1036.

DEL MORETTO Jean. Brevet n°1193.

DELACOUR Jules. Brevet n°602.    Né en 1877 et décédé en 1923. Enterré au cimetière du Père Lachaise de Paris.

DELACROIX Maurice. Brevet n°452.

DELAFOND Maxime. Général. Brevet n°1579. Dcd le 17/7/1956.

DELAGE Gustave Brevet n°219.

DELAGRANGE Léon Brevet n°3. Dcd ac le 4/11/1910  à Bordeaux.

DELAGRANGE Robert. Brevet n°366.

DELAHAYE   Emmanuel. Brevet n°1719.

DELANNEY Franck. Colonel. Brevet n°1184.

DELAUNAY Pierre-Marie. Brevet n°635. Dcd ac en 1912.

DELCAMP André. Brevet n°1247. Mcd’h le 26/9/1916.

DELETANG Fernand. Brevet n°42. Dcd ac le 14/6/1928 à Avallon en moto.

DELEVOYE Marcel. Brevet n° 790.

DELLA CHIESA Angelo. Brevet n°847.

DELLA NOCE Gaston. Brevet n° 566 Dcd ac

DELMAS Maurice. Brevet n°837.

DELOCHE Robert. Brevet n°526.

DELVERT Jean. Brevet n°1066.  Dcd ac

DELY René. Brevet n°941. Dcd en 1935.

DEMAGNEVAL Gabriel. Brevet n°359.

DEMAZEL Lucien. Brevet n°884.

DEMONTALENT Olivier. Brevet n°509. Dcd ac le 24/8/1913 à Rouen.

DENEAU Lucien. Brevet n°615.

DENHAUT François. Brevet n°690. Dcd le 12/4/1952.

DENIS Auguste. Brevet n°380.

DEPEW Henri. Brevet n°641.

DERENNES Marcel. Brevet n°1127.

DERNY Léon. Brevet n°254.

DEROME Marie. Brevet n°435.

DEROME Paul. Brevet n°477. Dcd ac

DEROYE François. Brevet n°374. Dcd ac le 19/4/1914 à Buc.

DERYK Béatrice. Brevet n°652.

DESCAMPS Georges. Brevet n°932.

DESCHAMPS de BOIS Hebert. Brevet n° 461.

DESILLE Louis. Brevet n°581.

DESPARMET Jean. Brevet n°451. Dcd ac le 27/10/1911 à Reims.

DESPRES Emile. Brevet n°527.

DESSIRIER Jean. Brevet n°1436. Mcd’h en juin 1915.

D'ESTERRE Charles. Brevet n°259.

DESTREM Antoine. Brevet n°1425.

DEVAULX Brevet n°158. Dcd ac

DEVE xxx. Brevet n°243.

DEVIENNE Emile. Brevet n°921. Dcd ac le 4/9/1914.

DEVIENNE Jean. Brevet n°966. Mcd’h.

DEVIN Charles. Brevet n°1632. Mcd’h en octobre 1915.

DIAZ DEITZ. Brevet n°1224.

DICKSEN Capitaine Brevet n°71.

DIDIER Adolphe. Brevet n°77.

DIDIER Antoine. Brevet n°765.

DIDIER Oscar. Brevet n°1515.

DIDIER Paul. Brevet n°1331.

DIETRICH Paul. Brevet n°795.

DIEVAL Léon. Brevet n°1687.

DINTEN Gabriel. Brevet n°881.

DIOWSKY Victor. Brevet n°892.

DIVETAIN Pierre. Brevet n°456. Dcd le 13/10/1926.

DJEMAL Ibrahim. Brevet n°972.

DO HU VI  (dit DO HO TAY) Brevet n°649. Mcd’h.

DONCKER (de) Fernand. Brevet n°1255.

DONGOIS Armand Brevet n°878.

DONOSO Pedro. Brevet n°982.

DORDILLY Jean. Brevet n°1009.

DOROGINSKLY Stanislas. Brevet n°125.

DORSEMAINE Auguste. Colonel. Brevet n°1308.

DORTU Pierre. Brevet n°1480. Dcd le 16/6/1932.

DOUGLAS Stephen. Brevet n°1403.

DRACOS Marc. Brevet n°1049.

DRAGHICI Nicolas. Brevet n°1491.

DREUX-BREZE (de) Emmanuel. Brevet n°1443.

DREVET Paul. Brevet n°753.

DRIANCOURT Madame. Brevet n°525.

DRITTELPREIS Alexis. Brevet n°1619

DROUHET François. Brevet n°727.

DROUOT René. Brevet n°1074.

DUBOIS Marcel. Brevet n°1096.

DUBOIS Marcel. Brevet n°888.

DUBOIS Maurice. Brevet n°1045.

DUBONNET Emile Brevet n°47. Dcd en 1950.

DUBREUIL Gaston. Brevet n°423. Dcd le 10/12/1957.

DUBUIS   Louis. Brevet n°1657.

DUCAS Pierre. Brevet n°951.

DUCASSE Emmanuel. Brevet n°865.

DUCOURNEAU xxx. Lieutenant. Brevet n°457. Dcd ac le 23/2/1912.

DUFLOT Eugène. Brevet n°274. Dcd le 11/3/1957 à Pau.

DUFORT Pierre. Brevet n°1507.

DUFOUR Edmond. Brevet n°103. Dcd en 1939.

DUFOUR Jean. Brevet n°96.

DUFOUR Louis. Brevet n°185.

DUFRESNE Bernard, Brevet n°1020.

DUMAS Henri. Brevet n°1069.

DUMAS Joseph. Brevet n°1599. Dcd ac le 14/8/1938 à Genève.

DUPERRON. Brevet n°196.

DUPIN Adolphe. Brevet n°784.

DUPONT Léopold. Brevet n°1290.

DUPUY Louis. Brevet n°1561.

DUPUY Louis. Brevet n°1592.

DURAN Jean. Brevet n°1474.

DURAND DE PREMOREL (de). Brevet n°1344

DUSSOT Auguste. Brevet n°733.

DUTIL Jean. Brevet n°913.

DUVAL André. Brevet n°1728.

DUVAL Emile. Brevet n°118. Dcd le 25/5/1956.

DUYCK Georges. Brevet n°1469.

ECHEMAN Paul. Brevet n°466.

EFFTMOF Michel. Brevet n°31.

EGOMARD Gabriel, Brevet n°714.

EHLER Marcel. Brevet n°1516.

ELDER THOMAS. Brevet n°1614.

ERISTOV Vladimir. Brevet n°324.

ESCOT Pierre. Lieutenant. Brevet n°624.

ESNAULT-PELTERIE Brevet n°4. Dcd le 6/12/1957.

ESPANET Gabriel. Brevet n°532.

ESPEROU DU TREMBLAY. Brevet n°1424.

ESSER Léonard. Brevet n°1418.

ESTIRAC Jean. Brevet n°926.

ETEVE Albert général. Brevet n°89.

ETIENNE Louis. Lieutenant. Brevet n°858. Dcd ac le 25/6/1912 à Versailles.

EURYALE Eugène. Brevet n°1398.

EYMIEU Sylvain. Brevet n°726.

EYRE Valentin. Brevet n°1618.

FABRE Félix. Brevet n°1415.

FABRE Jules. Brevet n°967.

FABRY. Brevet n°1559.

FAIDIT Emile. Brevet n°876.

FANET Gaston. Brevet n°1177.

FARCES Robert. Brevet n°1071.

FARMAN Henry. Brevet n°5. Dcd le 17/7/1958.

FARMAN Maurice. Brevet n° 6. Dcd le 25/2/1964 à Paris.

FASSIN François. Brevet n°844. Dcd en mars 1933.

FAUCHER André. Brevet n°1334.

FAUCOMPRET (de) Louis Brevet n°814.

FAURE André. Brevet n°1016.

FAURE Edgar. Brevet n°1285.

FAURE Jacques. Général. Brevet n°752.

FAURE Jean. Brevet n°1231. Dcd ac le 2/4/1913 à Buc.

FAURE Maurice. Brevet n°1396.

FAURE Pierre. Brevet n°960.

FAURITE Modéran Brevet n°1485.

FAUX Constant. Brevet n°1534.

FEDIERE Antonin. Brevet n°929.

FEIERSTEIN Marcel. Brevet n°738.

FELIX (commandant). Brevet n°270. Dcd acc 16/6/14. Chartres.

FENESCH André. Brevet n°1394.

FEQUANT Albert. Brevet n°63. Mcd’h 5/9/15.

FEQUANT Philippe général, Brevet n°340. Dcd le 28/12/1938.

FERBER (capitaine) n°5 bis Dcd acc 22/9/09 à Boulogne sur Mer.

FESSA Mehmet. Brevet n°780.

FETU Adrien. Brevet n°1562. Dcd ac le 18/8/1922 à Combegrasse.

FEYZI. Brevet n°973.

FIGUEROA PONS Clodomir. Brevet n°1153.

FILEUX Albert. Brevet n°429.

FINCK Lucien. Brevet n°1109.

FIORELLINO Louis. Brevet n°369. Dcd en mars 1952.

FIRSTEMBERG Boris Brevet n°628 Dcd 5/10/35.

FJALLBACK Lars. Brevet n°723.

FLAMANT Jean. Brevet n°1528.

FLANDIN Pierre-Etienne. Brevet n°880 Dcd 13/6/58.

FLANDRIN xxx. Brevet n°1713.

FLECHE Louis. Brevet n°729.

FLORENCIE Jean. Brevet n°201.

FOIN André. Brevet n°416.

FONDERE René. Brevet n° 808.

FONIE Jacques. Brevet n°502.

FONTAINE Marius. Brevet n°856. Dcd acc

FOR Archibald. Brevet n°1419.

FOR Pierre. Brevet n°1023.

FORTIER Robert. Brevet n°1490.

FOTESCO Constantin. Brevet n°1318.

FOUCHER Paul. Brevet n°1197. Mcd’h en juillet 1915.

FOUGEROUX Gaston. Brevet n°1380. Dcd ac le 25/8/1917.

FOULQUIER Maurice. Brevet n°772. Dcd ac le 25/6/1913.

FOUQUES DUPARC Léon. Brevet n°1717.

FOURNIE Samy. Brevet n° 502.

FOURNIER Gaston Brevet n°1164.

FOURNY Alexandre. Brevet n°418. Dcd le 28/11/1957.

FOYE Fernand. Brevet n°411.

FRANCEZON Ernest. Brevet n°410.

FRANCHAULT xxx. Brevet n°1100.

FRANÇOIS André. Brevet n°665.

FRANCPOURMOI Jean. Brevet n°741.

FRANCQ R. P. (baron de) Brevet n°481. Mcd’h

FRANGEOIS André Brevet n°1051.

FRANGES Henri. Brevet n°849

FRANTZ Joseph. Brevet n°363. Dcd en 1979.

FRATONI Félix. Brevet n°1732.

FREEMAN Wilfrid Brevet n°1404.

FREMONT Jules. Brevet n°1685. Dcd ac le 27/10/1914.

FRERE Paul. Brevet n°1586.

FREY Albert Brevet n°48.

FREY André. Brevet n°93. Dcd ac le 21/11/1912 à Reims.

FRITS LUTGE. Brevet n°323.

FROBERT xxx. Brevet n°1377.

FROUSSARD Ernest. Brevet n°350.

FRUGIER Léon. Brevet n°378.

FRY Lawrence. Brevet n°1596.

FUENTES David. Brevet n°1078.

FUGAIRON Paul. Brevet n°889.

FULLER Hugh C. Brevet n°1211.

FUMAT Victor. Brevet n°1590.

FURTYAS xxx. Brevet n°1639.

FUZIER Camille. Brevet n°938.

GABRIEL Maurice. Brevet n°1056.

GAGET Joseph. Brevet n°335.

GALAN José. Brevet n°1642.

GALEZOWSKY Louis. Brevet n°629.

GALLAUDET Edsen Brevet n°706.

GALLIARD Jean. Brevet n°504.

GALLIE Fernand. Brevet n°343. Mcd’h.

GALOU Sylvain. Brevet n°613.

GALTIER Maurice. Brevet n°890.

GALY Eugène. Brevet n°901.

GAMEZ Luis. Brevet n°1552.

GARAIX Victorin. Brevet n°1133. Mcd’h le 15/8/1914.

GARAMANLAKI Georges. Brevet n°1038.

GARBERO Joseph. Brevet n°937.

GARCIA Mario. Brevet n°287.

GARCIA Ramiro. Brevet n°1446.

GARDE Raoul. Brevet n°862.

GARDEY Marcel. Brevet n°482.

GARET Marcel. Brevet n°1751.

GARNIER Abel. Brevet n°1015.

GARNIER Félicien. Brevet n°1329.

GARNIER Gabriel lieutenant. Brevet n°826. Dcd ac le 20/10/1913.

GARNIER Gustave Brevet n°424.

GARNIER Léonce. Brevet n°305.

GARROS Raoul., Brevet n°811.

GARROS Roland. Brevet n°147. Mcd’h le 5/10/1918.

GARSONNIN Louis. Brevet n°555.

GASNIER du Fresnes Pierre. Brevet n°391.

GASNIER du Fresnes René. Brevet n°39. Dcd ac en 1913.

GASSIER Marcel. Brevet n°392. Dcd le 1/1/1934.

GAUBERT Edmond Brevet n°313

GAUBERT Louis. Brevet n°59. Dcd le 9/4/1959.

GAUDARD Louis. Brevet n°228. Dcd ac le 15/4/1913.

GAUDION Jean. Brevet n°1472

GAULARD Charles. Brevet n°302. Dcd en 1953.

GAUTHERON Louis. Brevet n°449

GAUTIER Adrien. Brevet n°1183

GAYE Georges. Brevet n°251. Dcd le 3/1/1952.

GEIBEL René. Brevet n°1114

GELMETTI Attilio. Brevet n°531

GELY Louis. Brevet n°1163

GENEVOIS Louis. Brevet n°1376

GENSAC (de) André. Brevet n°836. Dcd ac.

GERARD Paul. Brevet n°857

GERMAIN Georges. Brevet n°866. Mcd’h le 6/12/1914.

GERMAIN René. Brevet n°1336

GEYER D'ORTH (de) Henri. Brevet n°575

GIBERT Louis, Brevet n°92

GIGAULT DE LA BEDOLIERE xxx . Brevet n°914

GIGNOUX Georges. Brevet n°900

GILBERT Eugène. Brevet n°240. Dcd ac le 16/5/1918 à Villacoublay.

GILLET DE CHALONGE. Brevet n°1225

GILMOUR Graham. Brevet n°75. Dcd ac le 17/2/1912.

GIRARD. Brevet n°197. Mcd’h le 24/3/1916.

GIRAUD Etienne. Brevet n°493.

GIRIER Eugène. Brevet n°1205.

GJERTSENMH.-F. Brevet n°1452.

GLAIZE François. Brevet n°845.

GLORIEUX Léon. Brevet n°188.

GOBÉ Armand. Brevet n°102.

GOBEAU xxxx. Brevet n°1739.

GOBRON Jean. n°7.

GODEFROY Louis. Brevet n°583. Dcd acc.

GODOT Pierre. Brevet n°815.

GOFFIN Marcel. Brevet n°284.

GOLFIER Emile. Brevet n°1200.

GONZALEZ INURETTA. José Brevet n°1441.

GONZALEZ Y CROESHER Jaime. Brevet n°1566.

GORCHOFT Georges. Brevet n°626.

GOUGUENHEIM Pierre. Brevet n°388.

GOUIN xxx.Brevet n°348

GOUNOD xxx. Brevet n°1737

GOUNOUILHOU André. Brevet n°329.

GOURLEZ Alexandre. Brevet n°521.

GOURNAY Henri. Brevet n°186.

GOUTORBE Maurice. Brevet n°1473.

GOUX Jules. Brevet n°398.

GOYS DE MEZEYRAC (de) (Général) Louis Marius. Brevet n°354.

GRAHAM WHITE Claude. Brevet n°30. Dcd a Nice le 19 aout 1959.

GRAILLY (de) lieutenant Brevet n°399 Dcd acc le 2/9/1911 à Rigny la Nomeuse.

GRALL Henri. Brevet n°1666

GRANDJEAN Etienne Brevet n°469

GRANDRY Gaston. Lieutenant. Brevet n°1358. Dcd ac le

GRANEL Marcel. Brevet n°117. Mcd’h le 11/1/1915.

GRANSEIGNE Robert. Brevet n°360.

GRASSET Aimé. Brevet n°800.

GRASSI FONSECA Amilcare. Brevet n°683. (brevet 88 italien)

GRATH James. Brevet n°798.

GRAVE Frédéric. Brevet n°1110.

GRAVUER Jules. Brevet n°1130.

GRAZIANI Carlo. Brevet n°720.

GRAZZIOLI Abel. Brevet n°687. Dcd ac en avril 1915.

GRELLET Alexis. Brevet n°370.

GREPPO Joseph. Brevet n°676.

GRESSARD Marcel. Brevet n°725.mcd’h le 17/7/1917.

GRESSERT. Brevet n°1716.

GRESSIER Romain. Brevet n°574.

GREY Robin. Brevet n°1521

GREZAUD Pierre. Lieutenant colonel. Brevet n°265. Dcd en 1953.

GRIBALLET Lucien. Brevet n°1346

GRIGORASCHWILLY xxx. Brevet n°577

GRIVOTTE Victor. Brevet n°875.mcd’h le 2/2/1916.

GRONIER Jules. Brevet n°138

GROS Louis. Brevet n°1166

GROSOURDY DE SAINT-PIERRE (de) Brevet n°1370

GRUISKSHANK Guy. Brevet n°1520

GUEE Albert. Brevet n°216

GUERE Henri. Brevet n°444

GUERRA Josquin Brevet n°1458

GUERRE Paul. Brevet n°730

GUGLIELMINETTI Ernest. Brevet n°1158

GUGNET Gaston. Brevet n°140

GUIBERT (de) Louis. Brevet n°1638

GUICHARD René. Brevet n° 1375

GUIDON Gaston. Brevet n°1497

GUIGNAND Urbain. Brevet n°1442

GUILLABERT Louis. Brevet n°1323

GUILLAUD Alfred. Brevet n°1722

GUILLAUME Camille, Brevet n°651

GUILLAUX Ernest Maurice. Brevet n°749. Dcd en 1916.

GUILLEBAUD Charles. Brevet n°518

GUILLEDOUX. Brevet n°1740

GUILLEMARD Théodore, Brevet n°445

GUILLEMIN Marcel. Brevet n°1011

GUILLIANI Joseph. Brevet n°1680. Dcd à Bizerte en 1916.

