Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 14:02

II. - LE MINISTÈRE DE L'AIR

 

Le Ministère de l'Air ou Reichsluftfahrtministerium (R.L.M.) est dirigé au nom de Gœring et d'après ses directives par le secrétaire d'Etat à l'Air, adjoint au Ministre. Ce poste est occupé depuis la création de la Luftwaffe par le Maréchal Milch, fidèle collaborateur de Gœring qui, en son absence, remplit les fonctions de Ministre. Le Maréchal Milch remplit en outre les fonctions d'Inspecteur Général de la Luftwaffe et, depuis la mort du Général Udet, celles de « Generalluftzeugmeistèr » (Chef du service du matériel aéronautique). Il a sous son autorité :

a) Le « Gcneralluflzeugmeistcr », fonctions remplies par lui-même comme on vient de le voir;

b) Le « Chef der Luftwehr » qui groupe sous son autorité les trois directions de l'Administration, des Ecoles et des Transports aériens;

c) Un Général Z.b.v. (zu besonderen Verwendung : à la disposition du commandement) chargé de superviser toutes les inspections et remplissant en fait au nom de Milch les fonctions d'Inspecteur Général de la Luftwaffe.-


File7551 WEBAppareil Arado 66 appareil école, en version armée.
 

A — LE GENERALLUFTZEUGMEISTER.

 

Le Generalluftzeugmeister est responsable de lu production aéronautique au point de vue quantitatif et au point de vue qualitatif. I1 contrôle et coordonne l'activité des industries aéronautiques et la répartition du matériel. Il dispose  des organismes suivants :

1°)      Conseil Supérieur des Recherches aéronautiques.

2°)    Conseil de l'Industrie aéronautique.

3°)      Direction du Personnel technique.

4°)      Direction Général des Plans de fabrication.

5°)      Direction Générale Technique.

6°)      Bureau d'études pour l'amélioration de la Flak.

7°)      Direction Générale des Services.

8°)      Direction de l'Administration et du budget industriel.

 

File6859_doc_2_WEB.jpg 

 

1°)   Le Conseil Supérieur des Recherches aéronautiques.

Le Conseil Supérieur des Recherches aéronautiques (Forschungsfuhrung) est dirigé par un groupe de quatre hommes qui sont actuellement : le professeur Prandtl, de l'institut Kaiser Wilhehm de Gottingen; le Ministerialdirektor Baumker, chargé des questions relatives au personnel des instituts de recherche; le professeur Georgû, directeur de l'institut aérodynamique d'Ainring, et le professeur Seewald, directeur de l'institut aérodynamique d'Aix-la-Chapelle. Sous les ordres de ce groupe est placé un bureau d'études techniques composé d'officiers ingénieurs de l'Aéronautique. Pour ses études et recherches, le « Forschungsfuhrung » s'appuie sur le travail des différents « centres de recherches aéronautiques » et des « laboratoires aérotechniques » des Universités. Il leur donne des directives en répartit les charges et en finance les recherches. Il contrôle en ou Ire toute la presse technique aéronautique. Le fruit de ses recherches est soumis à la Direction générale technique et, après son accord, mis à la disposition des bureaux d'études des entreprises qui doivent s'en servir pour l'amélioration du matériel de série.

 

2°)   Le Conseil de l'industrie Aéronautique.

La dénomination exacte de ce Conseil est « Industrierat des Reichsmarschalls fur die Fertigung von Luftwafïengeràt » (Conseil industriel du Maréchal d'Empire pour la production du matériel aéronautique). C'est un organisme purement industriel, qui joue le rôle de conseiller technique du Ministre. 11 est présidé par le Maréchal Milch en sa qualité de Generalluftzeugmeister, et composé de quelques conseillers choisis parmi les dirigeants techniques de l'industrie aéronautique (Werner, Frydag, Heyne, Lahs et quelques autres). Trois d'entre eux sont placés à la tête des « groupements principaux de la fabrication aéronautique » (Hauptausschuss) :

Frydag dirige le groupement des cellules (Hauptausschuss Zellen) ; Werner celui des moteurs (Hauptausschuss Triebwerke) ;

Et Heyne celui des accessoires, armes et instruments de bord (Hauptausschuss Ausrûstung).

