Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 10:26

   

img317

 

 

Potez X

 

 

 

© Jacques Moulin 2013.

 

(Photos constructeurs et plans trouvés dans des publications de l’époque).

 

 

img323 

     

Le Potez X fut étudié à l’origine en vue d’assurer les transports aux « colonies », il devait évidemment être solide et bien résister aux pistes sommaires, et aux intempéries. Le programme répondait à une demande du STAé cet appareils était le premier trimoteur, une configuration qui répondait a un besoin de puissance totale pour faire voler un appareils avec des moteurs pas assez puissants et des cellule manquent d’aérodynamisme.

 

img324

 

 

  

Il était presque exclusivement métallique sauf le recouvrement des ailes. L’appareil fut d’abord équipé de trois moteur Hispano-Suiza 8Aa de 140 ch, (un moteur datant de la guerre) cette puissance permettait le transport de ses 10 passagers à 160 km/h, mais cela semblait insuffisant et Potez changea les moteur pour réaliser le Potez Xa qui était en fait le même appareil remotorisé avec trois moteurs Hispano-Suiza type 8 Ab de 180 ch.

 

Puis plus tard les moteur furent remplacé par des HS 8Bec de 280 ch, puis des HS 8Fb de 300 ch ce qui lui donnait une vitesse de 200 km/h, mais l’appareil fut abandonné sans développements ultérieurs.

 

Le Potez X fut présenté au salon de 1921 ou il attira l’attention, les appareils de transport de passagers étaient, à l’époque, dans leurs premiers balbutiements.

 

Il avait été conçu pour avoir un fonctionnement et un entretien facile, avec des moteur éprouvés, la cabine  qui avait une longueur de 5 mètres et une largeur moyenne de 1,30 m, prévues pour 12 passagers était à l’avant entre le moteur et le poste de pilotage situé à l’arrière, mais non caréné, le pilote étant a l’air libre.

 

La marche était obtenue par l’emploi de trois moteurs non démultipliés et les hélices étaient prévues pour ne jamais demandé au moteurs une puissance qui pourrait le détruire par fatigue.

 

 img325

 

La voilure était constituée par deux plans non décalés ayant un léger dièdre pour assurer une bonne stabilité. Chaque plan se compose de 4 éléments, les éléments extrêmes peuvent se replier de manière à réduire l’encombrement à 12 mètres. les ailes sont constituée par des longerons et de nervures en , duralumin, ces longerons ont un profil en double T formé par deux âmes et deux semelles rivées quant au nervures elles sont constituées par deux semelles en U et par une armature en treillis malgré leur légèreté elle ont supporté les essais imposés par les services officiels, qui demandait une résistance statique égal à douze fois leurs charge normale en vol. Le bord d’attaque est formé par deux profilés s’emboitant l’un dans l’autre constituant un ensemble de section demi-circulaire particulièrement rigide.

 

Le plan supérieur est relié au fuselage par des mats de cabane, les ailes inférieures s’attache directement au fuselage, les plans sont réunis par huit mats profilés en duralumin et quatre ensemble de mats en V servant à supporter les fuseaux moteurs situé a mis distance de chaque plans, des haubans servent à la rigidité de l’ensemble.

 

 img326

 

Même si les essais statiques prévu avaient été satisfaisant il semble que le résultat final ne fut qu’acceptable, certains efforts avaient été oubliés notamment le phénomène de flambage local.

            Cet appareil était quand même un appareil solide, même s’il était le premier appareil aussi gros réalisé par la firme, et un des premiers appareils semi métallique construit. Toutes ces nouveautés permirent à Potez de continuer ses fabrications avec des expériences nouvelles.

 

L’appareil fut modifié à plusieurs reprises notamment par des changements de moteurs mais il fut quand même rapidement abandonné.

 

 img296 (2)

 

 

  Potez-X.jpg

 

 

Caractéristiques du Potez X A

 

 

 

(Peuvent être en partie fausses je n'ai pas trouvé de source incontestables sur le sujet. Merci de compléter, si vous pouvez, avec des indications vérifiés)

 

   

Constructeur : Potez

 

Équipage :

 

Missions : transport civil

 

Date du premier vol : 1922

 

Constructions : mixte

 

Nombres construits : 1

 

   

Dimensions

 

Envergure : 18,40 m

 

Longueur : 12,95 m

 

Hauteur : 4,15 m

 

Surface alaire : 95 m²

 

Charge allaire : 39 kg/m²  

 

Masse

 

Masse à vide : 2300 kg

 

Charge utile :

 

Masse totale en charge : 3720 kg  

 

Performances :

 

Vitesse maxi : 170 km/h

 

Vitesse de croisière : 165 km/h

 

Vitesse ascensionnelle : Temps de montée à 2000m : 10 mn 

 

Autonomie : 1000 km

 

Plafond : 5000 m

 

Distance franchissable :

 

Altitude de croisière :

 

Rayon d’action :

 

 

 img321

 

 

 

 

Moteur

 

   

Marque : Hispano-Suiza

 

Nombre : 3

 

Type : 8Ab (ce moteur était un moteur utilisé par des avions militaires pendant la première guerre mondiale)

 

Configuration : 8 cylindres en V

 

Refroidissement : Liquide

 

Suralimentation : non

 

Puissance normale au sol : 180 ch à 2100 t/mn

 

Puissance à      :  

 

Puissance au décollage :

 

Equivalent puissance :

 

Régime de l’hélice :

 

Alésage : 120 mm

 

Course : 130 mm

 

Cylindré totale : 11,76 litres

 

Taux de compression : 5,3 :1

 

Longueur : 1,31 m

 

Largeur : 0,85 m

 

Hauteur : 0,87 m

 

Poids à sec : 230 kg   

 

Hélice  

Marque :

 

Type :

 

Nombre de pales : 2

 

Diamètre :  

 

 

Liste des types et variantes de Potez X construits

 

 

Type

Moteur/Puissance

Utilisation.

Date

1ervol

Marque du proto

Nb. Const.

Observations

X

 

 

XA

 

 

XB

 

 

X C

3 x HS 8Aa de 140 ch.

 

 

3 x HS 8Ab de 180 ch

 

 

3 x HS 8 Bec  280 ch.

 

 

3 x HS 8Fb de 300 ch.

 

Trans.

 

 

Trans.

 

 

Trans.

 

 

Trans.

 

1922

 

 

1922

 

 

1922

 

 

1922

 

N°172

1

 

 

1

 

 

1

 

 

1

Construit comme appareil colonial pour le transport de passager,

 

Appareil ci-dessus rééquipé de moteur plus puissant.

 

Appareil précédent modifié en version du type 10A militaire

 

Nouvelle modification du type 10B civil appelé aussi X bis

 

 

 

© Jacques Moulin 2013.

 

 

Remerciement a Dominique Rouchon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aerophile - dans Avion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le bloc-note de aerophile
  • Le bloc-note de aerophile
  • : Receuil de reportages et de textes divers et variés sur l'histoire aéronautique pour faciliter la vie des chercheurs et des amateurs d'aviation.
  • Contact

Profil

  • aerophile
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.
  • Je suis un historien aéronautique bien connu et j'ai publié de très nombreux articles, et j'ai visité de nombreuse base aérienne, en France et en Europe; ainsi que trois ouvrage sur: Les Autogires, les Loire 46, et les Bloch 174.

Recherche