GUIMAROES Pédro. Brevet n°1381

GUINARD Ulysse. Brevet n°487. Dcd le » 22 mai 1959.

GUITOU Marcel. Brevet n°867.

 

Repost 0
Published by aerophile - dans Aviateur
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 14:26

La liste ci-dessous contient peut-être des erreurs merci de me les indiquer pour que je les rectifie.

Liste Alphabétique des pilotes aviateurs brevetés en France avant le 2 août 1914.

Compilation Jacques MOULIN (2009)



De H à M

HAHN Willy. Brevet n°701.

HAINAUX Marcel. Brevet n°239.

HALINCOURT (d’) Louis, Brevet n°488.

HAMEL Gustave. Brevet n°358.

HAMILTON (Comte). Brevet n°540.

HAMMOND. Brevet n°258.

HANNE André. Brevet n°681. Mcd’h

HANNEBIQUE Ludovic. Brevet n°908. Dcd en 1950.

HANRIOT Marcel. Brevet n°95. Dcd en mars 1961.

HANRIOT René. (Père du précédent) Brevet n°368. Dcd le 7/11/1925.

HANSEN. Brevet n°1053.

HANTZ Pierre. Brevet n°860.

HAPPE Maurice. Brevet n°909. Dcd acc le 20 octobre 1930 a Aywaille (Belgique).

HARCOURT (d’) Jean. Brevet n°1275.

HARDING Howard. Brevet n°213.

HARLE André. Brevet n°257

HARMEL Charles. Brevet n°1723.

HARVEY Edouard C. Brevet n°1212.

HAUSSMANN (de) Serge. Brevet n°1735.

HAUTEFEUILLE. Brevet n°247.

HAUTSCHAMPS (des) Guy. Lieutenant. Brevet n°969. Mcd’h en juin 1915.

HECFEUILLE Arthur Brevet n°1246. Mcd’h

HECHTFISCHER Louis. Brevet n°489.

HELEN Emmanuel Brevet n°586. Dcd le 16/5/53.

HEMMEBERG Brevet n°662.

HENNION Pierre. Brevet n°1577.

HENRIONNET Marcel Brevet n°1361. Dcd en 1952.

HENRIOT Maurice. Brevet n°1513.

HERBSTER Maurice. Brevet n°41.

HERMAN Léon. Brevet n°646. Dcd acc le 22/6/1914 à Buc.

HERMANN Gustave. Brevet n°1622. Mcd’h.

HERTAS Humberto Brevet n°1699.

HERVE Isidore capitaine. Brevet n°1261. Assassiné par des rebelles le 8/4/14 au Maroc.

HERVEUX Jane. Brevet n°318. Dcd le 15/1/55.

HESNE Paul, Fils. Brevet n°113.

HICKEL Edmond. Brevet n°1148.

HILAIR Martin. Brevet n°1602.

HIPLEH xxx. Brevet n°1697.

HOLLAND Leicester. Brevet n°1267.

HOLTZAPPFELFrançois. Brevet n°1705.

HOMERAIN Victor. Brevet n°1004.

HOSTEINS William. Brevet n°1256.

HOULETTE André. Brevet n°367.

HOUPERT André. Brevet n°441.

HOUSSEMAND Charles. Brevet n°1555. Dcd ac.

HUBBARD xxx Brevet n°513.

HUBERT xxx. Brevet n°1748.

HUGONI Edouard. Brevet n°165. Dcd le 14/3/47.

HURARD Pierre. Brevet n°757. Dcd en avril 1952.

HURTARD Alfred. Brevet n°1103. Dcd acc le 5/11/1913 à Reims.

HUSTINX Christian. Brevet n°716.

HYGERT John. . Brevet n°1597.

ILITCH xxx. Brevet n°1028.

ILLAC Abel. Brevet n°1673.

INOUYE Fumio. Brevet n°1484.

IRAT Georges. Brevet n°655.

ISSARTIER Marcel. Brevet n°533. Dcd acc en 1914.

JACOB Jean. Brevet n°873. Mchd’h

JACOBSEN Sem. Brevet n°1033. Dcd en 1936.

JACOLIN Adrien. Brevet n°1431.

JACQUEMART Georges. Brevet n°464.

JACQUEMONT DU DONJON Norbert. Brevet n°1273.

JACQUET Hubert. Lieutenant colonel. Brevet n°758.

JACQUIN Albert. Capitaine. Brevet n°582. Dcd acc en 1917.

JADAS Maurice. Brevet n°1482.

JAGUENAUD Maurice. Brevet n°1457.

JAILLER Lucien. Brevet n°682.

JAMBLEZ Paul. Brevet n°266.

JANET Robert. Brevet n°1284.Mchd’hle 22/9/1917.

JANOIR Louis. Brevet n°553.

JANVIER Almyr. Brevet n°1195.

JANVIER Emile. Brevet n°1363. Dcd ac le 28/1/1916.

JAO SI KIOU Brevet n°1525 du 7/11/13

JAYANT Paul. Brevet n°1154.

JEANNEROD Henri. Brevet n°696. Mchd’h.

JEANSOULIN Laurent Brevet n°703.

JENSEN Leith. Brevet n°1402.

JIMENEZ Juan. Brevet n°1447.

JITSELS Robert. Brevet n°541.

JOACHIM Henri. Brevet n°610.

JOLAIN Joseph.  Lt/colonel. Brevet n°1118.

JOLIOT André. Brevet n°202.

JOLY Charles. Lieutenant. Brevet n°530. Dcd acc le 23/7/1911 à Juvisy.

JOLY, xxx. Brevet n°341.

JOST René. Capitaine. Brevet n°264. Dcd acc le 30/3/1912 à Etampes.

JOURJON Raoul. Brevet n°841. Mcd’h le 30/9/1917.

JULLEROT Henri. Brevet n°61. Dcd le 31/10/1957.

JULLIEN Eugène. Brevet n°1752.

JUMEL Georges. Brevet n°1328.

JUNGNER Ernest. Brevet n°919.

JUNOD Auguste. Brevet n°253. Dcd le 30/8/1927.

JUNQUET Paul. Brevet n°621. Dcd le 12/12/1958.

JUPIN Roger. Brevet n°1426. Dcd acc.

KAKOURIOTIS Géo. Brevet n°1650.

KALINOFF Etienne. Brevet n°1116.

KAMBEROS Dometrius. Brevet n°774.

KAMMERLOCHER François. Brevet n°1616.

KANEKO Yoso. Brevet n°957.

KARCHER André. Brevet n°1126.

KAUFFMANN Paul Brevet n°198. Dcd le 4/4/1959.

KEBOUROFF Vissarlon. Brevet n°210.

KERBAKER Ernest, Brevet n°767.

KERGARIOU (de) xxx. Brevet n°372.

KERNOIS Joseph. Brevet n°1573. Mcd’h à Verdun.

KIEFFER Charles. Brevet n°503.

KIENAN Youssouf. Brevet n°797.

KIMMERLING Albert. Brevet n°291. Dcd acc.

KIRILOFF Jean. Brevet n°1601.

KIRK Ricardo. Brevet n°1089.

KOECHLIN Jean. Brevet n°203.

KOMAR (de) Antoine. Brevet n°1640.

KOMAROFF Michel. Brevet n°245.

KONING Siebrand. (Néerlandais) Brevet n°567.

KOOLHOVEN Frédéric. (Néerlandais) Brevet n°286.

KORMANN Brevet n°789.

KOSTINE Nicolas. Brevet n°223.

KOUSMINSKI (de) Brevet n°227. Dcd acc le 30/5/1914 à Odessa.

KOVAGNKO Alexandre. Brevet n°1207.

KREINER Edwin. Brevet n°737.

KREYDER Jean. Lieutenant. Brevet n°850. Dcd acc le 30/5/1913 à Avord.

KUHLING Louis. Brevet n°136.

KULLER G-P. Brevet n°46.

LA CANORGUE (de) Xavier. Brevet n°906.

LA CHAPELLE-DUVAL xxx. Brevet n°470.

LA FREGEOLIERE (de) Renaud. Brevet n°396

LA POMELIE (de) Philippe. Brevet n°1524.

LA ROCHE (de) Raymonde. Brevet n°36.

la Vidanée.

LABARRE Edmond. Brevet n°947.

LABAT Robert. Brevet n°1077.

LABBAYE Gabriel Brevet n°1448.

LABEILLE Henry. Brevet n°1509.

LABO Louis. Brevet n°1209.

LABORDE (de) Jean. Brevet n°1312.

LABORDE Henri. Brevet n°1131.

LABOUCHERE Jacques. Brevet n°344.

LABOUCHERE René. Brevet n°86. chef pilote chez Potez en 1922.

LABOUELLIE Edouard. Brevet n°1280.

LABOURET René. Brevet n°222.

LACASSAGNE Georges. Brevet n°1147.

LACHMANN Georges. Brevet n°1721.

LACOMBE Pierre. Brevet n°534. Mcd’h.

LACOSTE Pierre Emile. Brevet n°1388.

LACROUZE Marius Brevet n°983. Mcd’h.

LADOUGNE Emile. Brevet n°81.

LAFARGUE (de)Max. Brevet n°417.

LAFARGUE Henri. Brevet n°278.

LAFAY Etienne. Brevet n°1736.

LAFFONT Alexandre. Brevet n°111. Dcd acc le 20/12/1910.

LAFON xxx Brevet n°194.

LAGARDE (de) Denis, capitaine. Brevet n°954. Dcd acc le 12/11/1913 à Villacoublay.

LAGNEL Georges. Brevet n°1575.

LAHODE Lucien. Brevet n°1327.

LAIGROS. Brevet n°439.

LAIOUS (de) François Brevet n°463.

LAISSARDIERE (de) Gustave. Lt colonel. Brevet n°1251.

LAITRE (de) Louis. Brevet n°1326.

LALANNE Ulysse. Brevet n°859.

LALLEMAN Henri. Brevet n°1648. Dcd acc le 27/3/1918.

LAMBERT (de) comte Charles. Pilote russe d’origine française. brevet n°8. Dcd le 26/2/1944.

LAMBERT André. Brevet n°618.

LAMBERT Jean. Brevet n°1626.

LAMORET Claude. Brevet n°952.

LANCELOT Gibbs. Brevet n°82.

LANDINI Jules. Brevet n°590.

LANDRON Pierre. Brevet n°419. Dcd acc le 18/6/1911 à Epieds.

LANDRY Gilbert. Brevet n° Brevet n°985.

LANDRY Jean. Brevet n°1659.

LANGARA Dominico. Brevet n°1549.

LANGERON Paul. Brevet n°936. Dcd acc le 18/9/1914 à Dijon.

LANGHE (de) Armand Brevet n°204.

LANIER Lucien. Brevet n°1511. mcd’h.

LANIER Pierre. Brevet n°684.

LANTHEAUME Charles. Brevet n°616. Dcd acc le 13/12/1911 à Melun.

LAPARRE DE SAINT-SERNIN (de). Brevet n°412.

LAPLASSE Antoine. Brevet n°1655. Dcd le 22/8/1918.

LAPORTE Augustin. Brevet n°1588.

LAPORTE Louis. Brevet n°981.

LAREINTY THOLOZAN (de) Honoré Brevet n°822.Mcd’hen 1916.

LAREINTY-THOLOZAN (de) Jules Brevet n°468.

LARIBOISIERE (de) Brevet n°882.

LARTIGUE Hervé. Brevet n°1304.

LARTIGUE Paul Joseph. Brevet n°1271.

LASHERMES Georges, Brevet n°1416.

LASNIER Jean. Brevet n°1244. Mcd’h le 4/9/1917.

LATHAM Hubert. Brevet n° 9. Dcd acc le 7/6/1912 par un buffle au Congo.

LATZEL Joseph. Brevet n°700.

LAUCAROT. Brevet n°710.

LAURENS Ernest. Brevet n°246.

LAURENS Jean. Brevet n°1679.

LAURENS René. Brevet n°1266.

LAURENT Bernard. Brevet n°1563.

LAURENT Jean. Brevet n°739. Dcd acc le 21/11/1912 à Etampes.

LAVERLOCHERE J.-P. Brevet n°1313. Dcd acc le 4/10/1913.

LE BIHAN Alphonse. Colonel. Brevet n°877.

LE BLEU Paulin. Brevet n°643.

LE BLON. Brevet n°38. Dcd acc le 2/4/1910.

LE GALL Jean. Brevet n°1665. Mcd’h le 28/1/1915.

LE GUY DE LA VILLETTE. Brevet n°1338.

LE LASSEUR DE RANZAY. Brevet n°479. Dcd le 10/1/1912.

LE LOHE Victor. Brevet n°1433.

LE RAY D'ABRANTES, Brevet n°693.

LE REVEREND Auguste. Brevet n°1238.

LE SORT Henri. Brevet n°1583. Dcd acc en 1916.

LEBEDEFF Wladimir pilote russe. Brevet n°98. Dcd à Paris le 22/2/1947.

LEBLANC Alfred. Brevet n°17 Dcd en 1921.

LEBLIC Émile. Brevet n°1121.

LECLERC Georges. Brevet n°1198.

LECLERC Paul. Brevet n°593.

LECOMPTE Jean Jules. Brevet n°1503.

LECOMTE Léon. Brevet n°320. Dcd acc le 7/9/1911.

LECOUTELLEC Henri. Brevet n°810.

LECREULX Manain. Brevet n°1356.

LEFEBVRE Louis. Brevet n°1129.

LEFEBVRE Louis. Brevet n°691.

LEFORT Benjamin. Brevet n°1115.

LEFRANC Henri. Brevet n°1186. Victime accident du « Dixmude »

LEGAGNEUX Georges Brevet n° 55 . Dcd le 6/7/1914 à Saumur.

LEGARDEUR Marie Brevet n°1286.

LEGEAY Georges. Brevet n°1643.

LEGENDRE Louis Brevet n°1216

LEGRAND Aristide. Brevet n°414

LEGRAS Arnold. Brevet n°1218

LEHIARIO   Mathurin. Brevet n°1686

LEHUGUER Henri. Brevet n°1512

LEITH Georges. Brevet n°1354.

LELIEVRE Eugène. Brevet n°522.

LEMAITRE Henri. Brevet n°1168. Dcd le 22/7/1935.

LEMARTIN Théodore Brevet n°249. Dcd acc le 18/6/1911 à Vincennes.

LEMASSON Pierre. Brevet n°506.

LEMOINE Alfred. Brevet n°632. Dcd le 30/9/1958.

LENFANT Louis. Brevet n°386.

LENFANT Paul. Brevet n°731.

LENOIR Maxime. Brevet n°1564.

LEONARDI Joseph (Peppino). Brevet n°935. Mcd’h en Palestine.

LEONET Victor. Brevet n°483.

LEPRINCE Paul. Brevet n°494. Dcd acc en 1914.

LEROY Julien. Brevet n°638. Dcd en 1936.

L'ESCAILLE (de) Brevet n°791.

LESECH René. Brevet n°1393.

LESIRE Eugène. Brevet n°176.

LESNE Maurice. Brevet n°796.

LESSEPS (de) Jacques. Brevet n°27.

LESSEPS (de) Paul. Brevet n°134.

L'ESTRADE (de) Jacques. Brevet n°835.

LETHEU  Xxx. Brevet n°142.

LETORT Léon. Brevet n°170. Dcd acc le 10/12/1913.

LEVASSEUR Adrien. Brevet n°1305.

LEVASSEUR Julien, Brevet n°743.

LEVASSOR Jacques. Commandant)  Brevet n°704. Dcd en août 1929.

LEVAT Marcel. Brevet n°364.

LEVEL René. Brevet n°321. Dcd acc le 14/10/1911 à Reims.

LEVEQUE Charles. Brevet n°1050.

LEWIS James. Brevet n°642.

LEWKOWICZ Ladis. Brevet n°327. Dcd le 16/4/1939

LHOUMEAU Frédéric, Brevet n°421.

LIEBAUILT Ferdinand. Brevet n°1693. Dcd le 3/8/1957.

LIENHARD Gabriel Brevet n°1352. Dcd le 29/5/1933.

LIEUTARD Henri. Brevet n°497.

LIGER Alfred. Brevet n°573.

LIPKOWBKI (de) Henri. Brevet n°230.

LIS Raymond. Brevet n°1664. Mchd’h le 20/12/1916.

LOCKWOOD M.-H. Brevet n°1550.

LOCTIN J.-B. Brevet n°1101.

LOFTUS BRYAN  Anthony. Brevet n°1355.

LOITH Frédéric. Brevet n°1353.

LOMBARDI Henri. Brevet n°241.

LOPEZ Carlos. Brevet n°1428.

LOPEZ Manuel. Brevet n°1427.

LORAINE E.-B. Brevet n°126.

LORCA Fulgence. Brevet n°1557.

LORFEVRE. Brevet n°1745.

LORIDAN Marcel. Brevet n°224.

LOSTE Jean. Brevet n°1533.

LOUBIGNAC Louis. Brevet n° 793.

LOUIS Georges. Brevet n°1120. mcd’h.

LOYNES D'AUTROCHE (de) Guy. Brevet n°928. Dcd acc le 17/10/1913 à Épinal.

LUCAS Albert. Brevet n°1151.

LUCCA Désiré. Colonel. Brevet n°154.

LUDMANN Gaston. Général. Brevet n°255.

LUMIERE Georges. Brevet n°840. Mcd’h en 1916.

LUSETTI. Brevet n°293.

LUSSIGNY Henri. Brevet n°664.

LUXER Jean. Brevet n°1005. Dcd en décembre 1936.

LUZZI César. Brevet n°993.

MACAVOI Pierre. Brevet n°1553.

MADELEY James. Brevet n°1519.

MADERA Florencia. Brevet n°1421.

MADIOT xxx .Capitaine. Brevet n°106. Dcd acc le 23/10/1910.

MADON Georges Félix. Brevet n°595. Dcd acc le 11/11/1923 à Tunis.

MAGNAN. Brevet n°379.

MAGNEILL W.-M. Brevet n°1214.

MAGNIN Lucien. Brevet n°648.

MAGUET André. Brevet n°1486. Mcd’h.

MAHIEU Georges. Brevet n°123.

MAHIEU Michel. Brevet n°168. Mcd’h le 2 mai 1918.

MAICON Auguste. Brevet n°695.

MAILFERT Georges . colonel. Brevet n°146.

MAILLOLS Joseph. Brevet n°131.

MAIRE Maurice. Brevet n°1276.

MAITLAND Edouard. Brevet n°1281.

MALARD Armand. Brevet n°413.

MALAVIALLE Paul. Brevet n°1691. Dcd à Constantinople.

MALECAZE Jean. Brevet n°776.

MALET Paul. Brevet n°1633.

