Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 15:57

Projet d’avion biplace de tourisme S.E-T-050 de 1942.

 

© Jacques Moulin 2010.


File7598 WEB

File7599 WEB
 File7600 WEB

Début 1942, comme toutes les firmes aéronautiques encore existante, la SNCASE doit donner du travail a son Bureau d’étude. Pour cela il reste à lancer des études sur des programmes d’avion nom militaire, et qui aurait pu être réalisés, si le court du temps le permettait et que les occupants laissaient faire !

La première étude retrouvée concernait un biplace de tourisme, en tandem. Train tricycle non rétractable.

Cette étude est probablement du a des ingénieurs provenant d’un bureau d’étude Dewoitine, tant les lignes font penser à un D 520.

Voila ce que dit le texte de l’avant projet en date du 5/2/1942 :

 

Remarques Générales

 

Dans cette étude nous nous sommes imposé de réduire au minimum les frais d'achat, d'entretien, de réparation, tout en ayant de bonnes qualités de vol.

Pour cela nous ayons adopté pour le groupe moteur deux moteurs à cylindres opposés de 750 cm3 chacun équipant les motocyclettes GNOME & RHONE.

Ces moteurs produits en grande série seraient d'un prix relativement bas et d'entretien facile. Ils seraient accouplés sur un réducteur à deux vitesses permettant avec une hélice à pas fixe d'obtenir le maximum de rendement en montée et plein gaz. (En palier).

Les éléments fuselage, voilure et empennages seront métalliques et construits en faisant un grand usage des presses et de la soudure électrique.

Pour  obtenir de bonnes qualités de vol, nous avons disposé l'équipage en tandem de façon à réduire le maître-couple.

L'aile munie de volets de courbure et le train tricycle faciliteront les décollages et atterrissages.

 

CARACTERISTIQUES GENERALES

 

I - PLANEUR

Envergure maximum   ......................10,800 m.

Hauteur totale  ....................................2,600 m.

Longueur totale   ................................7,600 m

 

II - CELLULE

Type monoplane cantilever de forme trapézoïdale avec extrémités elliptiques.

Dièdre transversal au plan de référence profils 5°

Profondeur     (à l’encastrement)……………...1,922 m

(à l’extrémité}…........................1,068m

Surface totale…..................................................15 m²

Surface des porte-à-faux…................................12,87m²

Allongement par rapport à le surface totale……6

Longueur des ailerons……………...2 x 1,7…...3,4 m.

Surface des ailerons...................0,462 x 2……..0,920 m²

Longueur des volets de courbure 2 x 3,15……..5,250 m

Surface des volets de courbure 0,385 x 2………1,97m²

 

III- FUSELAGE

Section au maître couple forme elliptique

Dimensions……..0,850 x 1,200 m

Surface……….…0,950 m²

 

IV QUEUE -

a) Empennage horizontal

Envergure ....................................................3,75 m

Surface partie fixe…....................................1,88 m²

Surface partie mobile……….......................0,92m²

Surface totale ...............................................2,8 m²

b) Empennage vertical

Surface partie fixe .......................................0,54 m²

Surface partie mobile ..................................0,53 m²

Surface totale  .............................................1,7 m²

 

V – ATTERRISSEURS -

a) Atterrisseur principal

Type, fixe à roues indépendantes arec freine

Nombre de roues…………….......................2

Dimension des pneus  (diamètre…………475 mm

)largeur du boudin..170 mm

Voie…………………................................2,300 m.

Type de l’amortisseur……................oléopneumatique

Course de 1’amortisseur…………............0,225 m

b)  Atterrisseur avant

Dimension des pneus  (diamètre…………355 mm

) largeur du boudin    150 mm

Type de 1'amortisseur ......................oléopneumatique

Course de l’amortisseur ……....................0,225

 

VI – RESERVOIR d’ESSENCE -

Nombre………….........................................1

Capacité……………………........................85 litres

 

Réservoir huile dans les blocs-moteurs

 

CARACTERISTIQUES GENERALES DES MOTEURS

 

GNOME & RHONE de Motocyclette type X

 

Nombre de moteurs.................................................2

Alésage………………………………………………..80 mm

Course……………………………………..……….…72 mm

Cylindrée ……………………………………...........750 cm3

Nombre de cylindres………………………………….2

Disposition des cylindres :………………………....opposés

Puissance maximum au sol (estimée)……………..50 ch

Régime maximum à pleine puissance (estimé) ……4000 t/m.

Régime hélice en palier…………………................1900 t/m

Régime hélice en montée……................................1550 t/m

Consommation essence ………………...................230 g/ch/h

Consommation huile…………………......................2 g/ch/h

Démarrage à main

 

CARACTERISTIQUES GENERALES DE L’HELICE

 

Type à pas fixe

Diamètre….........................................................2,250 m

 

 

PERFORMANCES

1° - Caractéristiques des moteurs et de l'avion -

Puissance maximum au sol .......... 50 x 2 = 100 ch

Poids total de l'avion ..................................806 kg

Surface totale de la voilure  ......................15 m²

Poids au m² ………………………..806/15=53,7 kg/m²

Poids par ch au sol ………..……..806/100 = 8,06 kg/ch

 

2° - Vitesse horizontale -

Vitesse au sol plein gaz…….......................205 km/h

Vitesse à 1000 m plein gaz…………...........202 km/h

Vitesse à 2000 m plein gaz…………...........197 km/h

Vitesse de croisière au sol à 7/10 de la puissance ………..178 km/h

Vitesse de croisière à 1000 m à 7/10 de la puissance…… 172 km/h.