Chacun de ces groupements principaux se subdivise en un certain nombre de Sonderausschuss ou groupes spécialisés dans chacune des branches de l'industrie (un pour chaque type d'avion, de moteur ou d'accessoire). A la tête de chacun de ces Sonderausschuss est placé un Sonderausschussfuhrer responsable de la production qualitative et quantitative de son groupe devant celui des trois Hauptausschussfuhrer dont il dépend. Chacun de ces Sonderausschussfuhrer peut donner tous les ordres qu'il juge nécessaires dans le cadre de son groupe pour l'exécution des plans prévus.

Toute cette organisation verticale de l'industrie aéronautique allemande est mise sur pied par le Ministère de l'Air qui désigne les Sonderausschussfuhrer sur proposition du Conseil de l'Industrie.

3°)   Direction du Personnel technique.

La Direction du Personnel technique (Amtsgruppe Flugtechnisches Personal) est placée sous l'autorité du Général Heydenreich qui a les mêmes attributions que le Directeur du Personnel militaire en ce qui concerne le personnel technique.


File7552 WEBUn Dornier 17 de bombardement. 



         4°) La Direction Générale des Plans de fabrication.

Le Directeur général des Plans de fabrication (Plammgsamt) est le Général Von der Heyde. 11 a la charge d'établir les plans de fabrication et de répartition des matières premières d'après les desiderata de l’Etat-Major et en fonction des possibilités de l'industrie.

Dans ce but :

— Il recueille, par l'intermédiaire des Sonderausschussfuhrcr et des trois Haupt-ausschussfuhrer du Conseil de l'Industrie tous les éléments concernant la capacité de production des différents groupes et leurs besoins en matériel et personnel.

— Il reçoit du Ministère de l'Armement les dotations trimestrielles de maliùiVM premières accordées aux armements aériens.

— Il reçoit de l'E.M.G.A. des instructions sur les différents types à produire.

— Il reçoit de la Direction Technique des notes sur les modifications à faire et sur les perfectionnements susceptibles de réduire les heures de travail.

Lorsque les programmes sont établis et avant qu'ils n'entrent en application, ils sont discutés dans le détail par chaque Sonderausschussfuhrer en présence du Haupt-ausschussfuhrer intéressé.

La Direction Générale des Plans de fabrication comprend cinq services :

a) Le service des programmes de fabrication (Amtsgruppe Gerate und Industrie-planung) comprenant cinq bureaux s'occupant des questions suivantes :

— Etablissement des programmes (Programmgestaltung).

— Matières premières (Rohstoffe).

— Programme de développement industriel (Industrieausbauplanung).

— Programme du personnel de l'industrie (ïndustriepersonalplanung).

— Liaison avec le Ministère de l'Armement.

b) Le service des travaux spéciaux (Bùro fur Sonderaufgaben).

c) La direction des services de liaison technique (Bùro fur Verbindung Zu den Verbindungsstellen).

d) Le service des carburants et lubrifiants (Mineralôle).

e) Le service des armements aériens nationaux et étrangers (Inlands-und Aus-landsluftrùstung).

f) Le service de l'économie de guerre (Amtsgruppe Wehrwirschaft) comprenant quatre sections :

— Organisation de l'économie de guerre.

— Technique des armements.

— Contre-espionnage et surveillance des établissements industriels.

— Emploi du personnel de l'industrie.

5°)  Direction Générale Technique.

La Direction Technique (Technisches Amt) est dirigée par le Colonel Vorwald qui est responsable devant le Generalluftzeugmeister de la qualité et de la quantité du matériel aéronautique de la Luftwaffe. Elle donne des directives pour la construction et l'amélioration du matériel. Elle se subdivise en sept services.

a)      Le service de l'amélioration du matériel (Amtsgruppe Entwicklung).

Ce service comprend neuf sections, dirigées chacune par un ingénieur général. Ces neuf sections s'occupent respectivement des questions suivantes : ' "

— Cellules.