MALHERBE (de) René. Lt colonel. Brevet n°334. Dcd le 11/5/1931 à Villacoublay.

MALLET Joseph. Brevet n°490.

MALLET Louis. Brevet n°1440.

MALLIER Henri. Brevet n°1499.

MALYNSKI (de) Brevet n°209.

MAMET Julien. Brevet n°18. Dcd en 1932.

MAND DE PONTERMANN René. Brevet n°1663. Mcd’h le 5/3/1915.

MANDELLI Pierre. Brevet n°762. Dcd le 14/3/1935.

MANDINEAUD Maurice. Lieutenant. Brevet n°1500.Mcd’hen mars 1917.

MANDO Jean. Brevet n°1104.

MANEYROL Alexis, Brevet n°673. Dcd acc le 13/10/1923.

MANGEOT Georges Brevet n°1479.

MANISSERO Romolo. Brevet n°473.

MANOHA Joseph. Brevet n°1007.

MANZINI Pierre. Brevet n°768. Dcd ac le 25/8/1912 à Tripoli.

MAQUER Maurice Emile Paul(?) Brevet n°1413.

MARC Jean. Brevet n°1021. Dcd le 30 mai 1957.

MARCHAL Anselme. (Suisse) Brevet n°328. Dcd le 26/6/1921.

MARCONNET Charles. Brevet n°90. Mcd’h le 22/12/1914.

MARENCI MARENGHI xxx. Brevet n°717.

MARIE Félix. Général. Brevet n°80.

MARINKOWITCH Michel. Brevet n°1229.

MARLIN René. Brevet n°625. Mcd’h le 5/3/1915 a Selouze.

MARMIER (de) François. Brevet n°868.

MARMIER (de) Paul. Brevet n°1565. mcd’h.

MARMIES (de) Raymond Brevet n°663.

MARON Pierre. Brevet n°495. Dcd ac le 2/1/1911 a Chartres.

MARQUER Maurice. Brevet n°1203.

MARQUEZY René. Brevet n°238.

MARSAC André. Brevet n°1706.

MARTIN Edouard. Brevet n°365. Dcd le 27/2/1926.

MARTIN Louis. Brevet n°778.

MARTIN Xavier. Brevet n°162.

MARTINET Robert. Brevet n°78. Dcd ac.

MARTINEZ Nicolas. Brevet n°462. mcd’h.

MARTINEZ Rex. Brevet n°1136.

MARTY Paul. Brevet n°786. Dcd ac à Hendon le 22/6/1914.

MARTY Philippe. Brevet n°816.

MARVILLET Georges. Brevet n°1373.

MARVINGT Marie. Brevet n°281. Dcd a Nancy le 14/12/1963..

MARZAC Joseph. Brevet n°592. Dcd le 28/12/1933 à Casablanca (Maroc).

MASLENIKOFF Boris . Brevet n°325. (Bulgare)

MASSENET DE MARANCOURT. Brevet n°1585.

MASSOL Edmond. Brevet n°637.

MASSONAUD Jean. Brevet n°1003.

MASSU André. Brevet n°1608.

MASTERMAN Edward Brevet n°1210.

MATHERON Alfred. Brevet n°1319.

MATHIEU Baptiste. Brevet n°1584.

MATHIEU René. Brevet n°420.

MATYEVITCH-MATZEEVITCH. Brevet n°152. Dcd ac le 1/5/1911 à Sebastopol.

MATZIEWITCH xxx capitaine. Brevet n°178. Dcd ac le 7/10/1910 à Saint Petersbourg.

MAUGER DEVARENNES. Brevet n°750.

MAUGER Roger. Brevet n°1325.

MAUNOURY François. Brevet n°1400.

MAURICE Lucien. Brevet n°603. Disparu en mer.

MAURIN Louis. Brevet n°963.

MAUVAIS Jean. Brevet n°144.

MAVRODI Georges. Brevet n° 1389.

MAZIER Louis. Brevet n°634.

MAZURKIEWIEZ (de) W.-C. Brevet n°707. Dcd ac le 19/12/1912.

MELCHIOR Robert. Brevet n°1171.

MELIN André. Colonel. Brevet n°886.

MELIN Eugène. Brevet n°699.

MELLOR Olive. Brevet n°1178.

MELLY Henri. Brevet n°212.

MELO Y MAZA Salvator. Brevet n°1422

MELQUIADES Rodriguez. Brevet n°1450.

MELZASSARD Lucien. Brevet n°1117.

MENADIER Adolfo. Brevet n°1531.

MENARD Paul. Colonel. Brevet n°199. Dcd le 13/4/1954.

MENDES Charles. Brevet n°940. Mcd’h le 27/8/1914.

MENDIA Martin. Brevet n°680.

MENGES Albert. Brevet n°820.

MENORAT André. Brevet n°1351.

MERAT Eugène. Brevet n°1303.

MERCIER Eugène. Brevet n°1172. Dcd ac le 16/3/1913.

MERCIER Léon. Brevet n°939.

MERE Paul. Brevet n°1217.

MESGUICH René. Brevet n°713.

METAIRIE Auguste. Brevet n°689.

METROT René. Brevet n°19.

MEUNIER Pierre. Brevet n°405.

MEURANT René. Brevet n°694.

MEYER Jules Maurice. Brevet n°229.

MEYER Roberto. Brevet n°1206.

MEZERGUES Albert Edmond. Brevet n°1677. Mcd’h le 14 mai 1925 à Fez Maroc.

MICHAUD Henri. Brevet n°572.

MIDHAT Mehmed. Brevet n°1079.

MIGAUD Gabriel. Brevet n°501.

MIGNOT Robert. Brevet n°76.

MIHAILESCO Georges. Brevet n° 1390.

MILTGON Paul. Brevet n°339.

MINIER Gustave. Brevet n°1174.

MION Adrien. Brevet n°1669.

MIRANDOL (de) Gustave (Comte). Brevet n°977.

MIRAT Emile. Brevet n°1350. Dcd ac le 3/7/1914 à Reims.

MODRACK (de) Serge. Brevet n°1208.

MOINEAU René. . Brevet n°544.

MOLINA LAVIN Edouardo. Général chilien. Brevet n°561.

MOLLA Henri. Brevet n°172.

MOLLA Michel-Paul. Brevet n°166. Dcd en 1951.

MOLLER Georges. Brevet n°486.

MOLLIEN Elie. Brevet n°57.

MOLON Léon. Brevet n°25. Dcd en 1952.

MOLON Louis. Brevet n°234.

MOLON Lucien. Brevet n°235. Dcd le 7/7/1957.

MONAKOFF Boris Brevet n°565.

MONSFIELD CUMMING. Brevet n°1568.

MONTERO Jean. Brevet n°766.

MONTIGNY (de) Alfred. Brevet n°69.

MONTJOU (de) Guy. Brevet n°446.

MONTMAIN Jean. Brevet n°1060. Dcd acc.

MONTOUSIS Michel Brevet n°839.

MORANE Léon. Brevet n°54. Dcd acc le 19/10/1918.

MORANE Robert. Brevet n°1670.

MOREAU Jules. Brevet n°1002. Dcd acc.

MOREL Paul. Brevet n°1188.

MOREL Paul. Brevet n°524. Dcd acc.

MOREL Pierre. Brevet n°262. Dcd zn septembre 1914.

MORELLE Edmond. Brevet n°35.

MORIN Roger. Brevet n°306.

MORIS Albert. Capitaine. Brevet n°1149. Mcd’h le 25/5/1915.

MORTEAU Raymond. Brevet n°1175.

MORTUREUX Jean. Brevet n°893.

MOSNIER   Léon. Brevet n°1341.

MOUCHARD Alexandre Brevet n°854.

MOUCHARD Henri. Brevet n°885.

MOUILLERES Paul. Brevet n°1240. Disparu.

MOUROUX Jules. Brevet n°724. Mcd’h en 1914.

MOUSNIER Yvon. Brevet n°454.

MOUTACH Henri. Capitaine. Brevet n°1279.

MOUTHIER Louis. Brevet n°157.

MUIRON Emile. Brevet n°1530. Dcd en 1953.

MUMM (de) Walter Brevet n°58.

MUNCK Maximilien, Brevet n°1086. mcd’h le 23/9/1916.

MUNIER Robert. Brevet n°1180.

 

Repost 0
Published by aerophile - dans Aviateur
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 14:25

La liste ci-dessous contient peut-être des erreurs merci de me les indiquer pour que je les rectifie.

Liste Alphabétique des pilotes aviateurs brevetés en France avant le 2 août 1914.

Compilation Jacques MOULIN (2009)


De N à T

NAGASAWA Kenjsire. Brevet n°1112.

NARDIN Charles. Comandant. Brevet n°1320.

NAUTET Jules. Brevet n°1558.

NAVARRE Amédée Brevet n°584.

NAZARIAN Yervant. Brevet n°1014.

NEBOUDEK GORLIAEFF. Brevet n°1176.

NERI Giuseppe. Brevet n°345.

NEUFVILLE (de) xxx. Brevet n°1387.

NIEL Albert. Brevet n°104.dcd le 6/1/1936.

NIEL Marthe. Brevet n°226. Dcd en decembre 1928.

NIEUPORT Charles, (de Nieport dit) Brevet n°742. Dcd ac le 24/1/1913 à Etampes.

NIEUPORT Édouard (de Nieport dit). Brevet n°105. dcd acc le 15/9/1911 à Verdun.

NIGAUD André. Lieutenant. Brevet n°571.

NISSOLE (Prince de) xxx. Brevet n°383.

NOE Arthur. Colonel. Brevet n°498.

NOËL André. Brevet n°122.

NOËL Carlos. Brevet n°1105.

NOËL Jules. Brevet n°332. Dcd ac le 9/2/1911 à Donzy.

NOËL Louis. Brevet n°656.mcd’h le 23/9/1914.

NOGUES Maurice. Brevet n°114. Dcd le 15/1/1934 dans l’accident du D 332 « Emeraude »

NORMAND xxx.Brevet n°314.

NORONHA (de) Luis. Brevet n° 1187. Dcd à Lisbonne en juin 1913.

NOTARAS Parros, Brevet n°968.

NOURI Mehmed. Brevet n°912.

NOVE-JOSSERAND xxxx. Brevet n°825.

NOVELLIS DE COARAZZE xxxx.Brevet n°721.

NOVITCHITCH xxxx. Brevet n°1047.

OBRE Emile Brevet n°148.

O'CONOR Jean. Brevet n°1348.

ODDO Arturo. Brevet n°989.

OGGA xxx. Brevet n°1629.

OLIVERES Gaston. Brevet n°670. Dcd ac le 15/7/1912 à Bourg.

OLIVIER Henri. Brevet n°430.

OLIVIER Louis. Brevet n°556. mcd’h.

OLLAGNIER Eugène. Brevet n°1257.

OR (d’) Ferdinand. Brevet n°1277.

ORS Jean. Brevet n°382. Dcd en février 1926.

ORTOLI Georges. Brevet n°1668.

ORUS Maurice. Brevet n°256.

OSMONT Georges. Brevet n°361.

OULIANINE Serge Brevet n°181.

OVINGTON xxxx. Brevet n°440. Dcd en 1936.

PADIEN. Brevet n°1742.

PAGANO Primo. Brevet n°995.

PAGE xxx. Brevet n°1709.

PAILLARD Fred. Brevet n°1134.

PAILLETTE Marcel. Brevet n°99.

PAILLOLE Édouard, Brevet n°516 Dcd acc le 14/7/1911 à Mustapha (Algérie).

PALADE Antoine. Brevet n°387.

PALISSON Donatien. Brevet n°1489.

PALLIER Jeanne. Brevet n°1012.

PALPACELLI xxx. Brevet n°1001.

PALTHE xxx. Brevet n°1617.

PAO PING TCHEN xxx.  Brevet n°1544.

PAOLACCI xxx. Brevet n°1692.

PAPADOPOULOS Paris. Brevet n°1102.

PAPALOUKAS Loukas. Brevet n°1043.

PARENT Eugène. Brevet n°1039.

PARENT François. Brevet n°189.

PARENT Hippolyte. Brevet n°422.

PARENT Louis brevet n° 1834.

PARET Philippe. Brevet n°1132.

PARIS-LECLERC Max. Brevet n°190. Dcd le 17/11/1953.

PARISOT Léon. Brevet n°179. Dcd acc.

PARTIOT Gérard. Brevet n°499

PASCAL Ferdinand. Brevet n°301 Dcd 1956.

PASQUIER (Baron) Robert. Brevet n°728.

PAUL Edmond. Brevet n°272.

PAUL Ernest. Brevet n°91.

PAULHAN Louis. n°10.

PAULLI KRAUSE  Jensen. Brevet n°1726.

PAUMIER Émile. Brevet n°1052.

PAZ GARCIA xxx. Brevet n°1607.

PE SE TSONG. Brevet n°692.

PEARES James. Brevet n°1637.

PEBROUTELLE Pierre. Brevet n°806.

PECHUAN Luis. Brevet n°1236.

PEGAT Ferdinand. Brevet n°1128.

PEGOUD Celestln. s/lt. Brevet n°1243. mcd’h.

PEIGNAN Albert. Brevet n°920. Dcd acc le 19/6/1912.

PELLETI Félix. Brevet n°1604.

PELLETIER DOISY Georges (Pivolo). Général. Brevet n°1274. Dcd le 15/5/1953

PELLETIER Louis. Brevet n°1556.

PELLOUX Maurice. Brevet n°346.

PELUSO Jean. Brevet n°1623.

PENET Henry. Brevet n°809.

PEQUET Henri. Brevet n°88.

PERALDA Joseph. Brevet n°428.

PERETT1 Jean. Brevet n°745 Mcd’h le 28/4/1916.

PEREZ FELIPE DE JESUS xxx. Brevet n°1445.

PERIN Albert. Brevet n°161.

PERRET Gustave. Brevet n°1189.

PERREYON. Brevet n°311 Dcd acc en 1913.

PERRIAUD Jean. Brevet n°1444.

PERRIGOT Jules. Brevet n°542

PERRIN Charles. Brevet n°1409

PERRIN DE BRICHAMBAULT Pierre. Brevet n°861

PERRIN Maurice. Brevet n°917

PERRON Charles. Brevet n°1454. Mcd’h le 26/8/1916.

PERSONNE Jean. Brevet n°1087

PERUCCA Domenico. Brevet n°999

PETE Aleime. Brevet n°1625

PETIT Geoffroy. Brevet n°883

PETROF Siméon. Brevet n°949

PETROVITCH Michel. Brevet n°979 Dcd acc le 7/11/1912 à Goetz

PETROWSKY Alexandre. Brevet n°124

PETTIROSSI Silvio. Brevet n°1228

PHILIPPE François. Brevet n°1675

PHILIPPS Alfred. Brevet n°1545

PIA Georges. Brevet n°829

PICARD Fernand. Brevet n°601

PICARD Gaétane. Brevet n°1653

PICARD Pierre Brevet n°. 164

PICCOLO Gullio. Brevet n°299 Dcd acc le 26/12/1910 a Sao Paulo (Brésil)

PIERCE Samuel. Brevet n°471

PIERRA Emile. Brevet n°612

PIERRE DE BERNIS (de) Raymond. Brevet n°732

PIERRE Raymond. Commandant. Brevet n°1337.

PIERRON Louis. Brevet n°1504. dcd acc.

PINEDA Lorenzo. Brevet n°1468

PINELO Manuel. Brevet n°1434

PINSARD Amand. Brevet n°1108

PIOTROWSKY Grégoire Brevet n°195. Dcd en 1935.

PIQUET Achille. Brevet n°1059

PITARD Pierre. Brevet n°1674

PLANCHUT xxx. Brevet n°319

PLAGINOT (de) Hélène Brevet n°1399

PLANTIER Louis. Brevet n°1010. Dcd ac le 11/8/1920 à Villacoublay.

POGGI Maurice. Lieutenant . Brevet n°1367.

POGGI Paul. Brevet n°1746.

POIDLOUE Charles. Brevet n°1724.

POILLOT Edmond. Brevet n°182. dcd ac le 25/9/1910 à Chartres.

POINSARD Gustave. Brevet n°1099.

POIRE Alphonse. Brevet n°1156. Dcd ac le 12/11/1912 à Dugny.

POIRSON Gaston. Brevet n°1223. Dcd en juillet 1937.

POITEVIN Raoul. Brevet n°660. Dcd ac en 1917 à Miramas.

POIVRE Marcel. Brevet n°1232.

POMMARES xxx. Brevet n°1731.

POMMIER Marin. Brevet n°400.

PONDERE René. Brevet n°808.

PONNIER Alfred. Brevet n°620. Dcd le 11/4/1931.

PONTAC (de) Armand, Brevet n°596.

POPOFF Nicolas. Brevet n°50.

POPOV SAVA xxx. Brevet n°1710.

PORCHERON Joseph. Brevet n°640.

PORCHERON Louis. Brevet n°550.

PORTE John. Brevet n°548.

POTIN Henri. Brevet n°1167.

POULAIN Albert. Brevet n°1339.

POULAIN Paul André Brevet n°1181.

POULAIN Raymond. Brevet n°1635.

POULERIGUEN François. Brevet n°349.

POULET Étienne. Brevet n°709.

POUMET Maurice. Brevet n°576.

POURCAULT René. Brevet n°1734.

POURPRE Marc. Brevet n°560. Mcd’h le 2/12/1914.

POUTRIN André. Brevet n°1054. dcd ac le 31/8/1912 a Laon.

POUYSSEGUR xxx. Brevet n°1065

PRACOMTAL (de) Henry. Brevet n°1589.

PRANDONI Ettore Brevet n°986.

PRAROND Ernest Michel. Brevet n°1690. Mcd’h le 17/8/1917.

PRAT Émile. Brevet n°623.

PRECARDIN Maurice. Brevet n°777.  Dcd à Nice en 1930.

PREINDELON Louis. Brevet n°1627.

PRETS DE LA MORLAIS (des) Armand. Brevet n°636.

PRETS DE LA MORLAIS (des) Maurice. Brevet n°974.

PREVOST Armand Brevet n°1707.

PREVOST Brevet n°1057.

PREVOST Maurice Brevet n°475. Dcd en novembre 1952.

PREVOST Reinold. Brevet n°1249.

PREVOTEAU Georges Brevet n°507.

PRIER Pierre. Brevet n°169. Dcd en 1950.

PRINCETEAU xxx. Lieutenant. Brevet n°331. dcd acc le 18/6/1911 à Issy les Moulineaux.

PROT Emile. Brevet n°869

PROTOPOPESCU Nicolas. Brevet n°1541

PROVILLARD Emile Brevet n°1463

PRUDHOMMEAUX Roger. Brevet n°1080. mcd’h le 8/9/1916.

