Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 09:06

Une visiteuse de 90 ans, fille de Monsieur Lucien Battini, a laissé un commentaire :

A 90 ans, je suis une descendante de la famille Battini, dont mon père, Lucien Battini fut pilote chez Caudron au Crotoy, dans la Somme. Là, il format des élèves, et comme j'ai une excellente mémoire, j'ai beaucoup à raconter sur les dîners familiaux qui se passaient avec par exemple Adrienne Bolland - Le Roi du Siam... etc...
Mon oncle, Louis Gabriel Battini, mort  à Tunis ou était sa famille des suites de blessures au Maroc,  le 4 juillet 1928. Il était Lieutenant-Colonel.
Mon père Louis pilotait le F-AJXH... un Caudron surnommé Zig et Puce avec lequel il tenta, avec Monsieur Apert, un raid Paris-Brazzaville.
Malencontreusement, le rêve de ces 2 messieurs se termina dans le Rio del Oro, à l'époque possession espagnole


Alors j'ai retrouvé un article publié par moi même en 1980 dans le Trait d'Union (Publication de la Branche Française d'Air Britain) n° 69 et voila ce que cela donne... 
Il semble qu'en fait la fin que je raconte soit en partie fausse , (Voir article sur Louis Battini et si vous avez des informations complémentaires... 


« Zig et Puce »

 

(C)  J. MOULIN (1980)

 

1930. Les records aéronautiques sont à la mode.

Mais... tout le monde n’a pas un appareil capable de vaincre l'Atlantique ou d'établir un record de vitesse ou d'altitude...

Alors, de nombreux pilotes réalisent des RAIDS plus ou moins longs, plus ou moins difficiles, vers l'Orient ou l'Afrique.

Je vais vous raconter l'histoire de " Zig et Puce ". Non pas un de ces (célèbres ) histoires imaginées par le bon Alain Saint Ogan, mais celle d'un, modeste Caudron 232 baptisé ainsi par ses propriétaires pilotes, MM. Jean APPERT et Lucien BATTINI.
          L'appareil était en fait le Caudron 232 n°6503/20 à moteur Renault 95 CV. Cette série fut construite à environ 49 exemplaires et donnera naissance à la famille des Caudron 270, les célébres "Luciole"
Baptéme au Bourget-copie-1Baptême du Zig et Puce au Bourget avant le départ. (Origine Battini)

Aviateurs espagnols



       File7265 WEB
              Le "Zig et Puce" photo prise à Oran (?) (archive Jacques Moulin)
            
            Le hasard des recherches m'a permis de découvrir deux photos de ce Caudron, immatriculé F-AJXH, avec, au verso l'inscription suivante :" " Zig et Puce " Venant de Cap Juby et allant en Algérie, est tombé en flammes quelques heures plus tard. Tous brûlés vifs. 1930. "

Voilà déjà de quoi impressionner le lecteur... et après recherches, voici l'histoire de l'appareil reconstituée d'après divers numéros de la revue " Les Ailes " de novembre et décembre 1930.

Fin 1930, Appert et Battini préparent un voyage Paris-Brazzaville en avion, avec un Caudron C-232 à moteur Renault de 95 cv. Les pilotes voulaient en effet démontrer que l'avion pouvait rallier le Congo en douze jours.

M. Appert, pilote de réserve, dirigeait une plantation de café au Congo, et il voulait se rendre compte des possibilités de transport aérien dans ce pays privé de routes. Quant à Battini, il était Adjudant pilote dans l'Armée de l'Air.


File7266 WEB
                   
           Le "Zig et Puce" photo prise à Oran (?) (archive Jacques Moulin).

            Début novembre, l'avion fut baptisé " Zig et Puce " par une Madame Marion.

Le 16 du même mois, l'équipage prenait le départ du Bourget, mais après quelques heures de vol, et le mauvais temps persistant, les deux hommes 'étaient contraints de revenir se poser à leur point de départ.

Le 18 novembre, le temps s'étant amélioré, l'avion s'envola à 8 h 38 à destination de Brazzaville, en suivant l'itinéraire de l'Aéropostale jusqu'à Dakar. C'est à dire Perpignan, Barcelone, Malaga, Casablanca, Cap-Juby, Villa-Cisneros, Dakar. Ensuite, Kayes, Lagos, Port Harcourt, Douala, Pointe-Noire et enfin Brazzaville.

Mais les délais prévus étaient loin d'être tenus. Le 29 novembre, soit onze jours après le départ, ils sont seulement arrivés à Casablanca. A titre de comparaison, la liaison Le Havre-Brazzaville par bateau demandait à l'époque 2k jours.

L'étape Alicante-Casablanca vient d'être faite, comme presque tout le voyage jusqu'alors, sous la pluie et dans le brouillard.

De Casablanca, l'équipage rejoint Agadir, pour en repartir le 6 décembre à destination de Cap Juby.

Mais le " Zig & Puce" n'arrive pas, et des recherches sont entreprises. L'équipage et l'appareil sont rapidement localisés par des patrouilles aériennes organisées depuis Agadir.'

Victimes d'une panne, Appert et Battini ont dû atterrir près de l'Oued Draha, en plein pays " insoumis ".

La panne est réparée, et l'appareil revient à Agadir.

Après révision, les deux pilotes reprennent leur vol le 11 décembre. Mais devant les difficultés rencontrées, ils décident de renoncer à leur raid, et repartent en sens inverse, cap sur Oran cette fois, où ils parviennent le 14 décembre.

Là, il est décidé qu'Appert rentrera en bateau, tandis que Battini ramènera le " Zig et Puce" en France.
            Mais, lors de son départ d'Oran, l'avion prit feu, et fut détruit, heureusement sans mal pour le pilote.

" Les Ailes " du 18 décembre 1930 rendent ainsi compte de ce raid avorté :

« " Quoi qu'il en soit ( ... ) ils n'ont pas de chance. Pourquoi aussi avoir baptisé leur avion " Zig et Puce " ? ( ... ) Comme " Zig et Puce " ils ne manquent pas de hardiesse, mais il semble que le destin contraire s'acharne sur eux comme il s'est acharné sur les petits héros d'Alain Saint Ogan. (...) C'est dommage, car ces deux pilotes étaient dignes d'un meilleur sort. "

 

N.D.L.R. à l'intention des jeunes lecteurs et des étrangers : " Zig et Puce " étaient deux personnages de bandes dessinées créés en 1925 par le dessinateur humoristique Alain Saint Ogan. Accompagnés de leur pingouin Alfred, ils ont longtemps été très populaires en France...

 

File7264 WEBCouleurs d'après le pilote Battini : dessus fuselage rouge et le reste blanc.


Il existe une maquette DUJIN avec cette décoration réalisé a partir des documents ci-dessus qu'il m'avait demandée.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aerophile - dans Avion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le bloc-note de aerophile
  • Le bloc-note de aerophile
  • : Receuil de reportages et de textes divers et variés sur l'histoire aéronautique pour faciliter la vie des chercheurs et des amateurs d'aviation.
  • Contact

Profil

  • aerophile
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.

Recherche