— Moteurs.

— Matériel de transmissions et de navigation.

— Equipement.

— Armes de bord.

— Armement offensif (bombes, lance-bombes et viseurs).

— Matériel au sol.

— Matériel d'instruction.

— Matières premières.

b) Le commandement des centres expérimentaux.

Tous les centres expérimentaux aéronautiques de l'Allemagne et des pays occupés sont dirigés par le Colonel Petersen qui est responsable du contrôle expérimental des prototypes fabriqués par les différentes firmes.

c) Le service de réapprovisionnement (Amtsgruppe Beschaffung).

Ce service, dirigé par l'ingénieur général Hertel, est subdivisé en cinq sections qui traitent respectivement les questions suivantes :

— Réparations au front.

— Cellules.

— Moteurs.

— Matériel de transmissions et navigation.

— Equipement.

— Armes de bord.

— Armement offensif (bombes, lance-bombes, viseurs).

— Matériel au sol.

C'est grâce à la collaboration étroite de ces trois premiers services de la Direction Technique (améliorations, centres expérimentaux, réapprovisionnements) que le lance­ment des séries de production se fait sans retard. En effet, dès qu'un prototype donne satisfaction et est susceptible d'amélioration, l'ordre est donné de commencer une première série réduite, même si le matériel n'atteint pas les performances prévues. Cette première série, appelée série zéro, est de l'ordre de 20 à 30 unités pour les cellules et 200 à 300 pour les moteurs. Une première liste de modifications est adressée aux entreprises pour cette série. Puis les améliorations suivantes sont étudiées par les centres expérimentaux et le service améliorations et soumise au service des réapprovisionnements qui examine les conditions dans lesquelles ces modifications peuvent être faites sans trop modifier la série.


          File7553 WEBUn Heinkel 111 qui c'est viandé , les traces des moteurs dans le sol sont bien visibles.


           d) Le service -technique de la production
(Fertigung).

Ce service, dirigé par le Colonel-ingénieur Fisher, a pour but de donner des règles de travail pour que la fabrication et la réception soient faites le plus rationnellement possible. Il comprend trois sections qui s'occupent des questions suivantes :

— Règles de fabrication.

— Règles de réception.

— Appareils et instruments de réception.

e) Le service de surveillance technique (Bauaufsicht),

Ce service, dirigé par le Colonel-ingénieur Meier, est en liaison avec les services de contrôle de chaque entreprise : il vérifie que le matériel construit correspond bien aux commandes faites. C'est de ce service que dépend le service de réception (Prüfstelle fur Luftfahrzeugc).

f) Le service technique des unités (Truppentechnik).

Ce service, dirigé par le Général-ingénieur Hübner, a pour mission d'établir les règles d'emploi, de manutention et d'entretien du matériel dans les Unités.

g)  Service des torpilles (EntwicHung, Ferligung, Beschaffung Lufttorpedo).

Ce service s'occupe de tout ce qui concerne l'étude, la production et la répartition des torpilles.

6°)  Bureau d'études pour l'amélioration de la Flak (Amtsgruppe Flakentwicklung).

Ce bureau, dirigé par le Général Von Renz, comprend quatre sections :

— Balistique (Ballistik).

— Amélioration des instruments (Geràtecntwicklung),

— Questions techniques (Technische Ângelegenheiten).

— Amélioration des armes-(Waffcnentwicklung).

7°)  Direction Générale des Services (Nachschubamt).

Le Directeur général des Services, Général Doerstlung, a pour mission :

— De pourvoir à tout le ravitaillement de l'Aviation sçlon les directives du Gf.Q.G.

— D'administrer, de stocker et de répartir tout le matériel destiné à la Luftwaffe.

Il a sous sa dépendance six bureaux, dirigé chacun par un Général ou un Colonel ou un fonctionnaire assimilé.

1er bureau : « Organisation des services» (Organisation des Nachschubs).

Ce bureau comprend quatre sections :

1ère section. — Déplacement des unités. - Transports.

2ème section. — Personnel et Budget.