PUJO Casimir. Brevet n°467

PULPE Edouard. Brevet n°1571

QUENEL Norbert. Brevet n°1262

QUENNEHEN Aristide. Brevet n°754. dcd ac le 31/5/1916 à Villacoublay.

QUILLERY Jacques. Brevet n°1368.

QUILLIEN Louis. Brevet n°1239. mcd’h.

RABATEL Jacques. Brevet n°1222.

RADISSON Victor. Brevet n°834. mcd’h.

RAFFERME Paul. Brevet n°946

RAGON Louis. Brevet n°1226

RAGOT Ismaël. Brevet n°1094

RAJEWSKY Alexandre. Brevet n°539

RALLIER DU BATY Edmond Brevet n°864

RAM (de) Paul. Brevet n°1235. Dcd le 31/3/1959.

RAOULT Jean. Brevet n° 356

RAPINI Michel. Brevet n°1139. mcd’h.

RAPINI Napoléon. Brevet n°1157

RATEAU Jean. Brevet n°1423

RAULET Fernand. Brevet n°658

RAYGORODSKI Abram. Brevet n°207

RAYMOND Cyprien. Brevet n°1362. Mcd’h le 11/5/1917.

RAYNAUD Julien; Brevet n°1672. Dcd ac.

REALS (de) Raoul Brevet n°686. Dcd ac.

REDELSPERGER Pierre. Brevet n°953

REFIK Ahmed. Brevet n°911

REGNAULT Henri. Brevet n°1417

REICHERT Marie. Brevet n°377

REIMBERT Ernest. Brevet n°375. Dcd le 29/12/1956.

REMIA Abel. Brevet n°1365.mcd’h a bord du « capt Caussin »

REMY xxx . Lieutenant . Brevet n°143. Dcd acc le 5/11/1914.

RENAULT Gaston. Brevet n°1708

RENAUX Eugène Brevet n°139 Dcd le 26/11/55

RENSCH Paul. Brevet n°1714

RESERVAT Henri. Brevet n°1088

RESIO Adolfo. Brevet n°933

RETTIG Jean. Brevet n° 1106

REVELLI Giovanni. Brevet n°453. mcd’h.

REVOL-TISSOT Charles. Brevet n°1248

REY Léon. Brevet n°438

REY Paul. Brevet n°970.. Dcd acc 28/6/13

REY Philippe. Brevet n°517 Dcd 04/56

REYBET Louis. Brevet n°1098

REYMOND Émile. Brevet n°206. Mcd’h 2/10/14

REYNAUD Antoine. Brevet n°668

REYNAUD Joseph. Brevet n°976

REYNOLDS Charles. Brevet n°1282

RICHARD xxx. Brevet n°1696. Mcd’h le 8/3/1916.

RICHAUD Albert. Brevet n°1715

RICHER  Marthe (Mme). Brevet n°1369

RICHER Henri. Brevet n°607 Dcd acc 1911

RICHET Albert. Brevet n°537. Mcd’h le 25/8/1918

RICHY Henri. Brevet n°1123

RICOU Charles. Brevet n°1636

RIDONT Raymond. Brevet n°817

RIEMSDYK (de) Frédéric. Brevet n°34. Dcd mars 1955

RIESTER Paul. Brevet n°1598

RIGAL Victor. Brevet n°60

RINEIRE José. Brevet n°1237

RIVOLLIER Jean. Brevet n°381

ROBERT Gaston. Brevet n°1694

ROBERT René. Brevet n°1689. mcd’h.

ROBILLARD (Comte de) Brevet n°184 Dcd acc 4/5/12

ROBILLOT Asa. Brevet n°907.

ROBINET Jean. Brevet n°476. Dcd en avion en Russie.

ROCCA SERRA (de) Henri. Brevet n°1097

ROCHETTE Jacques. Colonel. Brevet n°564

ROECKEL René. Brevet n°916. Dcd acc en 1916.

ROISIN Alphonse. Brevet n°1155. Mcd’h le 12/3/16 à Verdun.

ROLANE-BEAUDOIN . Brevet n°905

ROLLAND Marcel. colonel. Brevet n°545.

ROLLAND Maurice. Brevet n°1075

ROLLS Charles, S. Brevet n°23 et 2 anglais. Dcd acc 12/7/10

ROMAIRONE Pietro. Brevet n°1476

ROMAN François. Brevet n°927 mcd’h

ROMANCE (de) François. Brevet n°288

RONDEAU Adrien. Brevet n°1678.Mcd’hle 5/11/1914.

RONIN Emanuel Brevet n°923.  Emmanuel Auguste Albert RONIN. Bio.

Né le 4.2.1886 à Cherbourg, fils de Emmanuel Auguste RONIN et de Anne Bergasse Dupetit-Thouars (elle-même fille du capitaine de vaisseau Dupetit-Thouars).

Epouse en 1917  Simone le Bègue de Germiny, divorce, se remarie en 1927 avec Françoise Jourdan, divorce à nouveau.Décédé le 7.3.1953 à Rabat.

Militaire.

21.10.1905. Entre à Saint Cyr  

1.10.1907.    3ièmerégiment de chasseurs d’Afrique   .

24.7.1912.    Breveté aviateur   .Participe en septembre aux manœuvres du Poitou au sein de l’escadrille A (Blériot XI et Borel).

9.10.1912.   Hors cadre (de la cavalerie), 1ergroupe aéronautique militaire   .

1913. est à l’escadrille d’Epinal.

1.1.1914.   2ième groupe   .

9.9.1914.   14ième régiment de hussards, capitaine TT   

3.12.1914.  Chevalier de la Légion d’Honneur.

juin 1915..   Etat major 5ièmecorps (peut-être comme officier aviateur).

27.5.1917.   1er  groupe d’aviation.  .

2.10.1920.    6ième  régiment de cuirassiers.  Officier de la Légion d’Honneur.

1923.    Etat major de la division aérienne de Metz   .

1924.    8ièmedragon    .

1941. colonel commandant l’artillerie de la 1èredivision marocaine à Rabat. Commandeur de la Légion d’Honneur.

Ne pas confondre. Ronin appartient à une famille qui a donné de nombreux officiers. Il ne faut donc pas le confondre avec :

·         Le lieutenant Ronin du 16ièmeDragons qui en 1914 participe à l’attaque de l’escadron du lieutenant Gironde contre une escadrille d’Aviatik.

·         Le général Ronin chef du SR Air à Vichy qui, pendant toute la guerre, a transmis de précieuses informations aux alliés.

Ces deux officiers sont une seule et même personne, c’est le frère de notre Ronin.

 

ROQUES Ernest. Brevet n°1082.

ROSE Jean. Sergent. Brevet n°1464. Dcd acc.

ROSSETTI Alfred, Brevet n°994. mcd’h

ROSSILO Domingo. Brevet n°1068.

ROSSNER Désiré. Brevet n°1081.

ROST Maurice. Brevet n°1234. Dcd le 31/10/1958.

ROUDOLF Georges. Brevet n°1137.

ROUEN Maurice. Brevet n°1540.

ROUGERIE Lucien. Brevet n°697.

ROUGIER André. Brevet n°863.

ROUGIER Henri. Brevet n°11. Dcd 7/56.

ROUME Edmond. Brevet n°1295. Mcd_h

ROURE Alexis. Brevet n°1008.

ROUSSEAU Edouard. Brevet n°1165.

ROUSSEL Louis. Commandant. Brevet n°659. Dcd le 15/1/1928.

ROUSSIN René. Brevet n°1111.

ROUX Henry Jules. Brevet n°715. mcd’h.

ROUX Pierre. Brevet n°1122

RUBY Frédéric. Général. Brevet n°514

RUCHONNET Emile. (Suisse) Brevet n°127. Dcd 12/1/12 à la Vidanée

RUDBERG Ake. Brevet n°1477

RUDINI France. Brevet n°1660

SADI LECOINTE Joseph. Brevet n°.431 Dcd 7/44

SAINT-ANDRE Marcel. Lieutenant. Brevet n°899. mcd’h.

SAINTE-LAGUE René. Lieutenant. Brevet n°1270. Dcd ac à Rabat le 5/5/1914.

SAINT-MICHEL RIVET. Brevet n°604

SAINT-QUENTIN (de) Gaston. Brevet n°1070

SAIZIEU DE BARTHELEMY (de). Brevet n°1747. Mcd’h le 6/9/1914 à Metz.

SAKELAROFF Dimitri, Brevet n°1067

SAKOFF (de) Nicolas. Brevet n°627

SALIM Mehmed. Brevet n°971

SALIM Muharrem. Brevet n°1044

SALLARD Henri. Brevet n°794 Dcd 24/1/1926

SALLENAVE Henri Brevet n°66. Dcd en 1953

SALLES Alexandre Brevet n°1029

SALLIER Jean. Brevet n°1073. Mcd’h le 9/1915

SALZE Georges. Brevet n°1560. Dcd ac au front.

SANCHEZ BESA xxx. Brevet n°155 Dcd 2/3/1955

SANDS Haydon. Brevet n°70

SANSEVER Henri lieutenant. Brevet n°580 Dcd acc le 25/8/1913 à Villacoublay.

SANSON DE SANSAL xxx. Brevet n°812

SANTONI Laurence (italien). Brevet n°568

SANTOS-DUMONT Alberto. Brevet n° 12

SASSARY  Louis Brevet n°1529

SAULQUIN Louis. Brevet n°1018 Dcd le 26/11/1956

SAUNIER xxx. Brevet n°153. mcd’h

SAUZAY Léon. Brevet n°1250

SAVARY Robert. Brevet n°112

SAVE Michel. Brevet n°1582

SAVEL Jacques. Brevet n°1535

SAWADA Shiu. Brevet n°1113

SCHEMMEL Constant. Brevet n°1291

SCHNEEGANS Chartes. Brevet n°712 mcd’h

SCHNEIDER Jacques Brevet n°409

SCHNEIDER Paul. Brevet n°1302

SCHOLEFIELD Edward. Brevet n°819

SCHUMBERGER Brevet n°316 mcd’h

SCHWADE James. Brevet n°115

SCOFFIER Paul. Brevet n°904

SEE Raymond. Brevet n°187 Dcd acc

SEGONZAC (de) René. Brevet n°669

SEGUIN Augustin. Brevet n°528

SEGUIN Victor. Brevet n°775

SEJERSTED xxx. Brevet n°1034

SEMENIOUX Ignace. Brevet n°326

SENARD Albert. Brevet n°853

SENART Jacques. Brevet n°661

SENOUQUE Albert, Brevet n°823

SERANT Léon. Brevet n°679

SERET Joseph. Lieutenant colonel. Brevet n°1644

SERRE (de) Gaston. Brevet n°1470

SERVANTES Frédéric Brevet n°611

SERVIES JuIes. Brevet n°218

SESCARTES Léopold. Brevet n°842

SESSAREGO DARIO Guis. Brevet n°1493

SEVELLE Henri. Brevet n°747. Dcd ac le 13/3/1912 à Pau.

SEVRAT Jean. Brevet n°830

SHIGENO Kiyotaki. Brevet n°744

SIDO xxx Brevet n°65 tue au combat en 1914

SIGNORINI Michel. Brevet n°1494

SIKORSKY Ignace. Brevet n°736

SILVESTRE (de) Jacques. Brevet n°599.

SIMON André. Brevet n°1536. Dcd acc.

SIMON Charles. Brevet n°1299.

SIMON René. Capitaine. Brevet n°177.

SIMONI Robert. Brevet n°1191. mcd’h. le 21/04/1915

SINEUX Elie. Brevet n°915.

SINGER Mortimer. Brevet n°24.

SISMANOGLOU Jean. Brevet n°336.Mcd’hle 15/6/1915.

SIVEL Georges. Brevet n°1215. Dcd ac le 5/10/1913 à Marmande.

SKATSCHKOFF Nicola. Brevet n°1641.Mcd’hà Salonique.

SLAWOW Sweteslawo. Brevet n°1202.

SMITH Charles. Brevet n°1700.

SMITH Waldemar. Brevet n°231. Dcd ac le 27/5/1911 à Saint Petersbourg.

SOHM Louis. Brevet n°1173.

SOLAQUET Léon Brevet n°1671. Dcd le 31/5/1934.

SOMMER Roger. Brevet n°29.

SOMMORS Sommersot Brevet n°151.

SOUBIES André. Brevet n°1466.

SOULARIS Moïse. Brevet n°698.

SOULEILLAN Auguste lieutenant. Brevet n°674 Dcd acc à Oujda (Maroc).

SOURDEAU Alexandre. Brevet n°474.

SOUZA (de) Marques, Brevet n°1091.

SOYER Henri. Brevet n°671.

SPITZBERG Eugène. Brevet n°1518. Dcd acc en 1914 à Saint Petersbourg.

SQUIROLI Albert. Brevet n°1379. Dcd ac le 4/7/1916 à Juvisy.

STANKOVITH xxx. Brevet n°1027.

STEUER André. Brevet n°1688. Mcd’h le 24/9/1916.

STEZ xxx. Brevet n°1743.

STIPLOSCHECK xxxx. Brevet n°591.

STOURZA Alexandre. Brevet n°1382.

STRIBICK Émile. Brevet n°1465. Dcd acc.

STROHL Jules Émile(?). Docteur en médecine. Brevet n°1144.

STUDENSKY Paul. Brevet n°292.

STYLE Maurice. Brevet n°1488. Dcd ac le 30/6/1914 à Douai.

SUYROT (de) xxx. Brevet n°1017.

SVECHNIKOFF Alexandre. Brevet n°990.

TABUTEAU Maurice. Brevet n°128.

TAILLOPIED DE BONDY xxx. Brevet n°1265.

TALLET Léon. Brevet n°955.

TANASESCO Athanase, Brevet n°1414.

TANCREDE Albert. Brevet n°874

TANLAY (Comte de) xxx. Brevet n°964

TARASCON Paul. Brevet n°1741

TARRON Edmond. Brevet n°347 Dcd acc le 18/4/1911

TASDHOMME xxx. Brevet n°1574

TAURIN André. Brevet n°84

TEISSERENG Gaston. Brevet n°1610

TENAUD Charles. Brevet n°298

TENOT Georges. Brevet n°1682

TERCE Marius. Brevet n°1135

TERTRE (du) Charles. Brevet n°748. Dcd le 4/11/1957.

TESTULAT Pierre. Capitaine . Brevet n°821. Dcd acc le 1/4/1914.

TETARD Maurice. Brevet n°79

THANLOW xxx. Brevet n°1035

THEBAULT Louis. Brevet n°1506

THENAULT Georges Brevet n°1510

THIARIAULT Marcel. Brevet n°1317

THIERRY DE VILLE D'AVRAY lieutenant Brevet n°579 Dcd acc le 24/9/1912 à Verdun. (Voir Ville d’Avray)

THIEULIN Joseph. Brevet n°459

THIROUIN Marcel. Brevet n°896

THOMAS Gabriel. Brevet n°962

THOMAS Georges. Lieutenant. Brevet n°846 Dcd acc le 24/9/1912 à Bar-le-Duc

THOMAS Léon. Brevet n°1289

THOMAS Raoul. Brevet n°1439

THOMAS René. Brevet n°116

THOMASSIN Georges Brevet n°1311

THOMITCH xxx. Brevet n°1026

THORET Joseph. Brevet n°708

THOUERY Auguste. Brevet n°984

THULIN Enoch. Brevet n°1314

THUP NAI. Brevet n°1324

TIERCH Michel. Brevet n°645

TINAO Abja. Brevet n°1578

TISSANDIER Paul. Brevet n°10 bis.

TISSIER Gabriel. Brevet n°1283.

TIXIER Henri. Brevet n°397 Dcd acc en 1918.

TOKUGAVA xxx. Brevet n°289.

TOPRAKTCHIEFF. Brevet n°948 Dcd acc 12/11/1912.

TORELLI Félix. Brevet n°998.

TORRES Adam. Brevet n°1432.

TOULOISE Pierre, Brevet n°1024.

TOURNIER Armand. Brevet n°677.

TOURVIELLE Marcel. Brevet n°1683.

TOUSSIN René. Brevet n°56.

TOUVET Pierre. Brevet n°1264. Dcd le 18/9/1954.

TOUZET Étienne. Brevet n°485.

TRAIN Émile. Brevet n°167.

TREPP Martin. Brevet n°1196.

TRETARRE xxx. Brevet n°408. Mcd’h le 4/9/1914.

TRICORNOT DE ROSE (de). Commandant. Brevet n°330. Mcd’h.

TRIGON Aimé. Brevet n°1667 bis.

TROUILLET xxx. Brevet n°1649.

TROUVE Gabriel. Brevet n°1542.

TSU Etienne. Brevet n°1609.

TUCAPEL Ponce, Brevet n°1460.

TULASNE Joseph. Général. Brevet n°944.

TURMERY Octave. Brevet n°1548.

 

Repost 0
Published by aerophile - dans Aviateur
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 14:25

La liste ci-dessous contient peut-être des erreurs merci de me les indiquer pour que je les rectifie.

Liste Alphabétique des pilotes aviateurs brevetés en France avant le 2 août 1914.

Compilation Jacques MOULIN (2009)


De U à Z

UBERTHIER Jean. Brevet n°1119.

UMEKITA Kenchike. Brevet n°1125.

UNWIN Ernest. Brevet n°1159.

VACAS Paul. Brevet n°1316.

VAISSIERES François. Brevet n°1371. Dcd en 1937.

VAL Robert. Brevet n°1220.

VALLET Aimé. Brevet n°894. Mcd'h

VALLET Charles. Brevet n°734.

VALLETON Alfred. Brevet n°304. Dcd en 1952.

VALLIER Edmond. Brevet n°269. Dcd ac en septembre 1914.

VALLON René. Brevet n°109. Dcd ac le 6/5/1911 à Shanghai (chine).

VALTIER Leonardo. Brevet n°1606.

VAN DEN BORN Charles. Brevet n°37. Dcd en janvier 1958.

VAN DER VAERU Max, Jack, Hubert . Lt colonel. Brevet n°491.

VAN GAVER Paul. Brevet n°338.

VAN HOOVE Henri. Brevet n°1342. Dcd le 21/12/1953.

VAN MAASDRYCK Clément. Brevet n°130. Dcd ac le 27/08/1910.

VAN MEEL Marinus Brevet n°511.

VAN PORAT xxx (Suedois). Brevet n°991.

VAN STEYN Henri. Brevet n°1140.

VAN STEYN Léonard. Brevet n°1268.

VANDAL Paul. Brevet n°598.

VANDAMME Constant. Brevet n°535.

VANDEIN Pierre. Brevet n°685.

