Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 11:02

Roger Robert  (CAPRA/ MATRA)

Par Jacques Moulin 2010

 

File7729 WEB 

 

Roger Aimé Robert , était un ingénieur aéronautique qui est ,hélas, très mal connu, il fut pourtant pendant plus de vingt ans directeur technique de la société CAPRA, qui devint MATRA, et le R devant la désignation du R 530, le premier missile air-air français utilisable le désignait.

Il était né en août 1899 (ou en 1900) probablement près de Pau, il entra en 1927 a la société CPA (Chantier Provence Aviation) société fondé par Adolphe Bernard, puis rapidement il fut incorporé comme adjoint au bureau d’étude chargé des avions de compétition de la Société des Avions Bernard (SAB).

Il travailla sur tous les avions de compétition construit a l’époque par la SAB, notamment l’Oiseau Canari, qui traversa l’atlantique d’ouest en est avec Assolant Lefèvre et Loti.

Il travailla aussi sur divers hydravion de vitesse, qui ne volèrent jamais, puis sur le V4 qui bien que terminé, ne vola jamais suite aux difficultés financière de la SAB.

Il avait été nommé directeur de la section « appareils de vitesse ».

 

img701.jpg

Le Bernard V4 tereminé mais qui ne vola jamais suite a le mise en liquidation des Etablissement- Bernard, (DR)

 

En 1922 il avait participé a la mission officielle d’Antoine de Boysson au Japon, pour vendre (entre autre des appareils Nieuport 29) en 1934 il fut contacté par les Japonais après les menaces de disparition de la SAB, il fut engagé par Nakajima, pour étudier un avion de chasse il semble que ce fut le Ki-12, pour cela il  resta deux ans au Japon (1934/1936), dès que le prototype fut terminé Roger Robert et sa famille furent remis sur un bateau et renvoyé en France , il n’avait assuré qu’il n’avait d’ailleurs jamais vu l’appareil terminé…

 

Rentré en France en 1936, il fut contacté par Marcel Chassagny qui avait prévu de relancer la société d’aviation défunte, en utilisant les locaux vides de la SAB, il prévoyait principalement la sous-traitance aéronautique.

 

Dès son entré dans le poste de chef du bureau d’étude puis de directeur technique il proposa l’étude d’avion, le premier fut le CAPRA RR un avion qui aurait dû participer  à la coupe Deutsch de la Meurthe qui devait avoir lieu a l’automne 1939. Cette idée semble découlé d’un premier projet initié par la société Vermorel prévoyant la construction d’un appareil destiné à participer a la coupe Deutsch qui devait avoir lieu en 1939.

 

Mais un autre appareil fut étudier pour répondre a un programme lancé début 1939 pour un chasseur lourd biplace, ce sera le R-40, Capra reçu une commande d’un prototype qui fut lancé, et la maquette d’aménagement grandeur fut terminé, certaines pièces du prototype furent même construite, mais la débâcle et l’armistice empêchèrent la société replié dans le Béarn de continuer.

 

Toujours chez CAPRA la carrière de Roger Robert continua pendant la guerre avec diverses études d’avions de tous type mais aucun ne fut même commencé.

Après guerre la CAPRA devenu MATRA étudia encore quelques appareils puis fut chargé par le STAé de la conception des missiles, divers, et d’armement d’aéronefs, et Roger Robert signa de nombreuses demandes de Brevets.

Il prit sa retraite en 1965, il se retira à Nice, où je l’ai rencontré et où il est décédé en 1980.

 

Il n’était pas partisan de la diversification de la société vers la construction automobile.

Il était marié et père d’une fille qui travaillait comme monteuse dans le cinéma.

 

Ce texte est une compilation de texte que j’ai déjà écrit a divers endroit sur le sujet, ou recueillit lors de nos rencontres dans les années 70 et d’extrait du livre de Jean Liron consacré aux Avions Bernard (1) et comme rien d’autre n’est trouvable sur internet, j’ai publié ce texte en hommage a cet ingénieur qui fut parfois malchanceux, mais qui persévéra jusqu'à la réussite.

Mais je serais preneur de tous ce que les lecteurs pourrait me dire.

 

(1) Docavia n°21.

 

  

Etudes et Projets d'avions étudiés par Roger Robert

 

(Liste probable, mais non certaine qui a été interprété par Jacques MOULIN)

 

Capra R.10 Inconnu, peut-être un avion de record envisagé avec les Etablissements Vermorel.

Capra R.20 ou S 200 ou RR avion de record pratiquement terminé en 1939.

Capra R.30 ou R.300 (Parfois donné comme R.46) Version chasseur léger et d’entrainement à la chasse dérivé du RR.

Capra R.40 ou R.400 C2 Chasseur lourd commandé en 1939, devait être équipé de deux HS 12Y50/51.

Capra R.41 version du précédent avec moteur HS 12Z 89.

Capra R.46 en fait était peut-être un dérivé du R.40 monoplace.

Capra R.50 projet inconnu

Capra R.60 projet inconnu

Capra R. 70 projet inconnu probablement bipoutre qui aurait pu donner les R.74 et R. 75

 

Matra R.74 première version monomoteur du R.75.

Matra R.75 Appareil de tourisme ( ?) bimoteur mono hélice.

Matra R.80 Avion marin postal transatlantique trimoteur.

Matra R.90 Avion marin postal transatlantique bi fuselage quadrimoteurs.

Matra R.100  Un avion d’attaque bipoutre àmoteur propulsif dérivé du R 75.

Matra R.110 Avion d’attaque bipoutre moteur propulsif dérivé du R 75, développement du precedent.

Matra R.120 Inconnu mais probablment une version du précédent a propulsion par réaction, étude non effectué.

Matra R.130 Engin piloté expérimental propulsion par réacteur et Statoréacteur.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aerophile - dans Aviateur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le bloc-note de aerophile
  • Le bloc-note de aerophile
  • : Receuil de reportages et de textes divers et variés sur l'histoire aéronautique pour faciliter la vie des chercheurs et des amateurs d'aviation.
  • Contact

Profil

  • aerophile
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.

Recherche