3ème section. — Liaison avec l’Etat-Major Général.

4ème section. — Questions organiques de la Direction Générale des Services.

2ème bureau : Matériel volant (Fliegerisches Gérât).

Ce bureau comprend trois sections.

1ère section. — Stockage des appareils et pièces de rechange.

2ème section. — Distribution des appareils et pièces de rechange.

3ème section. — Calcul des besoins en pièces de rechange.

3ème bureau : Matériel à usage général, photo, transmissions, carburants et lubrifiants.

Ce bureau comprend quatre sections :

1ère section. — Matériel à usage général, machines et accessoires, matériel ferroviaire.

2ème section. — Matériel de transmissions.3e section. — Carburants et lubrifiants.

4ème section. — Matériel photographique.

4ème bureau : « Matériel de la Flak, armes et munitions ».

Ce bureau comprend quatre sections :

1ère section. — Flak.

2ème section. — Armes de bord et portatives.

3ème section. — Ballons de barrages.

4ème section. — Munitions.

5ème bureau : « Missions spéciales, services extérieurs » (Sonderaufgaben, Aussen-dienst). Ce bureau dirige les inspections techniques; son chef est continuellement en voyage d'inspection.

Ce bureau comprend trois sections qui traitent les questions :

1° Stockage du matériel dans les zones d'opérations;

2° Organisation des magasins centraux et dispositions relatives à la comptabilité du matériel ;

3° Conservation et économie du matériel.

6ème bureau ou bureau K (Kraftfahrzeuggerât, Motorisierung : véhicules automobiles,motorisation).

La Luftwaffe n'a pas de service automobile autonome. Elle reçoit de l'armée de terre ses véhicules et ne fait que les petites réparations.

Le bureau K comprend quatre sections :

1° Technique;

2° Administration* et distribution;

3° Réparations;

4° Pneus, carburants et lubrifiants.


File7556 WEBDeux Focke-Wulfe 58 , ces appareils servaient probablmenet d'avions écoles.


8°) Direction de l'Administration et du Budget industriel (Industriewirtschaftsamt).

Le Directeur général de l'Administration et du Budget Industriel est le Ministerialdirektor Ceyka. Sa direction se subdivise en trois sections :

1ère section, — Organisation, - Contrats. - Exportations.

2ème section. — Contrôle des prix.

3ème section, — Financement des industries.

 

B — LE CHEF DER LUFTWEHR.

Le « Chef der Luftwehr » est le Général Forster. Son titre pourrait être traduit en français par «chef de la Défense aérienne», mais en réalité ses attributions sont beaucoup plus étendues que son titre ne pourrait le laisser supposer. Il a sous son autorité trois directions :

— La direction générale des services administratifs (Luf twaflenverwaltungsamt) ;

— La direction des Ecoles (Ausbildungswesen) ;

— La direction des Transports aériens ou des Services de l'Air (Allgemeines Luftamt).

1°) Direction générale des Services administratifs.

La Direction générale des Services administratifs est un organisme qui groupe quatre directions :

1ère Direction.

La 1ère Direction (Intendance) comprend quatre services :

— Budget;

— Habillement;

— Ravitaillement en vivre;

— Contrôle.

— Le Service du Budget s'occupe de l'établissement et de la répartition du budget de l'Armée de l'Air et contrôle les comptes rendus d'administration.

— Le Service d'Habillement s'occupe de prévoir les besoins en habillement, d'obtenir les matières premières nécessaires du commandement en chef de la Wehrmacht, de les répartir, de donner des ordres pour l'aire assurer la confection de l'habillement nécessaire, de stocker ce matériel dans ses magasins d'habillement, de le répartir et le distribuer, de prendre des dispositions nécessaires pour la réparation du matériel d'habillement.

— Le Service du Ravitaillement en vivres s'occupe de toutes les questions relatives à l'organisation et l'approvisionnement des mess et ordinaires : c'est elle qui fixe et distribue les rations spéciales et les rations de guerre, qui établit les tableaux de prévision de vivre et qui forme le personnel de cuisine.