VANDELLE René. Brevet n°785.

VANDUICK Alphonse. Lieutenant. Brevet n°787.

VARCIN Hector Joseph. Brevet n°1572.

VARCIN Louis Adolphe. Brevet n°597.

VARGAS Francisco Brevet n°1508.

VARGAS Monteil. Brevet n°1462.

VASSELOT DE REGNE (de) xxx. Brevet n°1310. Dcd ac en 1913.

VASSEUR Narcisse. Brevet n°282.

VAUTRIN André. Brevet n°1647.

VEDRINES Emile. Brevet n°536. Dcd ac le 1/4/1914 à Reims.

VEDRINES Jules. Brevet n°312. Dcd ac.

VELASQUEZ Ernest. Brevet n°1589 bis.

VENANZI Alberto. Brevet n°992. Mcd'h

VENSON Fernand. Brevet n°1278. Dcd en 1952.

VENTRE Ludovic. Brevet n°585. Dcd en mars 1958.

VENTURINI Marius. Brevet n°1392.

VERDIE Gaston. Brevet n°924.

VERDIER Édouard. Brevet n° 455.

VERDIER Ludovic. Brevet n°538.

VERDON Eugène. Commandant. Brevet n°1296. Dcd ac le 19/1/1923 à Rabat.

VERGNETTE (de) François. Général. Brevet n°792.

VERGNIEAULT Octave. Brevet n°563.

VERGOGNIER Charles. Brevet n°373.

VERLIAC Adrien. Brevet n°129.

VERMINCK Charles. Brevet n°1152.

VERMINCK Georges. Brevet n°1084. Dcd ac le 8/4/1913 a Saigon.

VERRIER Pierre. Brevet n°390.

VERSCHAEVE Jean. Brevet n°1517.

VERSEPUY Léon Brevet n°149. Dcd en novembre 1954.

VIAL Jacques. Brevet n°1221.

VIALARD Charles, Brevet n°342.

VIALLE Marcel. Brevet n°1455.

VIALLET Georges. Brevet n°1630.

VIDAL SOLAIRE Emman. Brevet n°606. Mcd'h

VIDARD René. Brevet n°133.

VIGNE Henri Victorin . Brevet n°315.

VILLA Gérard. Brevet n°1042.

VILLE D'AVRAY (de) Thierry. Lieutenant. Brevet n°579 Dcd acc le 24/9/1912 à Verdun. (Voir Thierry de)

VILLENEUVE (de) Louis Brevet n°285. Dcd le 26/5/1957.

VILLEPIN (de) Victor. Brevet n°832.

VIMARD Eugène. Brevet n°484.

VISSEAUX Henri. Brevet n°217.

VITRAT Roger .  Brevet n°711.

VITTOZ-GALLET Georges. Brevet n°500.

VOGOYEAU Arsène. Brevet n°755.

VOISIN André. Brevet n°1754. Disparu en 1918.

VOISIN Pierre. Brevet n°1041.

VOLMERANCE André Brevet n°1161.

VOSS Clive-Harold. . Brevet n°1160.

VREEBURG Hugo. Brevet n°1315.

VUARIN France. Brevet n°922.

VUILLEMIN Joseph. Brevet n°1522.

VULLIERME Brevet n°174.

WACHTER Charles. Brevet n°53. Dcd acc 2/7/1910 à Reims.

WAGNER Louis. Brevet n°83

WALD Hermann. Brevet n°1492

WANFIELD William. Brevet n°1595

WARIN Émile. Brevet n°1634

WASSILIEFF (de) xxx (Russe) .Brevet n°225

WATEAU André. Brevet n°879

WEISS Gustave. Brevet n°183. Dcd 11/11/1955

WEISS Henri. Brevet n°73

WEISTERN Bertrand Brevet n°1401

WERNER Nils. Brevet n°1031

WERVITCHT Louis. Brevet n°1543

WESTON John. Brevet n°.357

WIESENBACH Vincent. Brevet n°51 Dcd acc le 11/7/1911

WIETEHOUSE William. Brevet n°589

WILLERMOZ Ferdinand. Colonel. Brevet n°759

WINTER  Georges. Brevet n°1335

WINTREBERT Henri. Brevet n°300

WOODCOCK Harold. Brevet n°1475

WOODWARD G.-E.-T. Brevet n°404

WRIGHT Orville. Brevet n°14.

WRIGHT Wilbur. Brevet n° 15. Dcd le 20/5/1912 à Dayton (USA).

WROBLEWSKI SALVEZ.Gabriel. Brevet n°891. Dcd ac le 01/03/1914, Il est DCD avec son frère Pierre sur le terrain d'Ambérieu en Bugey (Ain) à l'occasion d'un vol d'essai sur l'appareil qu'ils avaient fabriqué.

WYNMALEN Henri Brevet n°208.

WYSS Paul. Brevet n°402.

YAO SI KIOU. Brevet n°1525.

YATES Hxxx. Brevet n°1551.

YENCE Raymond. Brevet n°220.

YOUGOVITCH Jean. Brevet n°1013.

ZAIFINE Jean. Brevet n°191.

ZAPPELLI Alfred. Brevet n°1145.

ZARAPOFF Georges. Général.  Brevet n°1498. Dcd a Buchenwald en 1945.

ZELINSKY (de) Michel. Brevet n°273.

ZENS Ernest. Brevet n°28. Mcd’h le 12/9/14.

ZENS Paul. Brevet n°675.

ZORILEANU Mircea commandant. Brevet n°587. Dcd en 1920.

ZORRA Louis. Brevet n°653 Dcd 31/12/38.

 

Repost 0
Published by aerophile - dans Aviateur
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 14:06

L’organisation de le Luftwaffe avant et pendant la 2ème Guerre Mondiale.

 

Nota : Ces documents ont été rédigés à l’origine par les services spéciaux français en 1944, donc ils ne sont pas forcement entièrement exacts.

 




 

AVANT-PROPOS

La présente Notice sur « l'Armée de l'Air allemande » a été rédigée en grande partie en septembre 1944, c'est-à-dire, par suite des délais nécessaires à sa publication et à sa diffusion, trop tard pour qu'elle puisse être d'une réelle utilité au cours des derniers mois d'opérations.

Bien qu'elle soit loin d'être complète (les questions relatives à l'industrie aéronautique, la production, le matériel, la flak, etc..., n'y sont pas traitées) (1), elle présente une vue assez précise et exacte de l'Organisation supérieure de la Luftwaffe, de l'Organisation territoriale et des Grandes Unités Aériennes telles qu'elles existaient en 1944 et telles qu'elles se sont sensiblement conservées jusqu'à la capitulation allemande en

avril 1945.

La diffusion de cette notice, quoique tardive, a donc paru intéressante à un double point de vue :

— A titre historique, parce qu'elle est un point final à la longue suite de renseignements publiés par le 2e Bureau de l'Armée de l'Air sur l'évolution de la Luftwaffe depuis sa création jusqu'à sa fin et qu'elle ne sera pas inutile aux études d'après-guerre.

— Dans un but plus immédiat pour servir de document de base aux Organes de Contrôle et de Recherche en Allemagne occupée.

Enfin, il est maintenant possible de ne plus considérer ce document comme « Secret » et de lui donner, par conséquent, une très large diffusion.

 

Le Chef du 2e Bureau de l'Etat-major Général «Air»,

 

Signé : SAUBESTRE.

 

 

 

 

(1) nota. — Pour l'Organisation de l'Industrie Aéronautique, voir le «Répertoire des Usines aéronautiques allemandes » diffusé en avril 1945 par l'E.M.G.A./2e Bureau.

Pour le matériel, voir le « Carnet de silhouettes d'avions allemands »  diffusé en juin 1945 par PE.M.G.A./2e Bureau.

 

 

 

SOMMAIRE

 

CHAPITRE  I.

Administration Centrale et Commandant en chef de la Luftwaffe :

1 ° Généralités   ..........................................

2° Le Ministère de l'Air ...................................

3° L'Etat-Major Général de l'Air...................

CHAPITRE  II.

Personnel :

1° Généralités .............................................

2° Evolution du problème du personnel au cours de la guerre…..

3° Formation des pilotes……………………………………….…

4° Recrutement des officiers de réserve......................

5° Uniformes................................................

6° Hiérarchie et grades…………………………..……………

CHAPITRE  III.

Organisation territoriale :

1° Généralités   .........................................

2° Les subdivisions aériennes (Luftgauen)................

CHAPITRE  IV.

Flottes aériennes et Grandes Unités :

1° Historique et généralités .............................

2° Constitution type d'une Flotte aérienne.................

3° Organismes rattachés à l'E.-M. d'une Flotte...........

4° Corps aériens  ...........................................

5° Divisions aériennes   ....................................

6° Fliegerführer ...................................

7° Les  Flottes aériennes et Grandes Unités ayant rang de Flottes aériennes

CHAPITRE V.

Organisation des Unîtes aériennes par spécialités :

1° Généralités ..................

2° Aviation de bombardement  ..........................

3° Aviation de chasse ...............................

4° Chasse de nuit   .......................................

5° Assaut et Chasse lourde

6° Aviation de reconnaissance 

7° Aviation de transport

8° Aéronautique navale

 

 

 

 

 

 

 

 

CHAPITRE I

 

 

 

 

ADMINISTRATION CENTRALE

 

Et

 COMMANDANT en CHEF de la LUFTWAFFE

 

 

 

I. - GÉNÉRALITÉS.

 

II. - LE  MINISTÈRE  DE  L'AIR.

\

III. - L'ÉTAT-MAIOR GÉNÉRAL  DE  L'AIR.


**********************************************************

I. - GÉNÉRALITÉS

 

Une des caractéristiques de l'organisation de l'aviation allemande est l'importance prépondérante qu'ont pris certaines personnalités qui cumulent plusieurs hautes fonctions et en assument toutes les responsabilités.

Le Maréchal Herman Gœring, Chef de toute l'Aviation allemande depuis sa création jusqu'à nos jours, est à la fois Ministre de l'Air (Reichminister der Luftwaffe : R. d. L.) et Commandant en chef de l'Armée de l'Air et de la Défense Aérienne (Oberbefehlshaber der Luftwaffe : Ob. d. L.). Il dépend directement du Commandant en chef de la Wehrmacht. Du fait de la guerre, son titre de Commandant en chef de la Luftwaffe prévaut le plus souvent sur celui de Ministre de l'Air. Il arrive même que, par raison d'urgence, des décisions d'ordre administratif émanent directement de Gœring Ob. d. L. et non de Gœring R. d. L. Ainsi tous les organes de commandement, d'inspections, de directions et d'administration sont réunis sous l'autorité d'un même homme.

Le Maréchal Gœring a sous son autorité directe un certain nombre de hautes autorités qui sont:

1°) Le secrétaire d'Etat à l'Air adjoint au Ministre (Staatsekrater der Luftfahrt und Vertreter des Mînisters) qui pratiquement dirige au nom de Gœring le Ministère de l'Air.

2°) Le chef de l'Etat-Major Général de la Luftwaffe.

3°) Le président de la Commission de l'Aéronautique (Präsidents der Luftwaffen-kommission).

4°).Le Directeur du Personnel (chef des Luftwaffenpersonnalamtes).

5°).Le Directeur des Sports Aériens et du Corps Aérien National Socialiste.

6°).Le chef de cabinet du ministre (chef des Ministeramtes).

7°) Le Général Commandant l'Artillerie anti-aérienne (Général der Flakartillerie beim Ob. d. L.).

 
File7558 WEB

— La Commission de l'Aéronautique, qui s'occupait de l'étude de certains problèmes généraux, a une activité à peu près nulle depuis la guerre.

— La Direction du Personnel, qui s'occupe de toutes tes questions de recrutement, d'avancement et de discipline, comprend cinq bureaux :

1e Bureau : Officiers.

2e Bureau : Sous-officiers et troupe.

3e Bureau : Fonctionnaires, employés et ouvriers.

4e Bureau : Question d'honneur et de discipline.

5e Bureau : Officiers de réserve.

— Le  Général Commandant l'Artillerie de l'Air, commande, comme  son nom l'indique, toute l'Artillerie anti-aérienne de la Luftwaffe.

— Mais les deux principaux organes de commandement de Gœring R. d. L, et Ob. d. L., sont :

— Le Ministère de l'Air,

    L'E.M.G.A.

   

 




Repost 0
Published by aerophile - dans Histoire
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 14:02

II. - LE MINISTÈRE DE L'AIR

 

Le Ministère de l'Air ou Reichsluftfahrtministerium (R.L.M.) est dirigé au nom de Gœring et d'après ses directives par le secrétaire d'Etat à l'Air, adjoint au Ministre. Ce poste est occupé depuis la création de la Luftwaffe par le Maréchal Milch, fidèle collaborateur de Gœring qui, en son absence, remplit les fonctions de Ministre. Le Maréchal Milch remplit en outre les fonctions d'Inspecteur Général de la Luftwaffe et, depuis la mort du Général Udet, celles de « Generalluftzeugmeistèr » (Chef du service du matériel aéronautique). Il a sous son autorité :

a) Le « Gcneralluflzeugmeistcr », fonctions remplies par lui-même comme on vient de le voir;

b) Le « Chef der Luftwehr » qui groupe sous son autorité les trois directions de l'Administration, des Ecoles et des Transports aériens;

c) Un Général Z.b.v. (zu besonderen Verwendung : à la disposition du commandement) chargé de superviser toutes les inspections et remplissant en fait au nom de Milch les fonctions d'Inspecteur Général de la Luftwaffe.-


File7551 WEBAppareil Arado 66 appareil école, en version armée.
 

A — LE GENERALLUFTZEUGMEISTER.

 

Le Generalluftzeugmeister est responsable de lu production aéronautique au point de vue quantitatif et au point de vue qualitatif. I1 contrôle et coordonne l'activité des industries aéronautiques et la répartition du matériel. Il dispose  des organismes suivants :

1°)      Conseil Supérieur des Recherches aéronautiques.

2°)    Conseil de l'Industrie aéronautique.

3°)      Direction du Personnel technique.

4°)      Direction Général des Plans de fabrication.

5°)      Direction Générale Technique.

6°)      Bureau d'études pour l'amélioration de la Flak.

7°)      Direction Générale des Services.

8°)      Direction de l'Administration et du budget industriel.

 

File6859_doc_2_WEB.jpg 

 

1°)   Le Conseil Supérieur des Recherches aéronautiques.

Le Conseil Supérieur des Recherches aéronautiques (Forschungsfuhrung) est dirigé par un groupe de quatre hommes qui sont actuellement : le professeur Prandtl, de l'institut Kaiser Wilhehm de Gottingen; le Ministerialdirektor Baumker, chargé des questions relatives au personnel des instituts de recherche; le professeur Georgû, directeur de l'institut aérodynamique d'Ainring, et le professeur Seewald, directeur de l'institut aérodynamique d'Aix-la-Chapelle. Sous les ordres de ce groupe est placé un bureau d'études techniques composé d'officiers ingénieurs de l'Aéronautique. Pour ses études et recherches, le « Forschungsfuhrung » s'appuie sur le travail des différents « centres de recherches aéronautiques » et des « laboratoires aérotechniques » des Universités. Il leur donne des directives en répartit les charges et en finance les recherches. Il contrôle en ou Ire toute la presse technique aéronautique. Le fruit de ses recherches est soumis à la Direction générale technique et, après son accord, mis à la disposition des bureaux d'études des entreprises qui doivent s'en servir pour l'amélioration du matériel de série.

 

2°)   Le Conseil de l'industrie Aéronautique.

La dénomination exacte de ce Conseil est « Industrierat des Reichsmarschalls fur die Fertigung von Luftwafïengeràt » (Conseil industriel du Maréchal d'Empire pour la production du matériel aéronautique). C'est un organisme purement industriel, qui joue le rôle de conseiller technique du Ministre. 11 est présidé par le Maréchal Milch en sa qualité de Generalluftzeugmeister, et composé de quelques conseillers choisis parmi les dirigeants techniques de l'industrie aéronautique (Werner, Frydag, Heyne, Lahs et quelques autres). Trois d'entre eux sont placés à la tête des « groupements principaux de la fabrication aéronautique » (Hauptausschuss) :

Frydag dirige le groupement des cellules (Hauptausschuss Zellen) ; Werner celui des moteurs (Hauptausschuss Triebwerke) ;

Et Heyne celui des accessoires, armes et instruments de bord (Hauptausschuss Ausrûstung).

Chacun de ces groupements principaux se subdivise en un certain nombre de Sonderausschuss ou groupes spécialisés dans chacune des branches de l'industrie (un pour chaque type d'avion, de moteur ou d'accessoire). A la tête de chacun de ces Sonderausschuss est placé un Sonderausschussfuhrer responsable de la production qualitative et quantitative de son groupe devant celui des trois Hauptausschussfuhrer dont il dépend. Chacun de ces Sonderausschussfuhrer peut donner tous les ordres qu'il juge nécessaires dans le cadre de son groupe pour l'exécution des plans prévus.

Toute cette organisation verticale de l'industrie aéronautique allemande est mise sur pied par le Ministère de l'Air qui désigne les Sonderausschussfuhrer sur proposition du Conseil de l'Industrie.

3°)   Direction du Personnel technique.

La Direction du Personnel technique (Amtsgruppe Flugtechnisches Personal) est placée sous l'autorité du Général Heydenreich qui a les mêmes attributions que le Directeur du Personnel militaire en ce qui concerne le personnel technique.


File7552 WEBUn Dornier 17 de bombardement. 



         4°) La Direction Générale des Plans de fabrication.

Le Directeur général des Plans de fabrication (Plammgsamt) est le Général Von der Heyde. 11 a la charge d'établir les plans de fabrication et de répartition des matières premières d'après les desiderata de l’Etat-Major et en fonction des possibilités de l'industrie.

Dans ce but :

— Il recueille, par l'intermédiaire des Sonderausschussfuhrcr et des trois Haupt-ausschussfuhrer du Conseil de l'Industrie tous les éléments concernant la capacité de production des différents groupes et leurs besoins en matériel et personnel.

— Il reçoit du Ministère de l'Armement les dotations trimestrielles de maliùiVM premières accordées aux armements aériens.

— Il reçoit de l'E.M.G.A. des instructions sur les différents types à produire.

— Il reçoit de la Direction Technique des notes sur les modifications à faire et sur les perfectionnements susceptibles de réduire les heures de travail.

Lorsque les programmes sont établis et avant qu'ils n'entrent en application, ils sont discutés dans le détail par chaque Sonderausschussfuhrer en présence du Haupt-ausschussfuhrer intéressé.