Vitesse de croisière à 2000 m à 7/10 de la puissance…… 164 km/h.

 

3° - Plafond –

Plafond théorique plein gaz.............................. 4700 m.

 

4° - Montée plein gaz -

Vitesse ascensionnelle au sol ..........................3,32 m/sec

à 1000 m…………........2,66 m/sec.

A 2000 m………….......1,23 m/sec

A 3000 m……………….1,3 m/sec

A 4000 m……………....0,56 m/sec

Temps de montée à    1.000 m…………………5 mi 20 s.

2.000 m........................12 m 56 s.

3.000 m………………..23 m 42 a.

4.000 m……………….41 m 40 s.

 

5° - Décollage et atterrissage

a) Décollage

Longueur de roulement.. ........................ 169 m.

Distance parcourue pour franchir 8m….244 m.

b) Atterrissage

Longueur de roulement frein serres…… 107 m.

 

6e - Distance franchissable –

à la vitesse de croisière .........................600 km.

 

 

Montage du Groupe MOTO-PROPULSEURS

 

A – Accouplement des moteurs-

Les moteurs utilisés sont des moteurs de motocyclette Gnome & Rhône type X à cylindres opposés.

Ces moteurs sort accouplés sur un réducteur a deux régimes portent l’hélice.

Le réducteur est constitué par deux jeux de pignons coniques à denture Gleason constamment en prise.

Pour chaque réduction un pignon solidaire de chaque arbre moteur engrène sur on pignon monté libre sur l'arbre porte hélice. Ce dernier est rendu solidaire du pignon par l'intermédiaire d'un embrayage conique.

Le changement de régime se fera en embrayant sur l'un ou l'autre réducteur.

La pression pour maintenir l'embrayage en prise sera assurée par un dispositif à masselotte fonctionnant par force centrifuge,

Ce dispositif permettra d'assurer une progressivité dans l’embrayage et évitera les chocs au moment du changement de réducteur.

B – INSTALLATION DU GROUPE MOTOPROPULSEUR.

Le groupe motopropulseur est placé à l’avant du fuselage.

Il est supporté par un berceau da construction coque formant l'extrémité de ce dernier.

Deux demi-capots carénant l'avant portent les entrées d'air et les déflecteurs pour le refroidissement des cylindres et l'alimentation du carburateur.

C - DEMARRAGE

Le démarrage se fera à la manivelle de l'extérieur.

Pour faciliter ce dernier, les décompresseurs des moteurs seront rendus solidaires de la dent de loup, et l'hélice pourra être débrayée.

D) Alimentation

Le réservoir sera placé dans le fuselage derrière le groupe motopropulseur. Il sera en charge sur les carburateurs et alimentation ces derniers par granité.

E) Graissage

Le graissage se fait comme sur la motocyclette. Le réservoir d'huile est constitué par le carter du moteur et la circulation est assurée par une pompe.

Le carter du moteur étant muni d'ailettes, le refroidissement de l'huile se fait par ventilation de ce dernier.

Deux manomètres sur la planche de bord indiquent la pression d’huile dans chaque moteur.

F) REFROIDISSEMENT

Les moteurs étant à refroidissement par air, les prisée d’air et les déflecteurs situés sur le capot assurent ce refroidissement.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aerophile - dans Avion de papier
commenter cet article

commentaires

Daniel DAVID 03/12/2016 09:45

Bonjour
Je suis amateur de motos Gnome & Rhône, je possède une 750 type X et je suis auteur du livre Gnome & Rhône l'histoire des motocyclettes. Je suis très intéressé par l'utilisation de moteurs Gnome & Rhône motos pour l'aviation. Nous avons déjà trouvé un cas de poux du ciel monté avec un moteur 750 X. Si vous connaissez d'autres cas je suis intéressé.
Cordialement
Daniel DAVID

aerophile 28/01/2017 13:48

Sans problème...
Jacques Moulin

Daniel DAVID 16/01/2017 21:34

Bonjour
Puis-je utiliser votre article pour la gazette des motos Gnome et Rhône. Bien sûr les sources seront sitées.
Cordialement
Daniel

David daniel 05/12/2016 17:18

Merci pour votre réponse. puis-je utiliser '(en citant mes sources) votre étude pour la gazette Gnome & Rhône.
Cordialement
Daniel

Moulin Jacque s 05/12/2016 13:47

Malheureusement non, il faudrait étudier les projet des constructeurs de 1941/1946...
Jacques Moulin

Présentation

  • : Le bloc-note de aerophile
  • Le bloc-note de aerophile
  • : Receuil de reportages et de textes divers et variés sur l'histoire aéronautique pour faciliter la vie des chercheurs et des amateurs d'aviation.
  • Contact

Profil

  • aerophile
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.

Recherche