— Le Service du Contrôle a pour but de contrôler et d'inspecter l'habillement et la nourriture du personnel de l'Armée de l'Air.

2° Direction.

La 2ème Direction (Administration) comprend un grand nombre de services qui s'occupent respectivement des questions suivantes :

— Organisation. - Etude et réglementation de l'organisation générale des services administratifs de la Luftwaffe.

— Importations. - Importation des marchandises nécessaires à la Luftwaffe.

— Dommages de guerre.

— Soldes et Salaires.

— Logement. - Réquisitions d'immeubles et logement du, personnel.

— Protection contre l'incendie.

— Questions foncières. - Achats et réquisitions de terrain.

— Locaux militaire.

— Matériaux de chauffage.

— Energie électrique.

—    Agriculture. - Ensemencement et camouflage des terrains.

3ème Direction.

La 3ème Direction (Génie de l'Air) a pour mission l'élaboration et l'exécution des plans relatifs à la construction des terrains, bases, hydrobases, champs de tir, casernes, dépôts de munitions et de carburant, stations d'émissions radio, hôpitaux, etc...

Elle se subdivise en trois services :

— Le service de l'intérieur du Reich (Bauamker).

— Le service des zones de guerre et pays occupés(Feldbauamker).

— Un service de surveillance générale (Baugruppe).

Actuellement le service de l'intérieur emploie 7.000 fonctionnaires et le service des pays occupés 10 à 11.000.

 

4ème Direction.

La 4ème Direction est la Direction du Personnel civil. Elle comprend trois bureaux :

— 1er bureau : Questions générales regardant les fonctionnaires;

— 2ème bureau : Administration des fonctionnaires techniques;

— 3ème bureau : Administration des employés et ouvriers.

Ce 3ème bureau est beaucoup plus important que les deux premiers car il doit s'occuper de toutes les questions juridiques concernant les ouvriers, des contrats de travail, de la répartition de la main-d'œuvre allemande et étrangère dans la Luftwaffe et dans l'industrie, des traitements et salaires des ouvriers, des congés payés, de la main-d'œuvre féminine et des cantines et œuvres sociales pour ouvriers.

 

2°) La Direction des Ecoles.

Le Directeur des Ecoles est appelé Chef A.W. (Ausbildungswesen). Il est non seulement chargé de l'instruction et de l'entraînement du personnel, mais encore de l'élaboration des règlements aéronautiques et de la photographie aérienne. Il est assisté d'un chef d'E.M. ayant rang de Général de Division. L'organisation centrale dont il dispose est composée de trois services.

— Le Service de l'instruction et de l'entraînement (Ausbihlungsabteilung) qui comprend six bureaux traitant les questions suivantes :

— Etudes et programmes d'instruction.

— Personnel.

—    Matériel.

— Ecoles de pilotage.

— Ecoles techniques.

— Administration.

Le Service des règlements (Vorschrit'tenbearbeitung) qui élabore et modifie les règlements de l'Aéronautique en liaison avec les différentes inspections.

Le Service de la photographie aérienne (Luftbilwescn) qui s'occupe de toutes les questions de la photographie aérienne militaire et civile. Il se subdivise en cinq bureaux :

1er bureau : Organisation du service photographique.

2ème bureau : Matériel photo.

3ème bureau : Cinéma.

4ème bureau : Interprétation photographique.

5ème bureau : Laboratoires et classement des photos.

 

3°)  La Direction des Transports aériens.

La Direction des Transports aériens ou des Services de l'Air (Allgemeines Luftamt) s'occupe du trafic aérien et des règles de sécurité aérienne et d'assistance en vol. Cette Direction est essentiellement un service de temps de paix qui a une activité presque nulle depuis la guerre. Elle comprend quatre sections ;

1ère section. — Trafic aérien (Luftaufsicht).

Traite les questions relatives à l'aviation civile et à la réglementation des lignes aériennes. Est en rapport constant avec les grandes compagnies de navigation aérienne. Activité presque nulle depuis la guerre.

2ème section. — Surveillance et sécurité aérienne (Luftaufsicht).