La Direction Générale des Plans de fabrication comprend cinq services :

a) Le service des programmes de fabrication (Amtsgruppe Gerate und Industrie-planung) comprenant cinq bureaux s'occupant des questions suivantes :

— Etablissement des programmes (Programmgestaltung).

— Matières premières (Rohstoffe).

— Programme de développement industriel (Industrieausbauplanung).

— Programme du personnel de l'industrie (ïndustriepersonalplanung).

— Liaison avec le Ministère de l'Armement.

b) Le service des travaux spéciaux (Bùro fur Sonderaufgaben).

c) La direction des services de liaison technique (Bùro fur Verbindung Zu den Verbindungsstellen).

d) Le service des carburants et lubrifiants (Mineralôle).

e) Le service des armements aériens nationaux et étrangers (Inlands-und Aus-landsluftrùstung).

f) Le service de l'économie de guerre (Amtsgruppe Wehrwirschaft) comprenant quatre sections :

— Organisation de l'économie de guerre.

— Technique des armements.

— Contre-espionnage et surveillance des établissements industriels.

— Emploi du personnel de l'industrie.

5°)  Direction Générale Technique.

La Direction Technique (Technisches Amt) est dirigée par le Colonel Vorwald qui est responsable devant le Generalluftzeugmeister de la qualité et de la quantité du matériel aéronautique de la Luftwaffe. Elle donne des directives pour la construction et l'amélioration du matériel. Elle se subdivise en sept services.

a)      Le service de l'amélioration du matériel (Amtsgruppe Entwicklung).

Ce service comprend neuf sections, dirigées chacune par un ingénieur général. Ces neuf sections s'occupent respectivement des questions suivantes : ' "

— Cellules.

— Moteurs.

— Matériel de transmissions et de navigation.

— Equipement.

— Armes de bord.

— Armement offensif (bombes, lance-bombes et viseurs).

— Matériel au sol.

— Matériel d'instruction.

— Matières premières.

b) Le commandement des centres expérimentaux.

Tous les centres expérimentaux aéronautiques de l'Allemagne et des pays occupés sont dirigés par le Colonel Petersen qui est responsable du contrôle expérimental des prototypes fabriqués par les différentes firmes.

c) Le service de réapprovisionnement (Amtsgruppe Beschaffung).

Ce service, dirigé par l'ingénieur général Hertel, est subdivisé en cinq sections qui traitent respectivement les questions suivantes :

— Réparations au front.

— Cellules.

— Moteurs.

— Matériel de transmissions et navigation.

— Equipement.

— Armes de bord.

— Armement offensif (bombes, lance-bombes, viseurs).

— Matériel au sol.

C'est grâce à la collaboration étroite de ces trois premiers services de la Direction Technique (améliorations, centres expérimentaux, réapprovisionnements) que le lance­ment des séries de production se fait sans retard. En effet, dès qu'un prototype donne satisfaction et est susceptible d'amélioration, l'ordre est donné de commencer une première série réduite, même si le matériel n'atteint pas les performances prévues. Cette première série, appelée série zéro, est de l'ordre de 20 à 30 unités pour les cellules et 200 à 300 pour les moteurs. Une première liste de modifications est adressée aux entreprises pour cette série. Puis les améliorations suivantes sont étudiées par les centres expérimentaux et le service améliorations et soumise au service des réapprovisionnements qui examine les conditions dans lesquelles ces modifications peuvent être faites sans trop modifier la série.


          File7553 WEBUn Heinkel 111 qui c'est viandé , les traces des moteurs dans le sol sont bien visibles.


           d) Le service -technique de la production
(Fertigung).

Ce service, dirigé par le Colonel-ingénieur Fisher, a pour but de donner des règles de travail pour que la fabrication et la réception soient faites le plus rationnellement possible. Il comprend trois sections qui s'occupent des questions suivantes :

— Règles de fabrication.

— Règles de réception.

— Appareils et instruments de réception.

e) Le service de surveillance technique (Bauaufsicht),

Ce service, dirigé par le Colonel-ingénieur Meier, est en liaison avec les services de contrôle de chaque entreprise : il vérifie que le matériel construit correspond bien aux commandes faites. C'est de ce service que dépend le service de réception (Prüfstelle fur Luftfahrzeugc).

f) Le service technique des unités (Truppentechnik).

Ce service, dirigé par le Général-ingénieur Hübner, a pour mission d'établir les règles d'emploi, de manutention et d'entretien du matériel dans les Unités.

g)  Service des torpilles (EntwicHung, Ferligung, Beschaffung Lufttorpedo).

Ce service s'occupe de tout ce qui concerne l'étude, la production et la répartition des torpilles.

6°)  Bureau d'études pour l'amélioration de la Flak (Amtsgruppe Flakentwicklung).

Ce bureau, dirigé par le Général Von Renz, comprend quatre sections :

— Balistique (Ballistik).

— Amélioration des instruments (Geràtecntwicklung),

— Questions techniques (Technische Ângelegenheiten).

— Amélioration des armes-(Waffcnentwicklung).

7°)  Direction Générale des Services (Nachschubamt).

Le Directeur général des Services, Général Doerstlung, a pour mission :

— De pourvoir à tout le ravitaillement de l'Aviation sçlon les directives du Gf.Q.G.

— D'administrer, de stocker et de répartir tout le matériel destiné à la Luftwaffe.

Il a sous sa dépendance six bureaux, dirigé chacun par un Général ou un Colonel ou un fonctionnaire assimilé.

1er bureau : « Organisation des services» (Organisation des Nachschubs).

Ce bureau comprend quatre sections :

1ère section. — Déplacement des unités. - Transports.

2ème section. — Personnel et Budget.

3ème section. — Liaison avec l’Etat-Major Général.

4ème section. — Questions organiques de la Direction Générale des Services.

2ème bureau : Matériel volant (Fliegerisches Gérât).

Ce bureau comprend trois sections.

1ère section. — Stockage des appareils et pièces de rechange.

2ème section. — Distribution des appareils et pièces de rechange.

3ème section. — Calcul des besoins en pièces de rechange.

3ème bureau : Matériel à usage général, photo, transmissions, carburants et lubrifiants.

Ce bureau comprend quatre sections :

1ère section. — Matériel à usage général, machines et accessoires, matériel ferroviaire.

2ème section. — Matériel de transmissions.3e section. — Carburants et lubrifiants.

4ème section. — Matériel photographique.

4ème bureau : « Matériel de la Flak, armes et munitions ».

Ce bureau comprend quatre sections :

1ère section. — Flak.

2ème section. — Armes de bord et portatives.

3ème section. — Ballons de barrages.

4ème section. — Munitions.

5ème bureau : « Missions spéciales, services extérieurs » (Sonderaufgaben, Aussen-dienst). Ce bureau dirige les inspections techniques; son chef est continuellement en voyage d'inspection.

Ce bureau comprend trois sections qui traitent les questions :

1° Stockage du matériel dans les zones d'opérations;

2° Organisation des magasins centraux et dispositions relatives à la comptabilité du matériel ;

3° Conservation et économie du matériel.

6ème bureau ou bureau K (Kraftfahrzeuggerât, Motorisierung : véhicules automobiles,motorisation).

La Luftwaffe n'a pas de service automobile autonome. Elle reçoit de l'armée de terre ses véhicules et ne fait que les petites réparations.

Le bureau K comprend quatre sections :

1° Technique;

2° Administration* et distribution;

3° Réparations;

4° Pneus, carburants et lubrifiants.


File7556 WEBDeux Focke-Wulfe 58 , ces appareils servaient probablmenet d'avions écoles.


8°) Direction de l'Administration et du Budget industriel (Industriewirtschaftsamt).

Le Directeur général de l'Administration et du Budget Industriel est le Ministerialdirektor Ceyka. Sa direction se subdivise en trois sections :

1ère section, — Organisation, - Contrats. - Exportations.

2ème section. — Contrôle des prix.

3ème section, — Financement des industries.

 

B — LE CHEF DER LUFTWEHR.

Le « Chef der Luftwehr » est le Général Forster. Son titre pourrait être traduit en français par «chef de la Défense aérienne», mais en réalité ses attributions sont beaucoup plus étendues que son titre ne pourrait le laisser supposer. Il a sous son autorité trois directions :

— La direction générale des services administratifs (Luf twaflenverwaltungsamt) ;

— La direction des Ecoles (Ausbildungswesen) ;

— La direction des Transports aériens ou des Services de l'Air (Allgemeines Luftamt).

1°) Direction générale des Services administratifs.

La Direction générale des Services administratifs est un organisme qui groupe quatre directions :

1ère Direction.

La 1ère Direction (Intendance) comprend quatre services :

— Budget;

— Habillement;

— Ravitaillement en vivre;

— Contrôle.

— Le Service du Budget s'occupe de l'établissement et de la répartition du budget de l'Armée de l'Air et contrôle les comptes rendus d'administration.

— Le Service d'Habillement s'occupe de prévoir les besoins en habillement, d'obtenir les matières premières nécessaires du commandement en chef de la Wehrmacht, de les répartir, de donner des ordres pour l'aire assurer la confection de l'habillement nécessaire, de stocker ce matériel dans ses magasins d'habillement, de le répartir et le distribuer, de prendre des dispositions nécessaires pour la réparation du matériel d'habillement.

— Le Service du Ravitaillement en vivres s'occupe de toutes les questions relatives à l'organisation et l'approvisionnement des mess et ordinaires : c'est elle qui fixe et distribue les rations spéciales et les rations de guerre, qui établit les tableaux de prévision de vivre et qui forme le personnel de cuisine.

— Le Service du Contrôle a pour but de contrôler et d'inspecter l'habillement et la nourriture du personnel de l'Armée de l'Air.

2° Direction.

La 2ème Direction (Administration) comprend un grand nombre de services qui s'occupent respectivement des questions suivantes :

— Organisation. - Etude et réglementation de l'organisation générale des services administratifs de la Luftwaffe.

— Importations. - Importation des marchandises nécessaires à la Luftwaffe.

— Dommages de guerre.

— Soldes et Salaires.

— Logement. - Réquisitions d'immeubles et logement du, personnel.

— Protection contre l'incendie.

— Questions foncières. - Achats et réquisitions de terrain.

— Locaux militaire.

— Matériaux de chauffage.

— Energie électrique.

—    Agriculture. - Ensemencement et camouflage des terrains.

3ème Direction.

La 3ème Direction (Génie de l'Air) a pour mission l'élaboration et l'exécution des plans relatifs à la construction des terrains, bases, hydrobases, champs de tir, casernes, dépôts de munitions et de carburant, stations d'émissions radio, hôpitaux, etc...

Elle se subdivise en trois services :

— Le service de l'intérieur du Reich (Bauamker).

— Le service des zones de guerre et pays occupés(Feldbauamker).

— Un service de surveillance générale (Baugruppe).

Actuellement le service de l'intérieur emploie 7.000 fonctionnaires et le service des pays occupés 10 à 11.000.

 

4ème Direction.

La 4ème Direction est la Direction du Personnel civil. Elle comprend trois bureaux :

— 1er bureau : Questions générales regardant les fonctionnaires;

— 2ème bureau : Administration des fonctionnaires techniques;

— 3ème bureau : Administration des employés et ouvriers.

Ce 3ème bureau est beaucoup plus important que les deux premiers car il doit s'occuper de toutes les questions juridiques concernant les ouvriers, des contrats de travail, de la répartition de la main-d'œuvre allemande et étrangère dans la Luftwaffe et dans l'industrie, des traitements et salaires des ouvriers, des congés payés, de la main-d'œuvre féminine et des cantines et œuvres sociales pour ouvriers.

 

2°) La Direction des Ecoles.

Le Directeur des Ecoles est appelé Chef A.W. (Ausbildungswesen). Il est non seulement chargé de l'instruction et de l'entraînement du personnel, mais encore de l'élaboration des règlements aéronautiques et de la photographie aérienne. Il est assisté d'un chef d'E.M. ayant rang de Général de Division. L'organisation centrale dont il dispose est composée de trois services.

— Le Service de l'instruction et de l'entraînement (Ausbihlungsabteilung) qui comprend six bureaux traitant les questions suivantes :

— Etudes et programmes d'instruction.

— Personnel.

—    Matériel.

— Ecoles de pilotage.

— Ecoles techniques.

— Administration.

Le Service des règlements (Vorschrit'tenbearbeitung) qui élabore et modifie les règlements de l'Aéronautique en liaison avec les différentes inspections.

Le Service de la photographie aérienne (Luftbilwescn) qui s'occupe de toutes les questions de la photographie aérienne militaire et civile. Il se subdivise en cinq bureaux :

1er bureau : Organisation du service photographique.

2ème bureau : Matériel photo.

3ème bureau : Cinéma.

4ème bureau : Interprétation photographique.

5ème bureau : Laboratoires et classement des photos.

 

3°)  La Direction des Transports aériens.

La Direction des Transports aériens ou des Services de l'Air (Allgemeines Luftamt) s'occupe du trafic aérien et des règles de sécurité aérienne et d'assistance en vol. Cette Direction est essentiellement un service de temps de paix qui a une activité presque nulle depuis la guerre. Elle comprend quatre sections ;

1ère section. — Trafic aérien (Luftaufsicht).

Traite les questions relatives à l'aviation civile et à la réglementation des lignes aériennes. Est en rapport constant avec les grandes compagnies de navigation aérienne. Activité presque nulle depuis la guerre.

2ème section. — Surveillance et sécurité aérienne (Luftaufsicht).

Surveille l'application des règles de la circulation aérienne - Sorte_de bureauVéritas.

3ème section. — Service météo (Reichswetterdienst).

Ce service a une activité presque nulle car en temps de guerre tout le service météo est rattaché à l’Etat-Major Général.

4ème section. — Assistance en vol (Reichsflugsicherung).

S'occupe des télécommunications en vol, des phares de signalisation, des radio-phares, etc... Activité nulle depuis la guerre.


File7563 WEBLe pilotez d'un Do 17 est porté en triomphe ?.
 

C. — LE GENERAL  Z.B.V.

Z.B.V. ou Zu besonderen Verwendung signifie « à la disposition du commandement ». Les attributions du Général Z.b.v. à la disposition du Secrétaire d'Etat à l'Air ne sont donc pas définies par son titre. Mais si on se rappelle que le Maréchal Milch, secrétaire d'Etat à l'Air est en même temps Inspecteur Général de la Luftwaffe, on conçoit qu'il ait besoin d'un officier général pour le seconder dans cette deuxième tâche. Le général z.b.v. coordonne effectivement l'activité des nombreuses inspections de l'Armée de l'Air allemande. Ces inspections sont actuellement au nombre de 16.

Inspection   1. — Reconnaissance.

Inspection   2. — Bombardement.

Inspection   3. — Chasse et assaut.

Inspection   4. — Flak.

Inspection   5. — Sécurité aérienne et instruments de bord.

Inspection   6. — Service auto.

Inspection   7. — Transmissions.

Inspection   8. — Aviation maritime.

Inspection   9. — Ecoles de pilotage.

Inspection  10. — Instruction et entraînement.

Inspection  11. — Parachutistes et infanterie de l'Air.

Inspection  12. — Navigation aérienne.

Inspection  13. — Défense aérienne civile.

Inspection  14. — Service de santé.

Inspection  15. — Economie- militaire (?)

Inspection  I6. — Sauvetage en mer.

Chacune de ces inspections est dirigée par un officier général particulièrement qualifié et Très spécialisé dans la branche qu'il est chargé d'inspecter.

 

III. - L'ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL DE LA LUFTWAFFE

 

L'Etat-Major général de la Luftwaffe (Generalstab der Luftwaffe) est dirigé par le chef d'Etat-Major ou « Chef des Generalstabes ». Ce poste a été occupé pendant longtemps par le Général Jeshonnek qui fut remplacé à sa mort par le Général Korthen tué lors de l'attentat contre Hitler en juillet 1944. Le nouveau titulaire du poste est le Général Kreipe, remplacé en décembre 1944 par le Général Koller.

Le chef de l’Etat-Major général a sous ses ordres, les quatre organismes suivants :

— L'Etat-Major de Commandement (Führungstab).

— Le G.Q.G. (General Quatiermeister).

— Le chef des Officiers d'Etat-Major (Chef der Generalstabsoffizier).

— Le Commandant du Quartier Général (Kommandant des Hauptquartiers).

 

A. — L'ÉTAT-MAJOR DE COMMANDEMENT.

L'Etat-Major de Commandement, dirigé par le chef de FE.M.G. en personne, est divisé en 5 sections :

— La section de Commandement ou section opérations (Fuhrungstabteilung).

— La section de Renseignements sur les Aéronautiques étrangères (Abteilung fremder Luftmächte).

— Le service des Transmissions (N.VAV. : Nachritcnverkehrswesen).

— Le service météorologique (W.D. Welterdienst).

— Le service de santé (Sanitätswesen).

a) La Section de commandement comprend six bureaux qui s'occupent respectivement des questions suivantes :

— Emploi des forces aériennes.

— Emploi de l’artillerie anti-aérienne.

— Plan d'opérations.

— Objectifs aériens.

— Emploi tactique.

— Typographie.

b) La Section de Renseignements comprend 11 bureaux dont on ne connaît pas exactement les attributions respectives. On soit néanmoins que les organismes suivants dépendent de la Section de Renseignements :

— Une section photographique vers laquelle convergent toutes les photos prises par les flottes aériennes et le groupe de reconnaissance stratégique Ob.d.L.

— Un bureau « moral de la troupe ».

— La section cartographique qui emploie une centaine de dessinateurs et cartographes.

— La section Presse et Informations.

— Le groupe de reconnaissance stratégique Ob.d.L.

c) Le Service des Transmissions (N.V.W.).

On ne connaît pas très bien le fonctionnement de ce service. Le chef N.V.W. est toujours informé de tous1 les plans d'opérations et participe à leur élaboration. Il est responsable de l'établissement des plans de transmissions correspondant. On sait aussi qu'il existe un service appelé « Funk-chiffre » qui dépend du N.V.W. Ce dernier a également sous ses ordres le régiment de transmissions du quartier général.

d) Le Service Météorologique (W.D.).

Ce Service qui, en temps de paix, dépendant de la Direction des Transports aériens dépend depuis la guerre de TE.M.G.A. Il continue à superviser toute l'organisation météorologique du Reich. Il comprend un bureau central météo qui supervise quatre sections.

1ère section: Synoptique.

2e section : Aérologique.

3e section : Tactique.   .

4e section : Prévisions à longue échéance.

Le chef W.D. a également sous sa dépendance :

— 2 escadrilles météorologiques Ob.d.L. et toutes les escadrilles et services météo des grandes unités.

— L'Office National Météo du Reich (Reichsamt fur Wetterdienst).