Surveille l'application des règles de la circulation aérienne - Sorte_de bureauVéritas.

3ème section. — Service météo (Reichswetterdienst).

Ce service a une activité presque nulle car en temps de guerre tout le service météo est rattaché à l’Etat-Major Général.

4ème section. — Assistance en vol (Reichsflugsicherung).

S'occupe des télécommunications en vol, des phares de signalisation, des radio-phares, etc... Activité nulle depuis la guerre.


File7563 WEBLe pilotez d'un Do 17 est porté en triomphe ?.
 

C. — LE GENERAL  Z.B.V.

Z.B.V. ou Zu besonderen Verwendung signifie « à la disposition du commandement ». Les attributions du Général Z.b.v. à la disposition du Secrétaire d'Etat à l'Air ne sont donc pas définies par son titre. Mais si on se rappelle que le Maréchal Milch, secrétaire d'Etat à l'Air est en même temps Inspecteur Général de la Luftwaffe, on conçoit qu'il ait besoin d'un officier général pour le seconder dans cette deuxième tâche. Le général z.b.v. coordonne effectivement l'activité des nombreuses inspections de l'Armée de l'Air allemande. Ces inspections sont actuellement au nombre de 16.

Inspection   1. — Reconnaissance.

Inspection   2. — Bombardement.

Inspection   3. — Chasse et assaut.

Inspection   4. — Flak.

Inspection   5. — Sécurité aérienne et instruments de bord.

Inspection   6. — Service auto.

Inspection   7. — Transmissions.

Inspection   8. — Aviation maritime.

Inspection   9. — Ecoles de pilotage.

Inspection  10. — Instruction et entraînement.

Inspection  11. — Parachutistes et infanterie de l'Air.

Inspection  12. — Navigation aérienne.

Inspection  13. — Défense aérienne civile.

Inspection  14. — Service de santé.

Inspection  15. — Economie- militaire (?)

Inspection  I6. — Sauvetage en mer.

Chacune de ces inspections est dirigée par un officier général particulièrement qualifié et Très spécialisé dans la branche qu'il est chargé d'inspecter.

 

III. - L'ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL DE LA LUFTWAFFE

 

L'Etat-Major général de la Luftwaffe (Generalstab der Luftwaffe) est dirigé par le chef d'Etat-Major ou « Chef des Generalstabes ». Ce poste a été occupé pendant longtemps par le Général Jeshonnek qui fut remplacé à sa mort par le Général Korthen tué lors de l'attentat contre Hitler en juillet 1944. Le nouveau titulaire du poste est le Général Kreipe, remplacé en décembre 1944 par le Général Koller.

Le chef de l’Etat-Major général a sous ses ordres, les quatre organismes suivants :

— L'Etat-Major de Commandement (Führungstab).

— Le G.Q.G. (General Quatiermeister).

— Le chef des Officiers d'Etat-Major (Chef der Generalstabsoffizier).

— Le Commandant du Quartier Général (Kommandant des Hauptquartiers).

 

A. — L'ÉTAT-MAJOR DE COMMANDEMENT.

L'Etat-Major de Commandement, dirigé par le chef de FE.M.G. en personne, est divisé en 5 sections :

— La section de Commandement ou section opérations (Fuhrungstabteilung).

— La section de Renseignements sur les Aéronautiques étrangères (Abteilung fremder Luftmächte).

— Le service des Transmissions (N.VAV. : Nachritcnverkehrswesen).

— Le service météorologique (W.D. Welterdienst).

— Le service de santé (Sanitätswesen).

a) La Section de commandement comprend six bureaux qui s'occupent respectivement des questions suivantes :

— Emploi des forces aériennes.

— Emploi de l’artillerie anti-aérienne.

— Plan d'opérations.

— Objectifs aériens.

— Emploi tactique.

— Typographie.

b) La Section de Renseignements comprend 11 bureaux dont on ne connaît pas exactement les attributions respectives. On soit néanmoins que les organismes suivants dépendent de la Section de Renseignements :

— Une section photographique vers laquelle convergent toutes les photos prises par les flottes aériennes et le groupe de reconnaissance stratégique Ob.d.L.