— Le Conseil Scientifique météo (Wissenschaftliches Sénat des Reichswetterdienstes) qui coordonne l'activité des instituts supérieurs et universitaires indépendants.

— L'observatoire maritime allemand (Deutsche Seewarte) qui s'occupe des questions hydrographiques et de météo maritime.

— L'école météo du Reich (Reichswetterdienstschnle) qui s'occupe de la formation du personnel spécialiste des services météo.

e) Le Service sanitaire.

Le chef du Service sanitaire est en même temps Inspecteur du Service de santé (Inspection 14).

Le Service de santé comprend quatre sections :

— La section « générique».

— La section médicale.

— La section pharmaceutique.

— La section administrative.

1°) La section «générique» comprend trois bureaux:

Le 1er bureau comprenant quatre services :      '

— 1A : Organisation.

— 1B : Transports, règlements, publications et instruction.

— 1C : Matériel des formations sanitaires.

— 1D : Hôpitaux, projets, constructions.

Le 2e bureau comprenant trois services :

— 2A : Personnel officier du Service de santé.

— 2B : Personnel sous-officier et troupe du Service de santé.

— 2C : Questions d’ordre générale relatives au personnel.

Le 3ème bureau comprend deux services :

— 3A : Défense aérienne du Service de santé.

— 3B : Guerre chimique.

2°) La Section médicale comprend trois bureaux :

Le 1er bureau comprenant quatre services :

— 1A : Assistance médicale, convalescents, alimentation, habillement.

— 1B : Hygiène, maladies vénériennes.

— 1C : Communications sanitaires.

— 1D : Service dentaire.

Le 2ème bureau comprenant trois services :

— 2A : Visites P.N.

— 2B : Recherches scientifiques.

— 2G : Examens psychiatriques.

Le 3ème bureau qui est le Service de santé du personnel du R.L.M.

3°) La Section pharmaceutique comprenant trois bureaux :

— A : Service chimique.

— B : Personnel.

— C : Matériel, instruments et médicaments.

4°) La Section administrative qui s'occupe de toutes les questions de comptabilité et d'administration.

 

B. — LE  GRAND  QUARTIER  GÉNÉRAL.

 

Le « General Quartiermeister » dirige par le sous-chef de l'E.M.G.A. s'occupe de toutes les questions d'ordre stratégique relatives à l'organisation générale des forces aériennes (organisation des transports, du ravitaillement, des évacuations, des remplacements et des relèves de personnel, etc...). Il se subdivise en trois bureaux :

 

1°) Le bureau «Organisation» (Organisationsabteilung).

Ce bureau comprend deux sections :

La section « Organisation » qui s'occupe des questions suivantes :

— Organisation de la Luftwaffe.

— Organisation de l'Aviation de Coopération avec l'Armée de Terre.

— Organisation de l'Aviation de Coopération avec la Marine.

— Organisation de la Défense de l'Air.

— La section « Situation d'effectifs » (Stärkenachweisung) qui tient à jour toutes les situations d'effectifs en personnel et matériel (y compris le matériel de D.C.A. et des transmissions) et qui donne des directives en conséquence.

 

2°) Le bureau « Ravitaillement » (Nachschubabteilung).

Ce bureau comprend trois sections :

— La 1ère section : « Transports et réapprovisionnement en matériel » traite la question des transports et de ravitaillement en matériel en accord avec l'E.M.G. de la Wehrmacht et donne des directives sur l'emploi de l'Aviation de transport.

— La 2ème section : « Organisation au sol » (Bodenorganisation) traite les questions relatives à l'équipement et l'organisation des bases.

— La 3ème section : « Transports » s'occupe de toutes les questions de transports maritimes, ferroviaires et aériens.

 

3°) Le Service du sauvetage en mer (Seenotdienst).

Ce Service correspond à l’« Air Sea Rescue » allié.

 

C. — LE CHEF DES OFFICIERS D'ÉTAT-MAJOR.

 

On ne sait exactement quelles sont les attributions de cette autorité.

 

D. — LE  COMMANDANT  DU  Q.C.

Les attributions du Commandant du Q.G. sont les mêmes que celles des Comman­dants de Q.G. des E.M. français.

 

Conclusion.

 

En résumé l'E.M.G.A. allemand comprend deux parties principales : l'Etat-Major de Commandement qui a les attributions de nos 2e et 3e bureaux et le G.Q.G. qui a les attributions de nos 1er et 4e bureaux.

 

 

File6860_doc_3_WEB.jpg

 

 

Dès l'entrée en guerre du Reich, tout l'E.M.G.A. s'est transporté du Ministère de l'Air à Berlin à un P.C. de guerre, organisé à l'avance, appelé conventionnellement « Kurfurst » ; le Maréchal Gœring se tient avec ses principaux chefs de service dans un P.C. avancé mobile appelé « Robinson ». Ce noyau mobile comprend, outre le Maréchal Gœring, le chef de la section opérations, le chef de la section de renseignements, le chef du service météorologique et les officiers supérieurs de liaison de l'Armée de Terre et de la Marine, ainsi qu'un nombre restreint d'officiers d'Etat-Major.

Dans ce P.C. avancé a lieu deux fois par jour le rapport du Maréchal d'Empire, commandant en chef de la Luftwaffe, le matin à 10 heures et le soir à 20 heures. Le rapport commence par un exposé du chef de la section de renseignements; puis les officiers de liaison de l'Armée de Terre et de la Marine exposent respectivement la situation des Armées de Terre et la situation navale; puis le chef du service météo expose les prévisions météo sur les différents théâtres de guerre. Enfin le chef de la section opérations déduit des exposés précédents le programme des opérations à entreprendre. Après l'arrêté de ce programme les questions qui en découlent au point de vue liaisons et matériel sont traitées successivement.

Au rapport du matin sont arrêtés les opérations qui doivent se dérouler la nuit suivante; à celui du soir celles prévues pour la journée du lendemain. Chacun de ces deux rapports dure environ 2 heures et constitue l'essentiel de l'activité de Gœring.

 

Trois fois par semaine le Generalluftzeugmeister, chef du service du matériel, assiste à ces rapports pour pouvoir donner des directives dans l'élaboration des plans de fabrication et de mise au point du matériel.

 

SCHÉMA DE L'ETAT-MAJOR GÉNÉRAL

 

 File6861_doc_4_WEB.jpg

Repost 0
Published by aerophile - dans Histoire
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 13:59

CHAPITRE II

PERSONNEL

*****************

I. - GÉNÉRALITÉS.

II. - ÉVOLUTION DU  PROBLÈME DU  PERSONNEL AU COURS DE LA GUERRE.

III. - FORMATION  DES PILOTES.

IV. - RECRUTEMENT  DES OFFICIERS  DE  RÉSERVE.

V. - UNIFORMES.

VI. - HIÉRARCHIE ET GRADES.


I. — GÉNÉRALITÉS

 

Dans la Luftwaffe il faut distinguer plusieurs catégories de personnel qui sont :

— Le personnel de l'Armée de l'Air proprement dit, qui entre dans la composition des unités aériennes et des unités terrestres de la Luftwaffe.

— Le personnel des Transmissions de l'Air, qui constitue un corps indépendant dans l'Armée de l'Air.

— Le personnel de la Flak.

— Le Corps des Ingénieurs de l'Aéronautique.

— Le personnel du Service de Santé de l'Air.

Les effectifs de l'Armée de l'Air proprement dite sont évalués à environ 800.000 hommes et ceux de la Flak à 1.500.000 hommes.

File7568 WEBUn pilote de Bf 109 en tenue d evol (?)
 

II. — ÉVOLUTION DU PROBLÈME DU PERSONNEL AU COURS DE LA GUERRE.

 

1ère) Premières années de guerre de 1939-1941.

La Luftwaffe disposa, jusqu'en 1941, d’un personnel de qualité remarquable à la fois par son mordant et par sa valeur technique. L'effectif très élevé des écoles et centres d’instruction lui permit de combler ses pertes sans qu'un fléchissement quelconque puisse être observé dans la valeur du personnel spécialiste.

2ème) En 1942, d'importants remaniements de personnel ont été opérés dans la Luftwaffe.

a) Des compressions ont été imposées dans certaines formations et certains services :

— Les effectifs théoriques en personnel à terre subirent une réduction de 10 % dans les unités, des Ière , IIIère et IVème flottes aériennes.

— Les effectifs des unités sanitaires furent réduits de 15 %.

b)  Une meilleure répartition des hommes des différentes classes fut obtenue :

— Par l'interdiction d'utiliser dans les services de la Luftwaffe des hommes de moins de 35 ans.

— Par le prélèvement, dans les unités engagées, des hommes de plus de 35 ans et l'affectation de certains d'entre eux dans les services.

c) Création de grandes imités terrestres. — Avec le personnel ainsi récupéré le Haut Commandement mit sur pied de grandes unités terrestres (divisions) mises à la disposition de l'Armée de Terre. Cette mesure provoqua un mouvement d'effectifs intéressant plus de 100.000 hommes.

Un tel mouvement ne put s'accomplir sans difficultés. Certains régiments à l'effectif de 7.000 hommes ne comportaient encore que 20 officiers en octobre 1942. Mais, le seul fait que la Luftwaffe ait été capable d'entreprendre la création d'unités aussi importantes, met bien en évidence les grandes ressources dont elle disposait encore en personnel avant l'hiver 1942.

Cette organisation présente l'énorme avantage de permettre à la Luftwaffe de sélectionner son personnel et d'envoyer les indésirables dans les régiments d'infanterie de l'Air.

3°)  Les difficultés commencèrent avec l'hiver 1942.

Les pertes subies par la Luftwaffe, tant sur le front nord-africain que sur le front de l'Est dépassèrent toutes les prévisions. En Afrique comme à Stalingrad l'aviation de transport fut employée sur une très grande échelle pour ravitailler des armées entières. De nombreux équipages d'élite périrent dans les Ju 52 ou dans les bombardiers utilisés comme appareils de transport. Les avions de guerre proprement dits, chasseurs, stukas, torpilleurs furent aussi sévèrement éprouvés.

Ainsi aux difficultés résultant du remaniement de son personnel s'ajoutent les difficultés de recomplètement des unités en personnel navigant. Des demandes, formulées par des commandements d'unités, ne furent que tardivement satisfaites. Dans les équipages faits prisonniers à côté du personnel d'élite comptant de nombreuses missions de guerre, on voit apparaître de plus en plus de tout jeunes gens sortant des écoles où leur séjour fut écourté et n'ayant pas même fait leur entraînement de groupe. L'inexpérience de ces équipages est la cause de très nombreux accidents. Enfin, l'attitude de la Luftwaffe à l'égard des aviations satellites est assez caractéristique. Avant 1942, les Allemands méprisaient les pilotes roumains, hongrois, croates, espagnols. Ils refusaient de leur livrer des avions modernes, même pour combattre à leurs côtés, préférant faire monter ces appareils par des équipages allemands, les seuls capables de les mettre en valeur. Depuis, les Allemands ont révisé leur jugement sur leurs Alliés. A condition qu'ils opèrent sous leurs ordres ils sont disposés à leur donner un équipement moderne. A la fin de 1942 et au cours de l'hiver 1942-1943, de nombreux équipages roumains et quelques équipages hongrois s'entraînaient sur des appareils allemands dans des écoles créées par la Luftwaffe en Roumanie et en France. Le projet fut établi visant à la création d'une flotte de 800 appareils de première ligne qui sera assimilée à la Luftwaffe lui permettant ainsi d'économiser autant d'équipages.

Ainsi on vit apparaître une série d'indices certains qui permettent d'affirmer que la Luftwaffe subit dès 1942 une crise très sérieuse de personnel navigant. Cette crise fut d'autant plus grave qu'elle se développa parallèlement à une crise de matériel.

 

III. — FORMATIONS  DES  PILOTES

 

Avant d'être incorporé dans la Luftwaffe, les élèves-pilotes ont passé par les centres de vol à voile organisés par la Fliegerhitlerjugend et le N.S.F.K. (National-Sozialistischer Flieger Korps) véritables pépinières pour le recrutement du personnel navigant de l'Armée de l'Air allemande. La plupart des élèves-pilotes sont titulaires du brevet B, de vol à voile, quelques-uns du brevet C.

Une fois incorporés dans l'Armée de l'Air les élèves-pilotes suivent la progression suivante :

1°) Fliegerausbildungregiment (Régiment d'instruction militaire de l'Aviation).

Toutes les recrues, y compris les élèves-officiers, sont envoyées à cette école, qui s'appelle également « Rekruten-Depôt » de la Luftwaffe.

La durée du stage est de 2 à 3 mois pendant lesquels les recrues reçoivent une instruction militaire générale (discipline générale, école du soldat, culture physique, etc...).

2°) Fluganwärterkompanie (Compagnie d'instruction aérienne),

Les élèves sont envoyés dans ces écoles en sortant du Fliegerausbildungsregiment. Ils effectuent un stage de 2 mois (stage d'entraînement au vol et d'instruction théorique aéronautique).

3°) Ecole de pilotage élémentaire.

La durée du stage dans ces écoles varie de 6 à 8 mois. Les élèves-pilotes sont entraînés d'abord sur avion-école, puis sur appareils plus modernes. Ils effectuent 100 à 130 heures de vol et, en quittant l'école, s'ils sont reçus à l'examen de sortie, ils reçoivent leur brevet de pilote de la Luftwaffe et sont classés en chasseurs ou bombardiers.

4°) Ecoles de perfectionnement par spécialités :

a) Bombardement.

.Au sortir de l'école élémentaire, les élèves-pilotes de bombardement ou de reconnaissance sont envoyés dans une école de perfectionnement où ils effectuent un minimum de 60 heures de vol. Durée du stage : 3 à 6 mois. Entraînement progressif, commencé sur appareils anciens et terminés sur appareils modernes. A la fin du stage mention est portée sur leur brevet du passage dans cette école. Ils sont alors dirigés sur une école de pilotage sans visibilité (P.S.V.), où ils exécutent 15 à 20 heures de P.S.V. Durée du stage : six semaines. Puis ils sont envoyés à une école de bombardement pour une durée de trois mois. Ils y subissent un entraînement par équipage, de jour, de nuit et par tous les temps. A la fin de ce dernier stage ils sont affectés par équipage à une unité combattante.

Résumé de la formation d'un pilote de bombardement

Régiment d'instruction militaire   ...........           2 mois

Compagnie d'instruction aérienne  ..........         2 mois

Ecole de pilotage  élémentaire   ;............         6 mois à 8 mois

Ecole de perfectionnement   ................           3 mois à 6 mois

Ecole de P.S.V.   ................................           6 semaines

Ecole de bombardement   ....................          3 mois

Total : environ 18 mois à 2 ans ............           220 à 270 heures de vol

 

Actuellement (1944) la durée des stages est réduite au minimum. On peut donc admettre que la durée de la formation des pilotes de bombardement ne dépasse guère 17 mois.

b) Chasse.

Au sortir de l'école élémentaire, l’elève-pilote de chasse est envoyé à une école de chasse : durée : 3 mois. L'instruction débute sur des types d'avions périmés et se poursuit sur Me 109 et Fw 190.

Les pilotes qui se destinent à la chasse sur bimoteur sont dirigés au sortir de l'école de chasse sur une école de chasse sur bimoteurs.

 

c) Bombardement en piqué.

Au sortir de l'école élémentaire les pilotes qui se destinent au bombardement en piqué sont dirigés sur les écoles spéciales de bombardement en piqué. Ils y effectuent un stage de trois mois environ. Les élèves exécutent seuls leurs premiers piqués après 15 sorties en double-commande. Le nombre de piqués à faire par jour est facultatif (15 environ), l'altitude normale du début du piqué est de 4.000 mètres environ.

L'instruction tactique et de navigation ne vient qu'en second lieu. La fatigue éprouvée par les pilotes est considérable et il est probable qu'il y a un grand pourcentage de déchet.

 

IV. — RECRUTEMENT DES OFFICIERS DE RÉSERVE

 

Les officiers de carrière de la Luftwaffe se complètent pendant la guerre par des volontaires nommés ultérieurement aspirants (Fahnenjunker), après un stage de formation dans la troupe.

Ces volontaires parviennent surtout de la Flieger H.J. et du N.S.F.K. Les différentes carrières d'officiers dans la Luftwaffe sont :

— Officier aviateur.

— Officier de Flak.

— Officier des Transmissions de l'Air.

— Officier du corps des ingénieurs aéronautiques.

— Officier du service médical.

1°)  Conditions d'engagement.

Les candidats officiers sont engagés d'abord comme volontaires et sont nommés aspirants après un stage dans la troupe qui permet d'apprécier leurs aptitudes.

Ces candidats sont dispensés pendant la guerre du service obligatoire du travail. Les candidats officiers doivent :

— Posséder le baccalauréat ou un diplôme équivalent d'une école supérieure.

— Avoir la nationalité allemande.

— Posséder la langue allemande.

— Etre de souche aryenne.

— Etre apte au service armé.

— Etre célibataire.

— Etre de bonne vie et mœurs.

— Avoir une taille comprise entre 1 m. 70 et 1 m. 85 (pas en-dessous de 1 m. 60).

— Etre âgés de 17 à 24 ans.

2°) Formalités de l'incorporation.

Les candidats passent une visite médicale pour constater s'ils sont aptes au P.N.

3°)  Instruction.

L'instruction des candidats-officiers comprend l'instruction militaire de base, du service dans une unité engagée, un cours dans une école d'armement, puis un cours d'école de guerre.

 

 

 

 

En plus, les candidats font leur entraînement aérien.

Au bout de quatre mois de volontariat, les candidats peuvent être nommés aspirants.

Candidats qui ne sont pas titulaires du baccalauréat :

Ces candidats, après avoir servi pendant plusieurs mois dans la troupe, peuvent être admis à entrer dans la carrière des officiers après avoir suivi un cours pour le recrutement des officiers de guerre (Lehrgang fur Kriegsoffiziernachwuchs).

Corps des officiers ingénieurs de l'aéronautique :

Les candidats doivent être titulaires du baccalauréat. Ils sont soumis à la même instruction que les élèves-officiers jusqu'au moment où, d'aspirants, ils sont nommés sous-lieutenants. Ils suivent alors des cours techniques : d'abord un stage pratique de six mois dans un atelier aéronautique, puis trois années d'études techniques (comparable à l'enseignement de l'Ecole supérieure aéronautique) pendant lesquelles le candidat effectue plusieurs stages dans divers ateliers spécialisés.

 

V. — LES  UNIFORMES DE L'ARMÉE DE L'AIR

 

L'Armée de l'Air allemande a un uniforme de couleur gris bleu qui est le même pour l'aviation, l'artillerie anti-aérienne, les transmissions et les services.