— Un bureau « moral de la troupe ».

— La section cartographique qui emploie une centaine de dessinateurs et cartographes.

— La section Presse et Informations.

— Le groupe de reconnaissance stratégique Ob.d.L.

c) Le Service des Transmissions (N.V.W.).

On ne connaît pas très bien le fonctionnement de ce service. Le chef N.V.W. est toujours informé de tous1 les plans d'opérations et participe à leur élaboration. Il est responsable de l'établissement des plans de transmissions correspondant. On sait aussi qu'il existe un service appelé « Funk-chiffre » qui dépend du N.V.W. Ce dernier a également sous ses ordres le régiment de transmissions du quartier général.

d) Le Service Météorologique (W.D.).

Ce Service qui, en temps de paix, dépendant de la Direction des Transports aériens dépend depuis la guerre de TE.M.G.A. Il continue à superviser toute l'organisation météorologique du Reich. Il comprend un bureau central météo qui supervise quatre sections.

1ère section: Synoptique.

2e section : Aérologique.

3e section : Tactique.   .

4e section : Prévisions à longue échéance.

Le chef W.D. a également sous sa dépendance :

— 2 escadrilles météorologiques Ob.d.L. et toutes les escadrilles et services météo des grandes unités.

— L'Office National Météo du Reich (Reichsamt fur Wetterdienst).

— Le Conseil Scientifique météo (Wissenschaftliches Sénat des Reichswetterdienstes) qui coordonne l'activité des instituts supérieurs et universitaires indépendants.

— L'observatoire maritime allemand (Deutsche Seewarte) qui s'occupe des questions hydrographiques et de météo maritime.

— L'école météo du Reich (Reichswetterdienstschnle) qui s'occupe de la formation du personnel spécialiste des services météo.

e) Le Service sanitaire.

Le chef du Service sanitaire est en même temps Inspecteur du Service de santé (Inspection 14).

Le Service de santé comprend quatre sections :

— La section « générique».

— La section médicale.

— La section pharmaceutique.

— La section administrative.

1°) La section «générique» comprend trois bureaux:

Le 1er bureau comprenant quatre services :      '

— 1A : Organisation.

— 1B : Transports, règlements, publications et instruction.

— 1C : Matériel des formations sanitaires.

— 1D : Hôpitaux, projets, constructions.

Le 2e bureau comprenant trois services :

— 2A : Personnel officier du Service de santé.

— 2B : Personnel sous-officier et troupe du Service de santé.

— 2C : Questions d’ordre générale relatives au personnel.

Le 3ème bureau comprend deux services :

— 3A : Défense aérienne du Service de santé.

— 3B : Guerre chimique.

2°) La Section médicale comprend trois bureaux :

Le 1er bureau comprenant quatre services :

— 1A : Assistance médicale, convalescents, alimentation, habillement.

— 1B : Hygiène, maladies vénériennes.

— 1C : Communications sanitaires.

— 1D : Service dentaire.

Le 2ème bureau comprenant trois services :

— 2A : Visites P.N.

— 2B : Recherches scientifiques.

— 2G : Examens psychiatriques.

Le 3ème bureau qui est le Service de santé du personnel du R.L.M.

3°) La Section pharmaceutique comprenant trois bureaux :

— A : Service chimique.

— B : Personnel.

— C : Matériel, instruments et médicaments.

4°) La Section administrative qui s'occupe de toutes les questions de comptabilité et d'administration.

 

B. — LE  GRAND  QUARTIER  GÉNÉRAL.

 

Le « General Quartiermeister » dirige par le sous-chef de l'E.M.G.A. s'occupe de toutes les questions d'ordre stratégique relatives à l'organisation générale des forces aériennes (organisation des transports, du ravitaillement, des évacuations, des remplacements et des relèves de personnel, etc...). Il se subdivise en trois bureaux :

 

1°) Le bureau «Organisation» (Organisationsabteilung).

Ce bureau comprend deux sections :

La section « Organisation » qui s'occupe des questions suivantes :

— Organisation de la Luftwaffe.

— Organisation de l'Aviation de Coopération avec l'Armée de Terre.

— Organisation de l'Aviation de Coopération avec la Marine.

— Organisation de la Défense de l'Air.

— La section « Situation d'effectifs » (Stärkenachweisung) qui tient à jour toutes les situations d'effectifs en personnel et matériel (y compris le matériel de D.C.A. et des transmissions) et qui donne des directives en conséquence.

 

2°) Le bureau « Ravitaillement » (Nachschubabteilung).

Ce bureau comprend trois sections :

— La 1ère section : « Transports et réapprovisionnement en matériel » traite la question des transports et de ravitaillement en matériel en accord avec l'E.M.G. de la Wehrmacht et donne des directives sur l'emploi de l'Aviation de transport.

— La 2ème section : « Organisation au sol » (Bodenorganisation) traite les questions relatives à l'équipement et l'organisation des bases.

— La 3ème section : « Transports » s'occupe de toutes les questions de transports maritimes, ferroviaires et aériens.

 

3°) Le Service du sauvetage en mer (Seenotdienst).

Ce Service correspond à l’« Air Sea Rescue » allié.

 

C. — LE CHEF DES OFFICIERS D'ÉTAT-MAJOR.

 

On ne sait exactement quelles sont les attributions de cette autorité.

 

D. — LE  COMMANDANT  DU  Q.C.

Les attributions du Commandant du Q.G. sont les mêmes que celles des Comman­dants de Q.G. des E.M. français.

 

Conclusion.

 

En résumé l'E.M.G.A. allemand comprend deux parties principales : l'Etat-Major de Commandement qui a les attributions de nos 2e et 3e bureaux et le G.Q.G. qui a les attributions de nos 1er et 4e bureaux.

 

 

File6860_doc_3_WEB.jpg

 

 

Dès l'entrée en guerre du Reich, tout l'E.M.G.A. s'est transporté du Ministère de l'Air à Berlin à un P.C. de guerre, organisé à l'avance, appelé conventionnellement « Kurfurst » ; le Maréchal Gœring se tient avec ses principaux chefs de service dans un P.C. avancé mobile appelé « Robinson ». Ce noyau mobile comprend, outre le Maréchal Gœring, le chef de la section opérations, le chef de la section de renseignements, le chef du service météorologique et les officiers supérieurs de liaison de l'Armée de Terre et de la Marine, ainsi qu'un nombre restreint d'officiers d'Etat-Major.

Dans ce P.C. avancé a lieu deux fois par jour le rapport du Maréchal d'Empire, commandant en chef de la Luftwaffe, le matin à 10 heures et le soir à 20 heures. Le rapport commence par un exposé du chef de la section de renseignements; puis les officiers de liaison de l'Armée de Terre et de la Marine exposent respectivement la situation des Armées de Terre et la situation navale; puis le chef du service météo expose les prévisions météo sur les différents théâtres de guerre. Enfin le chef de la section opérations déduit des exposés précédents le programme des opérations à entreprendre. Après l'arrêté de ce programme les questions qui en découlent au point de vue liaisons et matériel sont traitées successivement.

Au rapport du matin sont arrêtés les opérations qui doivent se dérouler la nuit suivante; à celui du soir celles prévues pour la journée du lendemain. Chacun de ces deux rapports dure environ 2 heures et constitue l'essentiel de l'activité de Gœring.

 

Trois fois par semaine le Generalluftzeugmeister, chef du service du matériel, assiste à ces rapports pour pouvoir donner des directives dans l'élaboration des plans de fabrication et de mise au point du matériel.

 

SCHÉMA DE L'ETAT-MAJOR GÉNÉRAL

 

 File6861_doc_4_WEB.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by aerophile - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le bloc-note de aerophile
  • Le bloc-note de aerophile
  • : Receuil de reportages et de textes divers et variés sur l'histoire aéronautique pour faciliter la vie des chercheurs et des amateurs d'aviation.
  • Contact

Profil

  • aerophile
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.

Recherche