Les troupes de l'Armée de l'Air portent :

— La casquette avec la grande tenue, la tenue de sortie et la tenue de service;

— Le casque avec la tenue de parade et la tenue de campagne;

— Le calot avec la petite tenue de service.

La vareuse est à col ouvert. Avec la tenue de parade, la tenue de service et de campagne, le pantalon est remplacé par la culotte et les bottes.


File7573 WEB

Deux pilotes de He 111 en tenue de vol .
 

VI. — HIÉRARCHIE

 

Insignes de grades. — Couleurs distinctives des subdivisions d'armes et des services de l'Armée de l'Air

Dans l'Armée de l'Air, les grades se reconnaissent aux insignes portés sur les épaulettes (officiers) ou les pattes d'épaules (sous-officiers et soldats) et sur les écussons le col des différentes tenues.

Toutefois, sur la tenue de vol de l'aviation, les insignes de grades sont portés sur chaque bras, entre le coude et l'épaule.

Les insignes de grades sont lés mêmes pour toutes les subdivisions d'armes et les services de l'Armée de l'Air. Seule, la couleur de l'écusson de col, du liseré des pattes d'épaules ou du fond de l'épaulette permet de différencier entre eux les subdivisions d'armes et les services.

 

 

 

 

 

c) Insignes de grades portés sur la tenue de vol

(Sur chaque bras entre le coude et l'épaule)

 

General der Flieger (Général de corps d'armée)                       3 ailes en métal jaune au-dessus d'un galon jaune.

Generalleutnant  (Général de  division)                         2 ailes en métal jaune au-dessus d'un galon jaune.

Generalmajor (Général de brigade)                                         1 aile en métal jaune au-dessus d'un galon jaune.

Oberst (Colonel)                                                                    3 ailes en métal blanc au-dessus de deux galons blancs.

Oberstleutnant  (Lieutenant-colonel)                                        2 ailes en métal blanc au-dessus de deux galons blancs.

Major (Commandant)                                                             1 aile en métal blanc au-dessus de deux galons blancs.

Hauptmann (Capitaine)                                                           3 ailes en métal blanc au-dessus d'un galon blanc.

Oberleutnant (Lieutenant)                                                        2 ailes en métal blanc au-dessus d'un galon blanc.

Leutnant (Sous-lieutenant)                                                       1 aile en métal blanc au-dessus d'un galon blanc.

Oberfeldwebel (Adjudant-chef)                                              4 ailes métal blanc.

Feldwebel   (Adjudant)                                                           3 ailes métal blanc.

Unterfeldwebel (Sergent-chef)                                                2 ailes métal blanc.

Unteroffizier  (Sergent)                                                           1 aile   métal blanc.


Repost 0
Published by aerophile - dans Histoire
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 13:57

CHAPITRE III

**************

ORGANISATION TERRITORIALE

 

  

***********************

  

 

I. - GÉNÉRALITÉS.

 

 

II. - LES SUBDIVISIONS AÉRIENNES (LUFTGAUEN)

 

*************************

 

I. — GÉNÉRALITÉS — HISTORIQUE

 

Le territoire du Reich fut d'abord divisé en sept régions aériennes ou réseaux aériens (Luftkreis). Le tableau suivant indique les emplacements de leurs P.C. :

Luftkreis I :      Kônigsberg

Luftkreis II :     Berlin

Luftkreis III :    Dresdcn (Dresde).

Luftkreis IV :   Munster

Luftkreis V :     Mùnchen (Munich)

Luftkreis VI :   Kiel

Luftkreis VII:   Braunschweig (Brunswick)

 

Chaque commandant de Luftkreis avait sous sa dépendance les commandements suivants :

Commandant des unités volantes;

Commandant des unités de D.C.A.;

Commandant des écoles et centres de recrutement;

Commandant des services de région aérienne;

Commandant des subdivisions aériennes (Luftgauen) dépendantes.

A chaque région (Luftkreis), étaient une à trois subdivisions (Luftgauen).

 

Les subdivisions aériennes (Luftgauen)  avaient pour principales charges :

1° En temps de  paix :

— L'organisation territoriale du réseau de repérage et d'alerte;

— Le contrôle de la protection anti-aérienne civile et industrielle;

— La D.C.A.;

— Les transmissions;

— La mise en service et la surveillance des terrains d'opérations.

2°  En temps de guerre :

— La défense anti-aérienne du territoire.

Le commandant de Luftgau est responsable :

a) De la défense passive;

b) De l'emploi de la D.C.A. territoriale;

c) De l'utilisation de la chasse affectée à la défense du territoire.

— La justice militaire.

Du Luftgau dépend le tribunal militaire de l'aviation.

Dans le courant de 1938, les Luftkreis furent supprimés. Les Luftgauen furent chargés de toutes les questions territoriales, héritant, dans leur secteur plus restreint, des fonctions des Luftkreis. En même temps, des organismes nouveaux furent créés, chargés en particulier de l'instruction et de l'entraînement du personnel, de la prépa­ration générale de la guerre aérienne : les « Luftwaffengruppen » au nombre de trois et les « Luftwaffenkommandos » au nombre de trois également.

En 1939, les Luftwaffengruppen furent dissous et remplacés par les Flottes aériennes. La flotte aérienne est à la fois un commandement tactique et territorial. Le commandant d'une flotte a la haute main sur l'organisation du territoire dans la zone où se déploient les unités qu'il contrôle. Les commandants des Luftgauen de cette zone sont donc sous ses ordres. Il conserve également un lien avec les Luftgauen du territoire constituant la circonscription initiale de la flotte.

 

II. — LES SUBDIVISIONS AÉRIENNES (LUFTGAUEN)

 

La création des flottes aériennes a considérablement accru l'importance des Luftgauen, certaines charges relevant primitivement des Luftkreis leur ayant été attribuées. Les commandants des Luftgauen situés dans la circonscription d'une flotte sont sous les ordres directs du commandant de cette flotte. Les mouvements opérés par les flottes peuvent amener plusieurs flottes sur le territoire d'un même Luftgau. Celui-ci reste rattaché à la flotte qui le contrôlait initialement.

 

1°)  Attributions des commandants de Luftgau.

 

Le commandant de Luftgau qui, en principe, est un général de la Flak ayant rang de général de C.A., est directement responsable, sur le territoire de la subdivision :

— De l'organisation à terre des unités aériennes;

— De l'organisation de la défense aérienne des objectifs militaires et civils;

— De l'emploi des unités de chasse pour la défense des villes ou des régions industrielles;

— De l'emploi de la D.C.A. et des unités qui en dépendent;

— Du ravitaillement en vivres, munitions et matériels divers des unités aériennes et des unités de D.C.A.

Le commandant de Luftgau est secondé par un chef d'Etat-Major qui est en général colonel ou lieutenant-colonel d'Etat-Major navigant.

Pour l'organisation de la défense aérienne, le territoire du Luftgau est divisé en un nombre variable de secteurs dont les commandants portent le titre de « Luftwertei-digungskommando » (commandant de la défense aérienne du secteur de l'Air) et ont, eu principe, rang de général de division. La défense anti-aérienne des villes d'impor­tance particulière : Berlin, Hambourg, Dusscldorf, est confiée à un commandement ayant l'importance d'un secteur de l'air et rattaché également au Luftgau.

 

2°) Liste des Luftgauen.

a) Sur le territoire du Reich, le Protectorat de Bohème-Moravie et le Gouvernement Général de Pologne :

Luftgaukommando       I :                     Koenigsberg

Luftgaukommando       II :                   Posen

Luftgaukommando       III :                  Berlin

Luftgaukommando       IV :                  Dresden (Dresde)

Luftgaukommando       VI :                  Münster

Luftgaukommando       VII :                 Mûnchen (Munich)

Luftgaukommando       VIII :               Breslau

Luftgaukommando       XI :                  Hannover (Hanovre)

Luftgaukommando       XII :                 Wiesbaden

Luftgaukommando       XIII :               Nuremberg

Luftgaukommando       XVII :  Wien (Vienne)

 

Le protectorat de Bohème et de Moravie est régi par le XVIIe Luftgau, le Gouvernement général de Pologne par le IIe et en partie par le VIIIe.

b) Dans les territoires occupés, en dehors du Protectorat de Bohème-Moravie et du Gouvernement général de Pologne, il a été créé, à partir de décembre 1942, des Luftgauen sans numéro.

Luftgau            Norwege : Oslo (Luftflotte 5) ;

Luftgau            Finlande : Rovaniomi (Luftflotte 5) ;

Luftgau            Hollande : Amsterdam ou La Haye (Luftflotte 3) ;

Luftgau            Belgique et Nord de la France : Bruxelles (Luflflotte 3) ;

Luftgau            France de l'Ouest dont l'E-M. était à Etampes (Luftflotte 3) ;

Luftgau            Sud dont l'E.-M. était à Rome (Luftflotte 2) ;

Luftgau            Sud-Est : Athènes (Commandement du S.-E.) ;

Luftgau            Crête : La Canée

Luftgau            Russie du Sud dont l'E.-M. était à Dniepopetrovsk après avoir été à Kiev (Luftflotte 4);

Karkov et Rostov ont également servi de siège à des E.-M. de Luftgauen pour le secteur méridional du front russe;

Luftgau            « Moscou » dont l'E.-M. était à Smolensk (Luftflotte 4).

 

3°) Organisation de l’E.-M. d'un Luftgau.

 

L'Etat-Major d'un Luftgau comprend les organismes suivants :

a) Le service de la justice militaire;

b) Intendance;

c) Service de santé;

d) Section de commandement ou d'opération (Fûhrungsgruppe) ;

e) Service des transmissions (Nachrichtenfùhrer) ;

f) Direction des Services (Quartiermeister) ;

g) Ingénieur en chef (Chefingenieur) ;

h) Service du personnel (Adjudantur) ;

i) Service du trafic aérien civil et du vol à voile;

j) Commandement des transports.

a) Service de la justice militaire :

Ce service s'occupe de toutes les questions de justice militaire sur le territoire du Luftgau; il comprend un tribunal militaire.

b) Intendance :

L'intendance est dirigée par un fonctionnaire civil ayant rang de général. Elle comprend trois services :

— Services Administratifs A;

— Services Administratifs B;

— Service des Domaines.

— Les services administratifs A comprennent sept sections :

1ère section : Bilan financier;

2e section : Administration du personnel militaire;

3e section : Administration du personnel civil;

4e section : Vivres;

5e section : Habillement;

6e section : Organisation des services;

7e section : Litiges.

— Les services administratifs B comprennent cinq sections :

1ère section : Ameublement;

2e et 3e section : Logements;

4e section : Gestion des terrains;

5e section : Installations mobiles.

 

— Le service des Domaines se subdivise en cinq sections :

1ère section : Services généraux et territoriaux;

2e section : Constructions;

3e section : Ingénieurs;

4e section : Installations de machines industrielles;

5e section : Géodésie.

c) Service de Santé.

II règle les questions suivantes :

1° Questions du personnel (officiers, sous-officiers, troupe);

2° Organisation du service de santé : liaison avec les autres forces armées;

3° Assistance médicale, soins, etc...;

4° Questions chimico-pharmaceutiques.

d) Section de Commandement ou d'opération (Fürungsgruppe).

Du chef de cette section dépendent les services suivants :

1°) Emploi des forces aériennes. — Dispositions concernant l'emploi et l'entraînement des unités de chasse réparties pour la défense de la zone. Dispositions générales relatives à l'instruction militaire du personnel de la « Fliegertruppe », soit des recrues dans les « Fliegerausbildung regimente » (centre de recrutement et d'instruction du personnel de l'aviation), soit du personnel ancien déjà en service dans les unités réparties dans la circonscription du « Luftgau ».

2°) Emploi des forces de D.C.A. — Dispositions concernant l'emploi et l'entraînement des unités d'artillerie de D.C.A. Dispositions générales relatives à l'instruction militaire du personnel de la « Flakartillerie », recrues ou anciens.

3°) Protection anti-aérienne civile. — Surveillance de l'exécution des dispositions concernant l'organisation, l'instruction et l'équipement du personnel du service civil de protection anti-aérienne. Dispositions de caractère technique nécessaires à la protection civile et de la troupe.

Sous la dépendance de ce service se trouve le « Service des objectifs à protéger » qui possède des renseignements particuliers sur chaque objectif militaire ou industriel à protéger.

4°) Fortifications. — Etude des projets de construction de positions de batteries de D.C.A. mobiles ou permanents; surveillance de ces constructions.

5°) Renseignements. — Recueille et étudie les renseignements sur l'ennemi. Lutte contre l'espionnage et le sabotage; propagande.

6°) Photographie.

7°) Météorologie.

e) Service des transmissions, constitué par :

1°) Service « Fil ». — Installation et gestion des communications téléphoniques et télégraphiques. Matériel. Organisation et emploi. Dispositions pour l'instruction professionnelle du personnel en service dans les unités réparties sur le territoire du « Luftgau ».

2°) Service radio. — Installation et gestion du service radio et de sécurité en vol. Matériel RT. Organisation et emploi. Dispositions pour l'instruction du personnel comme pour le service précédent.

3°) Service de repérage. — Organisation et emploi. Personnel.

Le Commandant du service des transmissions a sous ses ordres directs un « Régiment de transmissions » constitué par trois bataillons :

— Bataillon de téléphonistes qui comprend un nombre variable de compagnies pour la construction des lignes permanentes ou volantes. Chaque compagnie est composée de: un peloton «Exercice téléphonique», trois pelotons «Constructions», un peloton « Centraux ».

— Bataillon RT.

— Bataillon réseau de repérage dont fait partie une compagnie radio motorisée.

Du commandement du service des télécommunications dépend en outre un nombre variable, selon le nombre des aéroports, de batteries motorisées de projecteurs lourds de 150 centimètres pour l'éclairage des terrains d'atterrissage.

Le « Nachrichtenfuhrer » donne aussi les directives concernant l'instruction militaire de la « Nachrichtentruppe ».

f) Direction des services.

Dans chaque « Luftgau » existe une organisation appelée « Luftzeuggruppe » (groupe des services du matériel aéronautique). Celle-ci est commandée par un général de brigade ou de division aérienne qui prend le nom de Quartiermeister (surintendant aux services du matériel aéronautique).

Pour l'exercice de ses fonctions, le « Quartiermeister » est assisté d'un chef d'Etat-Major qui a généralement le grade de Colonel d'Etat-Major.

Le « Luftzeugruppe » est constitué par les cinq services suivants :

1°) Secrétariat.

2°) Appareils et moteurs.

3°) Matériel aéroportuaire — carburants et lubrifiant — avion.

4°) Armement et munitions (y compris la Flak).

5°) Véhicules, carburants et lubrifiants auto.

Tous ces services sont dirigés par des officiers supérieurs ou des fonctionnaires civils de grade équivalent. Le deuxième service est particulièrement développé et important.

 

Dépendent, en outre, du « Quartiermeister » :

— Les magasins principaux de zone (Luftpark) et les magasins secondaires de zone, pour le matériel spécial aéronautique de l'artillerie et des transmissions.

— Les dépôts principaux et secondaires de munitions (Lufthauptmunitionsanstalt et Luftmunitionsanstalt).

— Les dépôts principaux de carburants et de lubrifiants.

— Le Commandant des colonnes motorisées de ravitaillement qui dispose : De colonnes motorisées pour le ravitaillement en carburant; De colonnes motorisées pour le ravitaillement en bombes et munitions; De colonnes motorisées pour le ravitaillement en matériel divers;

De compagnies d'hommes de peine pour les opérations de chargement et de déchargement.

g) L'ingénieur en chef.

C'est lui que le commandant et le chef d'Etat-Major du « Luftgau » consultent sur les questions techniques.

h) Service du personnel (Adjudantur). Il comprend trois services :

1°)  Officiers. Service subdivisé en trois sections :

lre section. — Personnel navigant.

2e section. — Artillerie de D.C.A. et transmissions.

3e section. — Officiers de réserve et en affectation spéciale.

2°) Sous-officiers et troupe, constitué par trois sections :

lre section. — Questions générales.

2e section. — Volontaires et réserve.

3e section. — Mouvements du P.N. Indemnités de vol.

i) Service du trafic aérien civil et du vol à voile.

Ce service s'occupe :

a) De la surveillance de la navigation aérienne civile.

b) Organisation et développement du vol à voile, entraînement,

j) Commandement des transports.

C'est un organe de liaison et de collaboration qui dépend à la fois du chef d'Etat-Major du « Luftgau » et de la « Délégation des Transports» de l'Armée de terre.

C'est de cet organisme que dépend l'intendant pour ce qui concerne les transports ferroviaires. Le Commissaire présente à la « Délégation des Transports » les demandes du « Luftgau » et cherche à concilier les intérêts de l'aviation avec les disponibilités effectives de la délégation elle-même.

— Surveillance des aéroports et de leurs installations, des terrains privés, des terrains pour le vol à voile et des terrains de secours.

— Surveillance de l'activité locale des sociétés aériennes.

— Surveillance des manifestations aériennes et vols de propagande.

— Surveillance des associations sportives aéronautiques.

— Développement des examens d'aptitude au pilotage.

— Enquête sur les incidents de vol (si ces enquêtes ne sont pas déjà faites par d'autres autorités).

Le personnel en service dans les « Luftämter » et les organisations périphériques est pris surtout dans le corps du R.L.A.D. ou « Reichsluftaufsichtsdîenst » (service de surveillance aérienne du Reich) qui fait partie de la « Fliegertruppe ». Le personnel du R.L.A.D. est composé de fonctionnaires militaires (Wehrmacht beamten) appartenant aux administrations militaires et d'aviateurs de la « Fliegertruppe».

Il existe trois grades chez les fonctionnaires.

Obermeister : équivalent au grade de lieutenant.  

Meister : équivalent au grade de sous-lieutenant.

Untermeister : équivalent au grade d'adjudant.

L'instruction technique du personnel du R.L.A.D. est donnée dans une école spéciale de Berlin.

Les sièges des seize « Luftàmter » sont à Kœnisberg, Berlin, Stettin, Hambourg, Hanovre, Dresde, Breslau, Munich, Cologne, Wiesbaden, Munich, Nuremberg, Stuttgart, Vienne, Prague et Posen.

On suppose qu'en temps de guerre, toute l'organisation des « Luftàmter » est placée sous l'autorité des Luftgauen.

Repost 0
Published by aerophile - dans Histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Le bloc-note de aerophile
  • Le bloc-note de aerophile
  • : Receuil de reportages et de textes divers et variés sur l'histoire aéronautique pour faciliter la vie des chercheurs et des amateurs d'aviation.
  • Contact

Profil

  • aerophile
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.

Recherche